Greek Crisis

samedi 25 juin 2022

Baignoires émaillées



Beau pays, vu de haut. Trézène et son mythe de Thésée, ses oranges, ses citrons et bientôt ses figues en cette côte nord de l'Argolide autant riche en monastères. Entre ciel, terre et mer, le plus souvent au bout de l’asphalte, leurs moines, hommes par définition solitaires, mènent ainsi cette vie essentiellement spirituelle et contemplative, ou en tout cas, ils l’essaient... suivis bien de près de leurs chats.

Donation - Appel mensuel


Merci de votre soutien !


mardi 21 juin 2022

Pays bradé



Sous le lustre de sa beauté touristique, les affaires courantes du pays continuent à être gérées par la clique. D’après l’actualité officielle, “la Grèce serait en phase d’attirer enfin les investisseurs”, en réalité... les rapaces. La tendance est lourde, tant le pays se vend de tous côtés. C’est la première fois depuis l’autre Occupation, celle des années 1940, que tant de biens publics et privés sont ainsi vendus et parfois bradés, en somme saisis, s’agissant surtout d’entreprises de toute sorte, sans oublier le foncier et l’immobilier. La terre ne ment pas... mais alors, elle se vend.

jeudi 16 juin 2022

Le temps de la litanie



Le temps, celui-là même qui tient de la litanie est presque révolu. La lune est pleine, à l’image du port de notre village, rempli en ce moment de voiliers de location. C’est, d’après les médias, “la saison du tourisme” ; mais encore là, celle de la Turquie, car au quotidien Ankara devient chaque jour plus agressive, et d’abord en mer Égée. Le pays grec attend alors “ses” événements toujours possibles, dissimulés comme souvent sous la table des calculs de la géopolitique et de la biopolitique réunies. L’époque des humbles se disloque, mais les notables locaux suivent toujours les Saintes icônes derrière nos popes vaccinistes et fiers de l’être. Dieu seul reconnaîtra les siens.

samedi 11 juin 2022

Lettre de Russie



Samedi 11 juin. Le jour est dédié aux défunts, c’est un “psychosávvato”, littéralement, “samedi des âmes”. Dans ce village du Péloponnèse, nos vieilles voisines ont préparé les traditionnels “kólliva” ; l’offrande principale de ceux qui visitent le cimetière ce samedi qui précède la Pentecôte, lundi prochain dans le monde orthodoxe. Et dans l’actualité... corps et âme encore tangible, Panagiotópoulos, ministrion à la Défense, a fini par entendre tout le mécontentement des militaires, étant donné que de nombreuses armes, missiles et blindés servant à la défense des îles grecques de l’Égée, ont été livrés à la Khazarie de Kiev. La tourmente, et pas que celle des âmes décidément. Nous y sommes.

jeudi 9 juin 2022

Delphes, au-delà du mythe !



Temps lourd. Les orages sont passés, même sur Delphes... et sur son oracle. Les employés municipaux peuvent alors nettoyer la boue accumulée près l’entrée principale du site ; car les touristes et leurs guides attendent déjà impatients sous le regard blasé des matous du célèbre sanctuaire de jadis. Tout y est, les explications, le mythe, l’histoire, ainsi que la mer d’oliviers qui s’étend jusqu’à la mer tout court. Tout y est, ou presque.

samedi 4 juin 2022

Guerre sacrée



Juin déjà en cette Grèce des promontoires. Telle Monemvasiá, la presqu’île rocheuse sous forme... de Gibraltar au large de la côte Est du Péloponnèse. Elle n’est désormais qu’un véritable musée figé de l’histoire de la région et du pays. Elle fut pourtant, l’un des grands centres commerciaux sous Constantinople, la Deuxième Rome hellénisée sur le déclin datant du XIIIe siècle. Sauf que par les temps qui courent, la Grèce n’est pas que ce musée figé et que nos touristes apprécient tant, sans trop comprendre ce que Byzance peut toujours signifier dans les mentalités d’ici, comme parfois d’ailleurs.

mardi 31 mai 2022

Saute qui peut... à Mycènes



Fin mai à Mycènes. Comme on le dit encore de nos jours, c’est le site à ne pas manquer. Et on ne le manque pas. L'affluence en ce mois de mai finissant est digne de l'été grec... qui n'est pas celui de Jacques Lacarrière, sauf peut-être pour nos chats et même chiens, animaux adespotes attitrés, voire, incontournables. Après-tout, dans ces années 1960 de Lacarrière et de Séféris, l’Ukraine était soviétique et le pétrole se vendait à la pompe sans la dramatisation actuelle. Sur notre greceautrement.fr nous avons autant le sens de l’humour.

jeudi 26 mai 2022

Nauplie et ses amours



Les Grecs prétendent que Nauplie, c’est leur ville des amoureux. C'est peut-être vrai après-tout, le tourisme en plus. En cette pour ainsi dire haute saison d’ailleurs soudaine, la belle cité d’Argolide est déjà fréquentée. On se souviendra seulement qu’elle fut entre 1827 et 1833, cette première et autant seule authentique capitale de la Grèce contemporaine. Nauplie en mai, à l'image alors d'Athènes. Car sous l'Acropole, nos touristes offrent ce spectacle digne d'un mois d'août, quand à Nauplie, les jeunes Allemands boivent leur bière assis... côté port devant Boúrtzi, l'îlot jadis fortifié.

samedi 21 mai 2022

Missolonghi, le sel de la vie



Missolónghi, petite ville d’Étolie n’était associée à aucun grand événement de l’Antiquité. Son nom, plutôt exotique pour les Européens, n’évoquait rien pour ceux qui parcouraient la Grèce comme Chateaubriand, le portrait du pays fait par Pausanias à la main. Car de nombreux scientifiques, archéologues, historiens, intellectuels, artistes, se sont rendus en Grèce en tant que voyageurs depuis la fin du XVIIIe siècle et ont découvert, sur les traces de Pausanias, le pays, sa culture... et même certaines de ses “surprises”. De nos jours, la ville de Missolónghi demeure connue pour sa lagune, ses salines ; et enfin, pour sa production halieutique, dont d’une variante locale de caviar à la grecque.

vendredi 6 mai 2022

Théosémie



Les Météores et leurs monastères-musées, dans les nuages. Mai, mois des fêtes en l’honneur de la végétation, des fleurs, des sources et de l’eau ; après tout, visiblement autant mois de la guerre. Dans Athènes, les syndicats ont mobilisé leurs derniers figurants pour la dite “fête du travail”. La litanie n’a même pas impressionné nos touristes, quand la vraie fête fut celle des Grecs et de leur bucolisme d’un seul jour... réellement appliqué.

jeudi 28 avril 2022

Culture populaire



La plus grande fête calendaire est passée. Dans leurs campagnes, les Grecs ont célébré la Résurrection mais qui n’est pas la leur. Pourtant, certaines coutumes héritées du temps des vérités restent d’actualité, comme à Asíni près de Nauplie, quand on exécute au fusil la marionnette de Juda. “Tel doit être le sort des traîtres, il ne faut jamais l’oublier”, disent-ils alors les participants. Culture... enfin populaire.

samedi 23 avril 2022

Douleur du Vendredi Saint



Semaine Sainte en Grèce, dite aussi celle des Douleurs du Christ. Comme en Russie et comme en Serbie, c’est à la suite de la lecture des douze Évangiles de la Passion, que l’on rapporte à la maison la flamme du cierge, de même que celle qui symbolise la Résurrection, Samedi Saint, après la messe de minuit. Résurrection, qui dans les faits... tardera encore un peu. En attendant, dans notre village du Péloponnèse hier soir à la tombée de la nuit, c’était le temps... un moment arrêté, celui la Procession de l’Épitaphe porté par de jeunes gens. Douleur du Vendredi Saint.

dimanche 17 avril 2022

Troisième Rome



Prairies grecques du moment. Nos rares animaux sont de la partie, quand les petites chapelles s’y maintiennent. Histoire peut-être que de combler ce beau pays qui se vide. En vain. Les ruraux s’occupent de leurs potagers, les avions civils sillonnent les cieux du voyage et les apparences se disent alors sauvées. Dimanche des Rameaux en Grèce Orthodoxe, dans le calendrier liturgique chrétien c’est le dimanche qui précède le dimanche de Pâques et qui marque l'entrée dans la Semaine Sainte.

lundi 11 avril 2022

La croisière s’amuse



En ces eaux territoriales du cloaque ambiant, la croisière locale plus que jamais, elle s’amuse. Il paraît que l’engouement touristique pour la Grèce retrouve ses couleurs habituelles, celles même de l’avant COVID. Les voiliers se louent déjà comme de petits pains... et peut-être bientôt au prix des petits pains. Éloquences d’un agent de l’île de Poros et de saison. “Nous avons remplacé les clients Russes par les Polonais, et nous avons encore quelques Ukrainiens... non touchés par la guerre ; ils habitent vraisemblablement en dehors de leur pays”. Et vogue le navire... comme pour le Titanic.

mercredi 6 avril 2022

Printemps des poulpes



Pays grec, par endroits paisible... pour cause d’inactivité. Printemps sinon... des poulpes et des oursins. En attendant les hirondelles, les huiles végétales, les farines et maintenant le sucre, deviennent de fait ces premières denrées rationnées du siècle nouveau, sauf que les touristes initiateurs de la supposée saison 2022 sont de la partie. C’est vrai que le temps enfin devient doux sous l’Acropole, ou face au grand bleu de la mer Égée et du Cap Sounion. À Athènes, de nombreux Grecs ont manifesté dimanche dernier tout leur soutien à la cause de la Russie, sauf qu’ils ont été agressés par des ukro-nazis à bas voltage, soutenus ouvertement par le Régime sur place. Ainsi va la vie et alors ses guerres.

samedi 2 avril 2022

Poisson d’avril



Temps enfin doux, températures de saison. Sous la poussière arrivée d’Afrique, nos chalutiers ont repris la mer. Pour une fois depuis ces derniers temps des bourrasques glaciales, nos pêcheurs ne reviennent plus bredouille. Comme ce matin, pour ce gros maigre... offert à prix d’ami, c’est-à-dire pour 10 euros. Comme on le dit en ce village du Péloponnèse, jadis un moment fréquenté par Pausanias, “on se connaît”. Voilà donc pour notre poisson d’avril, le seul, en vrai et sans blague.

samedi 26 mars 2022

Fête nationale



La semaine de la fête nationale est passée. Bref rappel. Il y a 201 ans que les Grecs se sont révoltés, contre la tyrannie des Turcs et de leur empire. Mais en 2022, les marionnettes du Régime à Athènes... peuvent plutôt souffler. D’abord, car elles se sont largement abstenues des commémorations, entre ministres, élus et autres parasites de la partitocratie, et ensuite, car elles ont travesti le sens ainsi que le message du défilé militaire et écolier, en carnaval new Age de la “multiculture”, sorti tout droit des égouts eschatologiques de Coudenhove-Kalergi et de Soros.

dimanche 20 mars 2022

Soldats et poètes



Tempête glaciale devenue stationnaire, y compris en ce Péloponnèse des oliviers et des orangers. Par ce mauvais temps, les chalutiers sortent peu et le poisson devient cher et plutôt rare. En Thessalie, la neige est de retour, pour ne pas dire qu’elle ne s’est jamais vraiment effacée depuis janvier. Le... front grec est également embourbé, et pour preuve, le monument dédié à la mémoire du soldat Soviétique à Athènes a été souillé samedi 19 mars, par les adeptes du Régiment Azov, agissant en Grèce et en local. La réaction de l’Ambassade de la Fédération de Russie a été à son tour immédiate.

samedi 19 mars 2022

Sion à Mykonos



En terre de Zeus l’hiver persiste, les Grecs n’en peuvent plus, le pays largement paupérisé... il a froid, alors “vivement avril”, comme j’ai pu l’entendre l’autre jour sur l’île de Poros. Échange entre deux femmes âgées sur l’embarcadère des navettes locales et sous un vent glacial. Les terrasses des cafés et des tavernes sont naturellement vides, les touristes prochains s’annoncent incertains, quand de nombreux produits et denrées se raréfient ; soit par manque, soit parce que les gens en achètent trop par peur d’en manquer. Litote.

dimanche 13 mars 2022

Placeuses et matrones



Neige, pluie et vent. Les Grecs ont froid car ils sont paupérisés, amorphes et désespérés, suite à la guerre à bas voltage qu’ils subissent depuis plus de dix ans. Et cette guerre, ils l’ont perdue. Il y a encore dix ans, nous habitions un appartement dans un immeuble chauffé à Athènes. Puis, arrive 2012, cette année alors charnière de l’arrêt définitif du chauffage central pour plus de la moitié parmi les cobayes grecs. Depuis, l’ankylose gagne de la sorte corps et âmes. C’est autant une raison qui fait dire aux Grecs... que cette dégradation et même dépravation de leur vie qui leur reste, n’a pas été causée par Vladimir Poutine.

jeudi 10 mars 2022

Volodya chez les Grecs



Semaine du Lundi Pur. Et déjà en amont, dernier Carnaval paraphrasé, autant dégonflé à son tour comme tout le reste, d’ailleurs en ce moment sous la pluie et le froid, y compris en bord de mer. Week-end passé prolongé pour certains certes, peut-être bien le dernier avant longtemps ; surtout début du Carême... désormais sans fin. La guerre, loin des étoiles.

dimanche 6 mars 2022

Mars attaque



Mars attaque, premier mois de l’année du calendrier romain. Rien que le retour timide des beaux jours indiquait jadis le début, ou plutôt la reprise des temps de guerre. Martius sinon en latin, dieu de la guerre, identifié à l’Arès des Grecs. Temps symboliquement marqué par la Pyrrique, cette danse guerrière, particulièrement en honneur à Sparte et en Crète puis importée à Rome, exécutée le plus souvent au son de la flûte et sur un mode rapide par des hommes en armes simulant un combat. Tout... un art.

dimanche 27 février 2022

Temps des morts



Février, temps des morts. Le mois se termine, la guerre a commencé. La guerre par les moyens, disons-le, enfin... classiques. Temps de la pourriture, de la putréfaction, comme temps celui de l’usure. En Grèce, devant une opinion publique plutôt russophile et en tout cas russotrope, la gouvernance des marionnettes d’Athènes se montre plus OTANesque que jamais. Nous constituons nos maigres stocks, néanmoins nécessaires, et nous scrutons le ciel de la géopolitique, Thucydide est comme on sait passé par là, du temps où les Grecs avaient par exemple colonisé les rivages de la mer d'Azov.

dimanche 20 février 2022

Foules païennes



Prémisses d’un printemps plutôt redouté. Et deuxième brève de blog. Sur la terrasse du café du port il n’y a que les habitués. Ou presque, en ce Péloponnèse dont le mythe attire, disons-le, en toute saison. Le poisson arrive en plus comme on dit... en direct, autant que les nouvelles d’ici et d’ailleurs. L’horizon reste bien gris.

samedi 19 février 2022

Brève de blog



On joue... les prolongations. Encore une semaine dans le plâtre, ce pauvre blog fera avec, ses textes seront alors et pour l’instant... des brèves. Les événements sont pourtant abondants et pas seulement dans l’éternelle Tauride des Grecs, évoquée déjà par Hérodote et Strabon. Selon le mythe, c'est là, c’est-à-dire en Crimée, qu’Iphigénie, la fille d’Agamemnon, est censée avoir été conduite par la déesse Artémis. En début de semaine, deux Grecs du coin ont été assassinés par les militaires appartenant aux hordes nazifiants, dans cette zone sous le contrôle de Kiev près de Marioupol. Un prélude ?

samedi 12 février 2022

Coup... de pouce



Chers amis de Greekcrisis. Le blog sera fermé durant encore quelques jours: suite à un accident domestique j’ai été opéré cette semaine. Coup... de pouce. C’est le cas de le dire.

samedi 5 février 2022

Le mythe est clos



Péloponnèse, retour au supposé mythe. À Athènes, la neige a fondu et la cité avec. Son univers humain est de toute évidence plus fragmenté que jamais ; et d’ailleurs, sous le pavé, il y a de cette rage mais qui n’aboutira probablement pas. Temps d’Empire ; dernière station desservie, descente... du train de vie.

samedi 29 janvier 2022

Dernier jus



Temps terminal, celui des derniers héros. Au bout de cinq jours, nos routes ont été presque dégagées et nous avons pu... enfin sortir de chez nous. Les pompiers ont coupé les arbres tombés, le retour à la normale est donc annoncé... pour ce dimanche. D’où le virage dans la propagande, déjà perceptible à travers les médias du Régime et pas seulement. COVIDisme, morts et hôpitaux sérieusement effondrés. Entre temps en Argolide les oranges ont gelé par milliers, et le pays risque autant de perdre... son dernier vrai jus. La Grèce à sec, y compris à Épidaure.

jeudi 27 janvier 2022

L’Acropole est morte



Décidément, on finira le mois en blanc... ou en guerre. Les marionnettes installées à la tête écrabouillée des pays atlantistes, pays des Atlantes dans un sens, se disent prêtes à activer le bouton de la déflagration visant la Russie. Attendons voir, fuyons si possible les villes et faisons en tout cas nos maigres réserves... de fruits secs, d’olives et de pain... non azyme. Prions surtout les divinités, pour que les routes soient enfin dégagées, en cette capitale de la pourriture métastasée. Car l’Acropole est morte, bien qu’elle tienne encore sur son rochet.

lundi 24 janvier 2022

De but en blanc



C’était tout de même annoncé. Enfin... de la neige sur la carte-postale, sur Athènes et même jusqu’aux Cyclades. Lundi matin, en ce 24 du premier mois de l’année des derniers dupes, aussi nombreux qu'ils soient dans nos pays. Il neige abondamment et sorti à pied, j’ai dû aider deux conducteurs à poser les chaînes à leurs voitures. C’est vrai que pour beaucoup d’automobilistes Athéniens, la neige est une malédiction et cela se comprend. Puis, au fil des heures... l’État des parasites a baissé ses rideaux pourris, l’un après l’autre. De but en blanc.

dimanche 23 janvier 2022

À la remorque de l’Histoire



Les stéréotypes sur la Grèce ont la peau dure, surtout en plein hiver. Les plus téméraires ont certes surfé dès ce janvier sur les vagues de l’Attique, sauf que depuis, les températures se situent autour ou en dessous de zéro Celsius et à Athènes, déjà il neigeote. Rien de très exceptionnel en réalité, sauf que nous représentons dignement en cette capitale près de ce 40% du parc que l’on appelle encore immobilier, dépourvu de chauffage central, voire, sans chauffage tout court. Et dire que nous devrions peut-être nous occuper de façon très urgente de la météo du futur... ce n’est pas gagné.

jeudi 20 janvier 2022

Mauvais songe



Saison fraîche, temps violent. Depuis plusieurs mois, les chars de l’OTAN débarquent par centaines en Thrace, près de la frontière avec la Turquie, en plus d'autre matériel divers et varié, visiblement à destination de l'Ukraine. Au pays ainsi livré, Mitsotákis l’apatride ennemi des Grecs pavoise, rien pour sa propre gloire, car les premiers avions Rafale achetés viennent tout juste d’arriver. Pourtant on le sait, ils ne serviront pas tant que la Grèce demeure sous la botte des initiés et des autres xénocrates associés.

dimanche 16 janvier 2022

Brigandages accomplis



Les Météores sous la neige, le pays plus que jamais, reste suspendu aux plaques tournantes événementielles. Les montants des factures d’électricité reçues ces derniers jours sont en augmentation de 100% pour la même consommation ; en Thessalie, un restaurateur entame une grève de la faim... car il ne peut pas faire face à une telle... exécution électrique. À Athènes, nous nous contentons d’une seule pièce chauffée dans l’appartement étant donné que l’immeuble n’a plus de chauffage central depuis 2012. Tel est le nouveau “beau monde” initiatique... pour l’instant imposé par les initiés associés.

mardi 11 janvier 2022

Année déjà liquide



Pluie et neige. Le vieux pays grec, celui des enfants de jadis n’est toujours pas mort. Dimanche 9 janvier à Thessalonique, de nombreux habitants ont manifesté contre le vaccinisme totalitaire, en soutien à Novak Djokovic ; d’ailleurs, leur cortège est passé devant le Consulat d’Australie. Le champion serbe de la logique, avait entre temps gagné une première manche puisque les juges de la lointaine Australie lui ont donné raison. Cependant, attendons voir, car les diaboliques qui gouvernent à Canberra... et qui convoitent tant le lithium de la Serbie, n’ont pas dit leur dernier mot.

vendredi 7 janvier 2022

Nécronomie



6 janvier, jour de la Théophanie, manifestation de Dieu pour les orthodoxes en Grèce, veille de Noël en Serbie et en Russie. Comme par hasard, c’est le moment choisi par les satanistes de Canberra pour piéger, humilier et même écrouer Novak Djokovic, champion mondial du tennis, car il est Serbe, orthodoxe et surtout, il n’admet pas le vaccinisme des conspirés historiques. “Dieu voit tout”, leur répond-il ; l’affaire est largement médiatisée en Grèce en ce moment.

mardi 4 janvier 2022

De l’euphorie... et de la fertilité



L’année 2022 vient de commencer, mouvementée comme c’était attendu. À défaut de pouvoir encore sauver leur pays, les Grecs, ou plutôt certains d’entre eux, auront du moins sauvé les apparences. La première journée... de cette année potentiellement finale, fut douce et parfois même ensoleillée. En Attique, nombreux ont été ceux qui d’emblée ont préféré se réunir sur les plages, à défaut souvent de pouvoir fréquenter les cafés. Sociabilité bien entendu... sans masque.

dimanche 2 janvier 2022

Campagne exceptionnelle de soutien



En ces temps apocalyptiques, on s'attache à tout ce qui revêt encore un peu d'espoir ou sinon... de clairvoyance. Entre vents et marées, votre blog “greekcrisis” entre laborieusement dans la onzième année de son histoire.

Poursuivant coûte que coûte sur sa route cabossée, il prend note des réalités grecques et européennes à travers l’actualité si mouvementée de notre temps. Une analyse du quotidien et une histoire... de proximité à travers plus de 930 textes.

Comme vous le savez, le blog, libre de toute appartenance institutionnelle, ne fonctionne qu’à l’aide de vos dons et grâce à vos contributions, servant à couvrir ses coûts et en réalité, les besoins largement primaires de son auteur, car tout simplement, “greekcrisis” sans ses lecteurs n’existe pas.

En cette période de Noël et des fêtes de fin d’année nous lançons une campagne exceptionnelle de soutien financier, devenant ainsi par la force des réalités, une campagne annuelle.

Cette campagne qui durera un mois, sollicite votre attention et votre appui pour atteindre les 2.000€, une somme permettant le fonctionnement minimum du site, car nos difficultés sont autant plus grandes en cette année encore... périlleuse, quand nos ressources se réduisent à une peau de chagrin.

Je voudrais vous remercier de tout cœur pour votre fidélité ainsi que pour votre soutien depuis toutes ces années.

Vous pouvez effectuer vos donations en utilisant le bouton “Paypal“ suivant:

*Si vous préférez effectuer un virement bancaire, veuillez utiliser notre page “donation”.

En toute amitié et avec tous nos meilleurs vœux pour les fêtes de fin d’année !

Panagiótis Grigoríou


* Photo de couverture: greekcrisis, décembre 2020

samedi 1 janvier 2022

Meilleurs vœux... 2022 !



Nous voilà, chers amis de ce blog à l’heure des vœux. Déjà, nous... avons conclu l’année 2021 sans grand regret, une année qui n’était pas la meilleure des années pour nous tous, une année 2021 que nous laissons partir sans aucune nostalgie. Et pourtant, la bonne nouvelle c’est qu’elle fut certes l’année de tous les dangers et cependant celle d’un certain écrémage, ou plutôt, d’une clarification certaine. Car nous laissons par la force des choses derrière nous, tous ceux qui n’ont pas su, ou voulu comprendre, ni apprendre même sous le pressoir de l’impitoyable réalité, si ouvertement exécutée par nos ennemis.