Greek Crisis

mercredi 3 novembre 2021

Passe à la grecque



Drôle d’automne. Attendre par exemple toute l'année que nos grenades fraîches et juteuses mûrissent, sauf qu’elles commencent soudainement à se fendre juste avant la récolte. Sous les Météores c’est aussi de saison. Tout comme dans l’affaire des médecins des plateaux télévisés, ceux de la Commission officielle en visite dans notre si belle région, aux frais payés par Big Pharma... quand la grenade a tout de même carrément éclaté.

Grenades. Thessalie, novembre 2021

Fin octobre, et voilà que d’après le reportage disponible et qui n’a pas été démenti, GlaxoSmithKline aurait... très largement pris en charge le colloque maison des pneumologues du Régime, qui s’est tenu fin octobre dans un hôtel de Kalambáka, sous les Météores et leurs célèbres monastères.

GlaxoSmithKline a même réservé la table pour les 20 pneumologues, directement auprès de Ziógas, patron de la taverne portant son nom, située au village de Kastráki, qui se trouve directement au pied des fameuses formations rocheuses.

Kastráki, sous les Météores. Novembre 2021

Parmi les convives, Theódoros Vassilakópoulos... éminent membre du Comité officiel des médecins du Régime comme autant de Big Pharma, lequel, après avoir apprécié un repas plus que copieux, s’en est pris aux patrons de la taverne, “car ils n’ont pas vérifié les certificats de vaccination des clients”.

Sachant que la firme pharmaceutique avait précisé lors de la réservation que... ses clients de marque, ou plutôt de sa marque, “étaient de toute manière vaccinés et que les autres clients furent des habitués... poly-vaccinés même, le ton est monté et la fille du patron s’adressant à Vassilakópoulos lui a dit qu’il était intolérable.

Taverne près des Météores. Thessalie, octobre 2021

Vassilakópoulos aurait frappé la jeune femme et par la suite, lui et ses convives ont été gentiment éconduits dehors ; la chemise même du membre... si éminent du Comité des plateau, avait été déchirée. Le tout, sous l’approbation des autres clients... qui eux, ont payé la note de leur poche.

Paradoxalement, Vassilakópoulos n’a pas souhaité porter plainte, et d’ailleurs, tout le monde sait dans notre belle région que Ziógas, le patron de la taverne est alors un élu local appartenant au camp de la Nouvelle Démocratie, se faisant au besoin photographier aux côtés de Mitsotákis.

La vie réelle en tableau. Météores, octobre 2021

Toujours fin octobre, et pendant que les... supporteurs de PAOK de Thessalonique crient en direct depuis le stade “Nous sommes tous dressés et en forme, positifs et vaccinés. Mitsotákis va te faire foutre et démissionne”, ce que le Régime annonce comme “cas” COVID explosent de nouveau... comme dans d’autres pays, visiblement après vaccination, plus de six mille dits “cas” en ce 2 novembre. Les gens n’ont certainement pas fini par comprendre. Les pauvres vaccinés entassés dans les bars et les cafés sans test propagent et se propagent le virus de l’après-monde... contemporain, et dans la mesure de leur possible, les pauvres non-vaccinés, près de 40% de la population officielle, les regardent alors faire plutôt jaloux depuis la rue.

En Thessalie et en Macédoine grecque, les hôpitaux sont pleins, et la litanie hivernale recommence une fois de plus, sachant que le nombre de lits est en baisse ; et pour cause, le départ... soudain des soignants non-vaccinés au nombre de 7.000 d’après l’opération... de Paneuropa 2030 en cours d’exécution.

Nouvelles mesures donc annoncées mardi soir, et qui entrent en vigueur samedi 6 novembre ; mesures en somme politiques dans l’injuste milieu du totalitarisme ambiant. C’est désormais le règne apparent du 2+2=5... avant le bouquet final. Tandis que rien ne change pour les sujets vaccinés qui continueront à s’échanger librement leur éventuelle charge virale, les sujets non vaccinés quant à eux, doivent desormais monter un test négatif pour entrer dans tous les commerces, administrations et autres lieux fermés, hors supermarchés, églises et pharmacies... pour l’instant.

Musée de Pella. Macédoine centrale, octobre 2021

Inutile de dire que la Santé publique est le moindre des soucis des gouvernants marionnettes ; nous, nous le savions déjà. Car le Régime devait nous informer par exemple de la part des vaccinés, autant par dose administrée, et des non-vaccinés parmi les “cas” positifs, de même que le même nombre parmi les migrants, légaux comme illégaux, entre autres pour comprendre la nécessité de cibler les... personnes concernées par lesdites mesures.

Car partout ailleurs au pays... on peut entrer sans passe mais alors avec les passeurs. Ces derniers, souvent Turcs, ont d’ailleurs cartographié et repéré les passages et les itinéraires précis jusqu’à Athènes, laissant aux “agents de la diversité” la porte ouverte, celle de l’invasion. 27 parmi eux sont par exemple montés à bord du train Thessalonique - Athènes cette semaine. Les autres passagers, c’est-à-dire les... sujets autochtones, ont protesté car le pass sanitaire n’a pas été autant exigé pour ces passagers de la diversité. Le train est donc resté bloqué durant près de deux heures en gare près de Lamía en Grèce Centrale. Lorsque les hommes de la Police sont enfin arrivés sur les lieux, il s’est avéré que les 27 Bangladais ont pu entrér illégalement sur le territoire grec.https://www.iefimerida.gr/ellada/anemboliastoi-metanastes-treno-thessaloniki-athina

En... pays grec. Thessalie, novembre 2021

Au même moment, 400 autres... agents de la diversité, ont été de leur côté accueillis... avec les honneurs sur l’île de Kos, c’était au moment de la visite Merkel dans sa Colonie grecque, elle disait même à son laquais Mitsotákis “combien même la Turquie est un pays qui collabore en matière d’immigration”.

Encore plus inutile peut-être, de rappeler que chaque jour la Police grecque interpelle une centaine de migrants essentiellement Afghans sur la frontière, lesquels sont par la suite installés à l’intérieur du pays par les soins des ONG... sans pass sanitaire ni vaccin bien entendu. Si par malheur il y a en réalité dix fois plus que le nombre de ce type de... visiteurs venus de Turquie finalement interpellés, on aura à la longue près 350.000 “nouveaux Grecs” au bout d’une année, accessoirement vaccinale.

Affaires du passé. Musée des Guerres Balkaniques, octobre 2021

Comme il est analysé à juste titre depuis le blog de Nicolas Bonnal au sujet de la France, “la nombre des illégaux explose, et nous savons que depuis plusieurs années les recensements tiennent plus du sondage que du véritable recensement tel que certains d’entre nous l’ont connu dans leur jeunesse ou leur âge adulte”.

En Grèce, c’est la même chose. On nous dit que le pays compterait près de... onze millions d’habitants, dont deux millions de migrants légaux comme illégaux. D’après ce que nous observons et que nous analysons, la triste réalité serait plutôt celle d’une “Grèce” peuplée de huit millions de Grecs et de trois à quatre millions de migrants.

Musée de Pella. Macédoine centrale, octobre 2021

Dans le même nouvel ordre d’idées néonazies à la sauce du Grand Reset qui passe aussi par le Grand Remplacement, Mitsotákis, ce bon ami des Allemands, de Sóros et des pédophiles réunis, vient d’accepter la création d’un certain nombre de “Centres de rééducation pour jeunes Allemands délinquants”, installés pour commencer dans la ville d’Alexandroúpolis qui accueille... auxiliairement et désormais autant une base de l’OTAN, près de la frontière avec la Turquie. Ces centres seront naturellement gérés par les ONG, Merkel, Sóros et Erdogan sont passés par là, quand le maire... soutenu par les marionnettes d’Athènes a alors cédé.

Autrement-dit, les délinquants de la diversité depuis la Métropole du 4ème Reich s’ajouteront à tous ces autres “agents de la diversité”, pour ainsi peupler à terme la cinquième colonne sur la frontière, et finir même par former la prochaine colonne vertébrale du pays qui ne sera plus grec du tout. Cette même frontière que Mitsotákis a fait semblant de défendre en mars 2020, mais l’on sait que l’épisode était monté pour permettre de gagner du temps, ce temps de toute manière... largement encaissé depuis la manipulation multitâche COVIDiste.

Musée des Guerres Balkaniques. Géfyra, octobre 2021

Le temps est bien loin, très loin même ; celui des Guerres Balkaniques et des nations de la région qui ont voulu se libérer de la barbarie ottomane... avant de s’entredéchirer à leur tour. Époque pourtant palpable, cruelle... mais aux idées plutôt mieux claires. Pas de pass sanitaire... pour monter au front.

Nos musées sont encore là pour nous le rappeler, tel justement le Musée des Guerres Balkaniques, gérée par l’Armée Hellénique, situé à une trentaine de kilomètres de Thessalonique. Fondé en 1999, il occupe deux bâtiments de deux étages, construits à la fin du XIXe siècle près de l'entrée du village Géfyra. Le bâtiment principal, est connu sous le nom de Villa Topsin et c'est ici que les négociations entre les Grecs, sous le prince héritier Constantin et les forces ottomanes ont eu lieu lorsque Thessalonique a été libérée par l’Armée grecque en octobre 1912.

Armes de jadis. Musée des Guerres Balkaniques, octobre 2021

Notons que la villa, tout comme l’ensemble des terres qui l’entourent appartenaient sous l’Empire ottoman et jusqu’en 1912 à la famille italo-juive Modiano, qui trace ses origines à Salonique depuis le XVIe siècle.

Le mobilier du musée est authentique, ainsi la chambre dans laquelle le commandant en chef le prince héritier Constantin a passé la nuit contient tous les meubles qu'il a effectivement utilisés, de même que la cuisine.

Mobilier de jadis. Musée des Guerres Balkaniques, octobre 2021

Nos musées, deviennent parfois nos derniers refuges anthropologiques du temps humain... à condition d’y pénétrer... seulement grâce à un test dit rapide. Temps historique, longue durée hystérique. Nous y avons pourtant... salué les œuvres des Anciens à Pella comme ailleurs. Rappelons-le, capitale du royaume macédonien, Pella fut le lieu de résidence habituel du roi, dans son palais, et celui de réunion du synédrion, le Conseil.

La ville était jadis bien proche de la mer, laquelle a depuis reculé d’une vingtaine de kilomètres. Au musée de Pella, parmi les inscriptions relevant des pratiques religieuses des habitants d’alors, une place particulière revient à une tablette de plomb portant une défixion amoureuse, une malédiction témoignant de l'existence des pratiques magiques en Macédoine, parmi ces tablettes de défixion, appelées aussi tablettes de malédiction ou d'envoûtement.

Site de Pella. Macédoine centrale, octobre 2021

Dans ce cas, il s'agit d'une formule de malédiction par laquelle une femme — dont le nom n'est pas conservé — tente d'empêcher le mariage de son mari ou compagnon, Dionysophon, avec une autre femme, Thétima.

Tablette de la malédiction. Musée de Pella, octobre 2021

Le mariage et l'union officielle de Thétima et de Dionysophon, je les inscris pour les maudire ainsi que l'union de Dionysophon avec toutes les autres femmes, avec les veuves, avec les vierges, mais surtout avec Thétima ; et je les confie à Mákron et aux autres démons. Et quand moi j'aurai déterré cette tablette, que je l'aurai déroulée et qu'à nouveau je l'aurai lue, qu'alors seulement Dionysophon prenne femme, mais pas avant”.

Tablette de la malédiction, le texte. Musée de Pella, octobre 2021

Qu'il ne prenne en effet pas d'autre femme que moi. Puissè-je moi vieillir auprès de Dionysophon et aucune autre. C'est en suppliante que je viens à vous ; prenez en pitié..., démons, car je suis une pauvre femme délaissée des amis. Mais, pour moi, veillez à ce que cela ne se produise pas et que Thétima meure de male mort ; et quant à moi, puissè-je connaître alors la félicité”.

Site de Pella. Macédoine centrale, octobre 2021

Mobilier funéraire. Musée de Pella, octobre 2021

Retour en Thessalie plus au sud, comme aussi retour à... nos malédictions du jour pendant cette si longue nuit historique qui ne fait que commencer.

Seulement, tout est dit sur une autre stèle du musée de Pella. “Les belles choses de ce monde sont insignifiantes. Avant même d’apparaître, elles sont perdues. Telle l’ombre d’un rêve”.

Les belles choses de ce monde. Musée de Pella, octobre 2021

Les belles histoires de ce monde... mais aussi les mauvaises. Passe multitâche à la grecque en ce drôle d’automne. Attendre par exemple toute l'année que nos grenades fraîches et juteuses mûrissent... et les consciences avec.
Les histoires choses de ce monde. Thessalie, octobre 2021

* Photo de couverture: Macédoine, région grecque. Octobre 2021