Greek Crisis

jeudi 8 avril 2021

Nécropolitique



Printemps contre les peuples. Les satanistes gouvernent, les zombies sont de la fête. À Athènes, un animateur de la vomissure téléscatologique, détenteur d’une fausse carte de journaliste et ancien promoteur d’une actrice porno, menace... le “gouvernement” de manière directe. “Après tout, au gouvernement ce sont des putes”, comme me le disent chaque jour nos pêcheurs d’ici. Et Mitsotákis, le grand ami des pédophiles et des ONG en visite officielle en Libye, vient d’être ridiculisé en direct, par les pions locaux d’Erdogan. De retour à Athènes, il s’est vengé sur nos sous-mariniers. Interdiction de sortie pour la moitié des équipages, de ceux qui ne souhaitent pas subir la vaccination de Bourlá, PDG de Pfizer, l’ami juif de Mitsotákis, et vétérinaire de Thessalonique.

Taverne fermée. Péloponnèse, avril 2021

Et pour commencer, les affaires. Les Mitsotákis, se sont comme on sait, souvent illustrés dans l’escroquerie comme autant, dans l’intelligence avec les puissances étrangères. Étrangères pour nous naturellement, et non pas pour les Mitsotákis.

Par exemple, nous ignorons tout de ce que Kyriákos Mitsotákis a réellement conclu avec Albert Bourlá dans son bureau de Premier ministre, quelque temps seulement avant l’arrivée des vaccins New Age en Grèce. Ni caméras et encore moins de compte-rendu. Les mauvaises langues à Athènes, tel le vieux journaliste Hadjáras, prétendent que “la famille Mitsotákis toucherait une commission pour chaque injection acceptée par l’esprit, et ainsi par le corps populaire”. Affairistes et zombies.

Sans perdre leur temps, les animateurs des oligarques et des loges, ceux que la novlangue en vogue les nomme toujours “journalistes”, dépassent désormais ces limites de l’inacceptable... et qui n’existent plus en réalité. “Si les Grecs sont fatigués des mesures restrictives du confinement qui perdure depuis six mois, ils peuvent toujours se reposer... se faisant intuber dans un hôpital”.

Propos tenus cette semaine sur la chaîne de télévision SKAI, par le salopard “journaliste” Kambourákis ; depuis ce “grand média” appartenant à Alafoúzos, l’ami grec et armateur de Mitsotákis. Le Régime est affairiste, pédophile, cynique et génocidaire pour les Grecs ; il devient également connu pour son manque total d’humour. Au pays géré en camp de concentration pour ses nationaux sous un pervers narcissique, ce serait trop demander.

Tout devient clair, c’est-à-dire... terminal. Les initiés de la nosopolitique obscurantiste sont désormais perceptibles, sauf bien entendu pour les nombreux aveugles que compte encore le peuple. Ces initiés ont alors placé aux manettes “un Mitsotákis mentalement malade”, d’après le journaliste Trángas, et “de père inconnu, car c’est l’enfant bâtard de Dóra Bakoyánnis, sa sœur officielle”, cette fois-ci d’après le journaliste Hadjáras, et il n’est pas le seul à le prétendre de la sorte en Grèce.

Route déserte. Péloponnèse, avril 2021

Et d’après le scenario des paranormaux mondiaux, ces Grecs qui n’avaient pas encore été vaccinés par les brancardiers locaux de Bourlá, ils ont été amenés à “élire” un individu... lequel, ment déjà sur son véritable état civil. Un automate... visiblement mal-né, qui d’emblée, quelques mois seulement avant son “élection” annonçait urbi et orbi recitant la leçon devant ses maîtres, qu’il allait “combattre le nativisme”, autrement-dit... à terme, exterminer les Grecs.

Drôle d’époque. Látsis, l’autre ami des Mitsotákis, grec et armateur de son état, vient d’obtenir la régularisation par décret du Centre commercial qu’il avait construit illégalement dans les quartiers nord d’Athènes, il y a près de vingt ans. Affaires entre amis. Les Látsis et les Mitsotakis sont deux familles ayant... profitablement collaboré avec les Allemands et les Anglais des années 1940, pour faire ainsi un peu d’histoire. Enfin, le décret en question, vient d’être signé par le ministre Ádonis Georgiádis, ancien élu de l’extrême-droite de pacotille du parti LAOS et antisémite repenti. En constant arriviste, il a rejoint la formation de la Nouvelle Démocratie, sous la gestion gouvernementale à l’époque, du banquier Papadémos ; il y a déjà dix ans toujours, sous la Troïka.

Papadémocratie, nosopolitique, démocrature et au bout du tunnel crématoire... la nécropolitique. Accessoirement, les affairistes de la famille Látsis ont obtenu pour une bouchée de pain, volée aux Grecs, la propriété du site de l’ancien aéroport d’Athènes, un autre scandale diachronique au pays dit sans âge.

La nécrose grecque ne date cependant pas d’hier... mais bien d’avant-hier. Les Látsis vendaient déjà du pétrole aux Turcs au moment de leur invasion, appelée opération Attila à Chypre en 1974 ; quand de nos jours, la famille des Angelopoulos, industriels et décidément... autres amis grecs des Mitsotakis, vendent de leurs navires de forage en mer aux mêmes Turcs. Ces deniers, les utilisent sitôt en Égée, en flagrante violation des eaux territoriales grecques, avec l’aimable collaboration de la famille Mitsotákis, et sous les applaudissements du reste de la dite “classe politique grecque”.

École fermée. Péloponnèse, avril 2021

La démocrature actuelle est un bien mauvais film... sauf que plus que jamais, son scénario concerne l’ensemble de l’Occident zombisé. Fin de série.

Car il y a encore quelque temps, on se disait plutôt pour se distraire, que chaque citoyen est censé s'améliorer grâce à l'Éducation offerte par l'État, se sentir en sécurité grâce à la Justice qui lui sera accordée en cas de besoin, comme enfin, censé enfin trouver du réconfort auprès de sa foi religieuse, pour les croyants en tout cas.

En 2021 et depuis déjà un an, les activités religieuses sont à l’arrêt dans presque toute l’Union européiste, les tribunaux ne fonctionnent plus sauf quand il s’agit d’ôter la justice du peuple... pour la rendre aux initiés et aux oligarques, et quant à l'Éducation, elle a été nivelée... vers le néant par sa fermeture pure et simple, ou sinon elle devient simulacre, sous la plaisanterie du télé-enseignement.

Hors des initiés, n'y aura plus besoin, ni d’Éducation, ni de Justice, ni même d’Église. En ce New Age de l’écologisme totalitaire des gnostiques historiques et hystériques, aucun sentiment religieux populaire n’est désormais autorisé... avec l’exception très notable du culte musulman ; aucune messe populaire... en dehors de Netflix bien entendu. Il n’y a que les idiots qui n’y voient rien de très inquiétant... et en Occident, Grèce comprise, ils sont encore légion.

Vestiges du temps de jadis. Péloponnèse, avril 2021

Désormais, les initiés s’attaquent directement à la propriété, celle des autres bien entendu, avec en ligne de mire, l'objectif annoncé à l’horizon 2030, de ne rien laisser aux... téléspectateurs assidus: maisons individuelles, terrains, magasins, commerces, effets personnels, voitures et loisirs, autres bien entendu que les fantômes la caverne numérique.

Pour y parvenir, car cette... téléréalité mortifère est déjà en cours de... téléchargement, la sécurité des humbles sera au besoin totalement abolie ; étant donné que la police et l'armée ne suffiront guère et nulle part, pour protéger l’immense monoclasse populaire émergeante, contre les gangs des villes et des campagnes, en grande partie issues des tribus des envahisseurs que Soros, l’ONU et l’U.E. installent alors méthodiquement chez nous.

C'est bel et bien ce qui s’est déjà produit par le passé historique et c’est exactement ce qui se produit de nouveau actuellement. Celui qui ne s'en rend pas compte, aura très probablement la survie encore plus difficile que les éveillés. Et ceux qui attendent toujours de retrouver leur “vie normale” après les vaccins de l’ami de Mitsotákis, ils peuvent toujours attendre.

Triste vie, drôle de mort. Car, devant l’interdiction voulue mais en somme impossible, de toute pensée libre, nous autres êtres logiques, sceptiques, bioconservateurs et fiers de l’être, nous ne nous rendrons jamais, comme déjà, nous nous organisons pour tenir. Oui, tenir jusqu’à la destruction des forces ennemies, ce qui tôt ou tard passe autant par la suppression... ontologique de leurs sbires locaux. Et peut-être bien, qu’une seule génération ne suffira guère pour enfin se débarrasser des parasites et des satanistes.

Ménios Fourthiótis et le chef de l’Église Ierónymos. Avril 2021, (presse nationale)

En attendant, sous ce beau Printemps grec, le spectacle devient décidément burlesque. À Athènes, Ménios Fourthiótis, connaissance déjà de l’initié chef de l’Église grecque orthodoxe Ierónymos ; présentateur de la vomissure téléscatologique, détenteur d’une fausse carte de journaliste et ancien manager d’une actrice porno, déjà condamné en 2016 pour vol de matériel informatique, a cru bon dérober par une combine à répétition, près de 200.000 euros, du ministère du Travail.

Il y a quatre mois, Yánnis Vroútsis alors ministre du Travail, en a eu disons assez de la grossièreté de l’escroquerie et il l’a fait savoir. Sitôt, Fourthiótis, accompagné de ses “gorilles” a fait irruption au ministère sous Vroútsis, fracassant les portes, cassant du matériel et menaçant ses agents et même le ministre. “Je vais te finir”. Chose faite, car Yánnis Vroútsis a été limogé peu de temps après, en janvier 2021 par le mafieux Mitsotákis... encore plus mafieux que Vroútsis.

Car, le... manager multi-sexiste des prostituées tout genre, avait été un protégé Mitsotakién, comme il faisait d’ailleurs la promotion de la cleptocratie gouvernementale à n’en plus finir à travers ses émissions et ses autres médias. Officieusement, il bénéficiait même de la protection de 14 policiers, lesquels lui ont été retirés sous les effets du scandale que Vroútsis a voulu révéler directement à la presse, Dieu... sait pourquoi, il y a seulement une semaine.

Sous le beau Printemps grec. Péloponnèse, avril 2021

Fourthiótis a saisi la... Justice, réclamant qu’on lui rende “ses” policiers protecteurs, en plus des “gorilles” maison, menaçant ouvertement le gouvernement d’en arriver aux révélations. Ainsi, le clan Mitsotakién, enfin sous la contrainte, vient d’ordonner à la presse mainstream, c’est-à-dire au 95% des médias, de ne plus couvrir son ancien protégé.

Dernier scandale en date. Les Mitsotakiéns ont fait commander plusieurs centaines de milliers d’autotests COVID-19, payés par le constituable. Ils sont censés être retirés gratuitement par la partie moutonnière du peuple grec auprès des officines pour faire écouler les stocks. Cependant, la société importatrice et distributrice en Grèce de cette ultime camelote du nosocapitalisme, n’est qu’une structure montée à la hâte, visiblement par des acolytes du clan des Mitsotákis il y a à peine quelques semaines, sans site Internet et ayant comme siège social, d’après le registre des entreprises, une chambrette située dans le large espace Athénien.

Les temps pressent visiblement aussi, chez les mafieux. “Si j’achète le vaccin des Russes, mon gouvernement alors il chutera”. C’est Mitsotákis lui-même qui l’avoue, c’est pour dire combien les initiés d’en haut, ne peuvent désormais que nommer des exécutants plus crétins que jamais.

Mitsotákis en visite officielle en Libye. Avril 2021 (presse nationale)

Crétins certes, mais toujours dangereux. Un drame sans précédent se déroule en ce moment même sur la base des sous-marins de la Marine nationale grecque. Ils sont amarrés et ainsi bloqués au port, car la moitié de leurs équipages se trouve en réalité en garde à vue... parce qu'ils refusent d'être vaccinés !

L'ordre donné c’est de rester à bord sous la contrainte, car il leur est interdit de quitter leurs submersibles à la fin de leurs patrouilles en mer Égée, d’une durée de sept jours pour chacune de leurs missions. Bien qu'ils aient subi des tests PCR aux résultats négatifs, l’ordre... est désormais synonyme d’Ordre nouveau mondialiste, et cela se comprend.

La Constitution grecque et les Conventions internationales, interdisent la vaccination forcée ; sauf que les très hauts gradés des forces armées grecques sont tous promus et cooptés par les loges et par les lobbies, ce qui n’est guère nouveau. Rappelons que les officiers de haut rang Ioannídis et Arapákis, de triste mémoire du temps de la dernière phase dans la dictature des Colonels, tous deux comploteurs accomplis, appartenaient par exemple à la même loge... locale d’Athènes.

Sous le beau Printemps grec. Péloponnèse, avril 2021

Rappelons également que ces deux énergumènes, ont largement contribué à la trahison de Chypre, d’après la planification historique de la Grande... loge du monde occidental, celle de Londres, pour qui travaillait enfin l’initié Kissinger, ayant très... vaillamment été entre autres, un agent britannique dès les années 1940. Leur temps qui court... pourtant, ne sera pas toujours apaisé.

D’où, dans la suite événementielle des faits et gestes immuables, le sort actuel, réservé ainsi à nos sous-mariniers. Dans l’un des sous-marins, 21 hommes restent claustrés à l'intérieur du submersible, et ils ne sont pas même autorisés à sortir dans le périmètre de leur base. Ceux qui parmi l’équipage ont été vaccinés sortent normalement et retournent ensuite à bord de leurs sous-marins pour reprendre service, bien que tout le monde dit maintenant, et en particulier les fabricants des vaccins, que les vaccinés peuvent aussi transmettre le fameux virus.

La nation et sa défense sapée de la sorte... par l’ami de la Turquie. Enfin, le sociopathe Mitsotákis en visite officielle en Libye, n’a même pas trouvé d’autre réaction que de ricaner bêtement, au moment où en direct, le pion d’Ankara à Tripoli, s’attaquait verbalement et insultait la Grèce... devant son Premier ministre. Un voyage, non pas préparé par les Affaires étrangères comme il se le devait, mais par un oligarque d’Athènes, c’est-à-dire, un autre mafieux qui fait des affaires avec la Libye.

Visibilité historique alors parfaite. La nécropolitique mafieuse des parasites, tient de stade alors ultime au méta capitalisme des initiés. Marx n’y avait pas songé. “Après tout, au gouvernement ce sont des putes”, comme le disent nos pêcheurs d’ici.

Sur les plages des petits ports. Péloponnèse, avril 2021

En ce Péloponnèse jadis mythique, certains des habitants se disent désormais fièrement vaccinés, d’autres redoutent tout de même la suite des événements. Le pays se prépare pour des élections anticipées dans quelques mois ; le pays, c’est-à-dire les loges et les capitales étrangères. Et sur les plages des petits ports, il n’y a pas un chat... ou presque.

Et pour finir, toujours les affaires. Les faux-patriotes sont de la partie, car les satanistes gouvernent et les zombies s’amusent.

Quelques rares vrais patriotes se disent prêts à prendre toute leur part dans la supposée bataille politique. Je les connais personnellement, je salue leur honnêteté intellectuelle mais je n’admets plus leur naïveté.

Beau Printemps, on regarde la destinée à travers notre petite chatière... sauf que nous ne sommes plus autant aveugles que par le passé. Printemps grec. Antiquité tardive !
Notre petite chatière. Hermès et Zóga. Péloponnèse, avril 2021

* Photo de couverture: Dans l'un des sous-marins. Avril 2021 (presse nationale)