Greek Crisis

samedi 13 novembre 2021

Entre chèvres et choux



Sous les Météores, on restaure les vieux ponts du 15ème siècle. Les petites matinées sont désormais frisquettes et quant à l’aube, elle est rouge. Belles couleurs pour un si bas monde. Le Régime aux sujets amoindris se durcit ; en fin de cette semaine, une nouvelle loi totalitaire adoptée par le Parlement des vomissures agglomérées, entend interdire par la punition, toute voie divergente sur Internet, mettant en danger la doxa “sanitaire” des autorités. C’est sans doute le général Hiver qui le veut.

L’aube du moment. Thessalie, novembre 2021

Toujours cette semaine, mon ami Konstantínos Vathiótis, professeur de Droit Pénal ayant démissionné de l’Université pour dénoncer la tournure totalitaire de “notre” Politeía, était interviewé par les journalistes de Focus FM de Thessalonique et il n’a pas eu la langue dans sa poche.

Nous subissons une dictature sanitaire mondiale, un phénomène sans précédent d’ailleurs suffisamment prédit, si l’on considère par exemple l’étude de la Fondation Rockefeller intitulée Lockstep, publiée en 2010. Un rapport imaginant quatre récits plausibles et provocateurs quant au futur, dont l'un, décrivait un monde post-pandémique avec un leadership autoritaire et un recul croissant des droits des citoyens”.

On restaure les vieux ponts. Thessalie, novembre 2021

Konstantínos a également fait remarquer “qu’en utilisant le dipôle récompense-punition, le Régime entraîne ses animaux... humaines comme bon lui semble. En somme, il nous traite comme des animaux, et il nous le montre et nous le dit ouvertement”.

Nous vous avons entraînés pendant des années, nous vous avons utilisé pour travailler, puis, vous vous amusiez, vous avez tant bu et mangé et ainsi fait de l’exercice quotidiennement pour apprendre à adorer votre corps mais oubliant votre âme. Et après nous avoir emmenés pendant tant de décennies de la sorte, les initiés savaient que dès qu'ils nous retireraient nos libertés abandonnées, nous ferions tout ce qu'ils nous demanderaient de faire”.

Konstantínos Vathiótis. Athènes, 2021

L’autre soir j’observais les gens dans Kolonáki, le quartier aisé central d’Athènes. Ils étaient de sortie et ils préparaient leur accès dans les bars et les restaurants, le passe dans la main. Ils entendaient ainsi anticiper le comportement... voulu, celui qui n’a jamais été prévu par notre Constitution. Du totalitarisme, comme si de rien n’était. Il va falloir donc et urgemment, trouver nos héros et alors insurgés du moment, à l’image des ancêtres qui se sont révoltés contre les Turcs en 1821”.

Et du côté obscur de la force, le Níkos Alivizátos, constitutionnaliste connu du Régime des initiés, s’emporte pour ainsi suggérer les suites. “La vaccination devrait devenir obligatoire pour toute embauche dans la fonction publique, comme autant pour l’ensemble du secteur privé. Temps... de saison.

Temps de saison. Thessalie, novembre 2021

De ce fait et pour ne rien perdre de notre modernité, l’ANPE grecque anticipe. Lors d’une action au bénéfice des chômeurs organisée pour le 20 novembre, seuls les sans-emploi vaccinés ou ayant été malades du COVID-19 y seront admis, les non-vaccinés, même munis d’un test négatif pourront seulement attendre la fin rapide de leurs maigres droits.

Dans ce nouvel ordre d’idées, au Temple même de l’Européisme suranné, à savoir, le dit Parlement européen, les rares eurodéputés non-vaccinés ne sont plus autant admis aux séances. C’est encore de la... célèbre liberté de circulation qu’il est sans doute question, mais alors à l’envers.

Les marchés se vident. Thessalie, novembre 2021

En attendant toujours... nos futurs héros, en Thessalie comme ailleurs en Grèce, l’exclusion des non-vaccinés de tous les commerces hormis les supermarchés, les magasins d’alimentation et les pharmacies, de même que la propagation naturelle du virus autant chez les vaccinés que chez... leurs amis bioconservateurs, tout cela fait qu’en ce moment les marchés se vident, tout comme que les terrasses des cafés.

Le 16 novembre, une journée d’action... fermeture des cafés et des restaurants aura alors lieu en Grèce. Depuis les nouvelles mesures totalitaires imposées il y a une semaine, leur chiffre d’affaires subit une baisse de -50% en week-end, allant parfois même à -80% en semaine. Et les ministrions du Régime pavoisent. “Il n’y aura plus d’aides, débrouillez-vous, surtout, dites à vos futurs clients d’aller se faire vacciner”.

Terrasses des cafés. Thessalie, novembre 2021

Temps toujours de saison. D’après les témoignages de certains rares hospitaliers, au sein des services délabrés de la sorte... pour qu’ils soient tant débordés actuellement, ce n’est plus le serment d’Hippocrate domine les esprits, mais celui de la médecine à la Rockefeller; c’est même désormais dit ouvertement sans la moindre vergogne. Dialogue réel:
Qu’allons-nous faire de ce malade, oxygène ? Lui, laisse-le crever, il n’est pas vacciné”.

Nous comprendrons derrière et de mieux en mieux... les protocoles en cours. Nous sommes déjà sous l'influence d'une perception imposée et établie, pour qui, l'histoire en tant qu'action signifiante n’est que fossile, et qu'il est surtout bon d'éviter toute relation avec elle. Il faut tout oublier et ne plus jamais agir. Ni ancêtres, ni même descendants mais seulement alors, masque, tuba... et vaccins.

Paysage de saison. Thessalie, novembre 2021

Et voilà que l'insoutenable légèreté du syncrétisme universel est autant mise à l’épreuve. Ceux qui nient les évidences du régime, sont déjà catalogués parmi les “complotistes” et autres chasseurs de chimères qui trouvent alors du réconfort dans la mémoire historique... comme alors enfin dans l’au-delà. Sauf que désormais dans les cas le plus courant, ils seront traqués et jugés par le Régime pour leur appartenance à une subjectivité suspecte, laquelle pose encore les dernières questions de bon sens, un peu à la manière de Socrate.

De toute manière, ce qui subsistait des dites “démocraties” à l’occidentale n’est plus, elles ont été tout simplement guillotinées. Sous nos yeux, les sociétés de contrôle via le pass dit “sanitaire”, cèdent sitôt la place aux sociétés des exclus, celles de la marginalisation sociale de tous ceux qui ne se conforment pas au despotisme de la représentation dominante. Révérence donc à la société punitive... doux préalable sans doute à la société disparue, pour l’instant camouflée sous la société disparate de la “différence”.

Faire ses courses. Thessalie, novembre 2021

Nos coings. Thessalie, novembre 2021

Cependant, sous les Météores on restaure encore les vieux ponts du 15ème siècle à l’époque où nos petites matinées sont désormais frisquettes. Temps de repli.

Grâce aux maigres dons des valeureux lecteurs et amis de ce pauvre blog, je fais encore mes courses au marché local, je vois mes cousins, car nous ramassons nos coings pour en faire de la confiture, tout comme nous ramassons nos herbes à faire bouillir.

Ce n’est certes pas un projet de société et encore moins une planche de survie... de celles d’ailleurs qui ne se briserons pas. Car sinon, nous observons une certaine “destinée” chez autrui... chez tous ces gens qui se disent avoir horreur du vide, gens qui s’amusent comme ils le peuvent et qui fréquentent, certes moins que par le passé, les bistrots et les tavernes, ceci, sous un contrôle... AOC pseudo-sanitaire.

Circulez braves gens, il n’y a rien à voir. Sauf sans doute entre chèvres et choux ou sinon du côté des arbres, et pendant qu’il est encore temps.

Du côté des chèvres. Thessalie, novembre 2021

Du côté des arbres. Thessalie, novembre 2021

Belles couleurs pour un si bas monde !
Belles couleurs pour un si bas monde. Thessalie, novembre 2021

* Photo de couverture: On restaure les vieux ponts. Thessalie, novembre 2021