Greek Crisis

mercredi 23 décembre 2020

Bioconservateurs



Les guerres du passé nous montrent régulièrement à quel point certains lanceurs d’alerte actuels d’ailleurs bien informés, envisagent le thème des conflits en cours sous l'angle du... renouveau. Tel Mikhail Kovalchuk, physicien et haut-fonctionnaire russe, Secrétaire du Conseil de la science et des hautes technologies auprès du président de la Fédération de Russie et directeur de l'Institut Kurchatov. Des internautes grecs ont sous-titré une vidéo mise en ligne d'une de ses interventions datant d’août 2020, dans le cadre d’une table ronde organisée par le ministère de la Défense à Moscou, intitulée “Défense psychologique - Le combat pour l'histoire et le combat pour l'avenir”. La vidéo circule depuis peu sur les réseaux sociaux en Grèce, hasard ou alors... cadeau de Noël entre orthodoxes?

Mikhail Kovalchuk. ministère de la Défense. Russie, août 2020

En ce temps de... dictature sanitaire, et autant de vraie comme difficile maladie, nous reprenons ici le texte issu de l’intervention de Michail Kovalchuk d’après les extraits que le directeur Nikita Mikhalkov de “Russian Council” a voulu faire partager sur Internet, sans doute dans le but de nous alerter. La vidéo en russe est sous-titrée en grec, elle devient de ce fait accessible à nos lecteurs qui sont également hellénophones. Extraits donc choisis.

Comme vous le comprenez, l'économie, et par extension la politique, ont toujours été déterminées depuis le début de l’ère humaine par le développement de la civilisation, comme elles restent d’ailleurs autant déterminées par le palier technologique qui est propre à chaque époque”.

Eh bien, je peux vous dire qu'en réalité, le niveau technologique actuel est devenu tel, que nous avons déjà envahi ce qui jusque-là relevait même... des prérogatives de Dieu. Aujourd'hui, nous vivons incontestablement sous le conditionnement d’une guerre déjà en cours. J'ai appelé cette phase préliminaire, l'avant-guerre froide hybride. Et alors, que font-ils nos adversaires géopolitiques ? Ils prennent comme cible un état, en l’occurrence la Russie. Ensuite, ils affaiblissent si possible profondément leur cible. Tous les domaines sont attaqués, l'éducation, la culture, la science, l'économie, la défense et la sécurité. Telle est la phase présente de cette avant-guerre-guerre qui se poursuit aujourd'hui et malheureusement... nous ne le gagnons pas. Cette pré-étape constitue naturellement la préparation de la deuxième étape dans cette guerre, l'asservissement immédiat et sans appel”.

En somme, la réalité actuelle est la suivante. De nos jours, la condition historique de la colonisation et de l'asservissement a été remplacée par l'esclavage technologique. Auparavant, on en arrivait là en usant de la force militaire ; aujourd'hui, on le fait par la technologie. Un exemple simple c’est alors Internet. Qu'est-ce que l'internet? C'est un Goulag numérique dans sa forme la plus pure. Jadis, les gens étaient mis en état d’arrestation pour être gardés derrière les barbelés, et voilà que maintenant tous ces individus s’y enferment de leur propre chef. Ils sont d’eux-mêmes venus dans ce goulag numérique et ils s’y trouvent disons... très confortablement. On a déjà expliqué aux gens que toute la connaissance du monde réside dans le contenu de Wikipédia, et qu'ils n'ont a pas besoin d'étudier car prétendument étudier n’aurait plus de sens, puisque tout se trouve sur Internet. Ainsi, nous construisons une société humaine extrêmement fragile. Toutes ces personnes seront alors dans un sens... décapitées, rien que par un geste bien simple, éteindre l'interrupteur. Et ça y est, la fête sera terminée”.

Le deuxième niveau de l’attaque est cognitif et psychologique. Qu'est-ce qu'une révolution de couleur? C'est l'utilisation des technologies cognitives pour contrôler la conscience collective des masses. Que faut-il faire en premier? Rendre les gens stupides, les endormir. Le processus exige la simplification, ainsi que l’uniformisation des systèmes éducatifs. Ensuite, il suffit de distribuer des iPhones partout et de mettre en orbite les satellites nécessaires. Cela alors se nomme, contrôler la conscience collective des masses par la technologie et par les techniques de la mécanique sociale”.

Tel est très exactement le fonctionnement, la manière même, que nos adversaires géopolitiques ont adopté. Maintenant, je vais esquisser même très schématiquement, voire grossièrement, l’histoire de la civilisation humaine. En somme, je vais évoquer cette sorte de fascisme bien actuel, sauf que vous et moi, nous devons comprendre qu’il s’agit ni plus ni moins, de l'idéologie du monde moderne, celle de nos... chers adversaires géopolitiques, ceux que l’on appelle parfois même partenaires”.

Examinons alors la structuration sociale des temps passés. De féodalité... en féodalité, pendant que le travail physique se plaçait au centre de l’économie, nous avons abouti jusqu’au capitalisme, quand les anciens seigneurs féodaux ont accordé à leurs anciens serfs, une petite voiture, une petite maison et des vacances bon marché. Cette évolution était autant liée au fait que les maîtres comme leurs esclaves, étaient issus... de la même espèce biologique. D’ailleurs, les uns comme les autres, se reproduisaient sans limites et quant à leurs besoins vitaux alimentaires, ils étaient bien analogues. Cependant, la conscience des esclaves s’élevait progressivement, faisant courir aux maîtres tout le risque potentiel de l’apparition d’un Spartacus... lequel aspirait à son tour de devenir le nouveau seigneur patricien”.

Marins russes. Cérémonie à Corfou, 2019

Nous les Russes, nous savons bien de quoi il est question. Quand Hitler s’est attaqué à l’Union Soviétique, son but était de prendre nos ressources, notre pétrole, de tout prendre ; ensuite, tous nos hommes valides devaient être envoyés aux camps de travail pour accomplir les tâches les plus lourdes, tandis que nos meilleures femmes envoyées à leur tour en Allemagne, elles seraient destinées à s’accoupler avec les... Ariens, pour ainsi donner naissance à des ouvriers bien solides. Tous les autres... bien de chez nous, devraient finir dans les fours crématoires, tel était donc le principe de fonctionnement de l’Allemagne nazie”.

Ainsi, le rêve des élites qui aspirent à gouverner le monde a toujours été clair. Faire émerger une certaine sous-espèce de l'Homo sapiens, un -homme de service- qui serait doté d’une conscience de soi fort limitée, qui se contenterait d’une nourriture peu coûteuse et dont la procréation serait contrôlée”.

Et aujourd'hui, pour la première fois dans l'histoire de la civilisation, ils ont la possibilité de concevoir cet homme-esclave en passant par la technologie de la programmation du génome, ce qui permet par la suite la procréation massive in vitro par l’utérus artificiel. Vous prenez alors un utérus artificiel comme un incubateur, puis, vous introduisez tout ce dont vous avez besoin dans le tube à essai, raccourcissant même la période de la gestation, et vous obtenez autant de créatures et d’humains que vous avez besoin. Aujourd'hui, c'est devenu technologiquement possible. Et c'est un fait indéniable”.

Ainsi, nos adversaires géopolitiques sont en train de gagner pour une simple et bonne raison. Leur stratégie est élaborée depuis bien longtemps, ils travaillent sur le long terme. Nous devrions ainsi apprendre des Américains, et faire de même. Car pendant que chez nous, nous dansions, fêtant notre victoire dans la Grande Guerre patriotique, alors chez eux, les deux frères Dulles - l'un fut le directeur de la CIA, et le second avait été secrétaire d'État avec le soutien financier de ce Rockefeller, celui qui vient de décéder récemment - celui doté d’un septième cœur, ces gens ont mis en place cet organisme international qui en ce moment même, est le responsable de tous nos maux actuels”.

Ils ont conçu l'Organisation Mondiale de la Santé ; et ils ont créée cet OMS non pas pour guérir les gens, mais pour prendre le contrôle de la situation sanitaire mondiale. Leur but, influencer le monde entier pour qu’il aille dans leur sens, par les vaccinations comme par d’autres moyens. L'OMS a d’ailleurs été fondée grâce à l'argent de Rockefeller, et alors Chisholm, son plus proche associé et ami, est devenu le premier président de l'OMS”.

Fragments exposés de la guerre de 1940. Grèce, années 2010

Voici sa devise. Pour arriver à imposer un gouvernement mondial, il faut écarter de la conscience des gens, leur personne, leur attachement aux traditions familiales, leur patriotisme national, leurs systèmes religieux. Il faut décomposer les concepts de la vérité comme du mensonge, eux qui constituent la base dans l’éducation des enfants, tout en remplaçant la foi en l'expérience des anciens, par une pensée rationaliste ; voilà pour les objectifs finaux, essentiels à la mutation recherchée du comportement humain. Ceci est d’ailleurs stipulé dans un mémorandum datant de 1948 !

Ensuite, il y a eu le mémorandum de 1974 sur la sécurité nationale des États-Unis. Extraits. La politique démographique mondiale devient très importante quand s’agit d’imposer nos propres intérêts économiques. Il est nécessaire de créer ces conditions sociales et psychologiques préalables à une baisse, prétendument spontanée de la natalité. C’est ce dont nous devons nous occuper par nos actions, lesquelles ne doivent pas être perçues par les pays en développement comme une attaque contre eux. Sitôt les Américains, ils ont fabriqué le magazine Playboy, il a largement contribué à détruire la morale alors en vigueur. Et quant au futur, eh bien... ça commence dès aujourd'hui, et nous sommes toujours en train de le perdre... notre avenir. Car pour le moment en tout cas, nous perdons cette bataille pour l’avenir de l’Humanité”.

Voyez-vous comment cet ensemble alors fonctionne aujourd'hui. Le plus important pour nos adversaires géopolitiques, tient de cette nécessité de briser le système des principes moraux fondamentaux afin d'imposer leurs normes universelles de moralité alternative, en remplacement des normes traditionnelles humaines. Et cela se produit partout en ce moment. Ainsi, le socle existentiel est brisé, tout comme la personne humaine se trouve de fait, éliminée. Puis, ces gens font de la liberté exclusivement individuelle une liberté absolue ; on le voit d’ailleurs partout. Les enfants deviennent ainsi plus importants que leurs parents, de ce fait, l’autorité de l’expérience est à son tour discréditée”.

L'absolutisation de la liberté individuelle devient même ce marteau qui détruit la souveraineté des États. Sauf que l'État est le seul instrument, la seule institution qui puisse garantir les droits des individus, de même que leur liberté. Et maintenant, suite à la destruction des États souverains, on assiste au remplacement des communautés civilisées et organisées d’après un vieux code moral transmis et partagé, comme autant des personnes protégées par l'État, par un amas d'individus devenus des troupeaux facilement contrôlables. Désormais, vous pouvez en faire ce que vous voulez”.

Simultanément, il y a une diminution du taux de natalité, par l'acclimatation de la conscience de masse, aux idées qui nient l'origine et la poursuite naturelle de la vie - comme certaines personnes LGBT ou alors les sans enfant. Tout ceci a débuté il y a déjà longtemps, et pour nous, ce n’est alors que d’un retour tardif. Sauf que nous devons nous placer en avance et même définir l'ordre du jour, si nous voulons rester le grand pays que nous avons toujours été”.

Femmes endeuillées par les guerres de jadis. Grèce, années 1940

On peut partager le point de vue de Mikhail Kovalchuk, comme on peut autant ne pas l’adopter entièrement. Sur ce blog, nous ignorons bien entendu presque tout du positionnement exact et surtout profond des élites de la Russie, quant à la dernière tournure que prennent en ce moment même, “nos” graves évènements mondialistes. Hormis bien entendu, de ce que la presse et les déclarations officielles peuvent nous indiquer. Cependant, nous avons jugé utile de faire partager cette mise au point des Russes, disons en interne, pour ce qui de toute manière a été volontairement divulgué.

Visiblement, les guerres du passé ainsi que nos lanceurs d’alerte, nous montrent à quel point nos conflits actuels alors se renouvellent... à notre détriment. Ensuite et seulement ensuite, il y a finalement notre propre expérience pour nous faire apprendre.

En ce moment par exemple et alors sous nos yeux, deux pays, la France et la Grèce, s’apprêtent à mettre en place le prochain cadre “légal”, instituant un “régime pérenne de gestion des urgences sanitaires”, vaccination massive comprise. En Franceface aux protestations suscitées par un texte qui réservait au premier ministre la possibilité d'imposer une obligation vaccinale de fait, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a reporté sine die l'examen du projet”.

En Grèce, c’est tard dans la nuit du 22 décembre que par un amendement... urgent du ministère de la Santé soumis au Parlement et sitôt adopté, que “les détails concernant le processus de vaccination ont été précisés, toujours conformément à la politique définie par l’OMS. Lors de la prise de rendez-vous électronique, les futurs vaccinés peuvent le cas échant s’y inscrire en utilisant leur numéro d’identification fiscale”.Et pour l’après vaccination, une plate-forme électronique pour la délivrance d'un certificat de vaccination contre le coronavirus sera généré, il fonctionnera à travers le portail numérique unique de l'Administration publique”.

C’est sans doute encore sous l'angle du... renouveau, que tous ces fâcheux... détails de l’histoire alors se précisent. Pauvres femmes grecques, endeuillées par les guerres de jadis, restées fidèles à la mémoire de leurs hommes alors parents, enfants ou proches, tombés pour la Patrie et pour la Liberté.

On perçoit pourtant désormais très nettement que dans cette guerre en cours, au moyen d’une société “New Age” propagée comme imposée, bientôt, il ne pourra y avoir de place pour cette absolutisation de la liberté individuelle, une fois la souveraineté des État, totalement détruite. Ni même pour la tolérance ou pour la différence, si exaltées, parce que les mondialistes en conspirés initiés, une fois leurs objectifs atteints, jetteront le masque, et ce qui fut de la tolérance se transformera en cynisme et en persécution.

Évidemment, toute ressemblance avec des situations existantes ou en préparation, serait évidemment pure coïncidence.

Cadeau de Noël disons entre humains ; nous sommes ces bioconservateurs qui n'ont pas abdiqué. Joyeux Noël !
Nous sommes ces bioconservateurs... qui n'ont pas abdiqué. Athènes, décembre 2020

* Photo de couverture: Guerres balkanique, guerres du passé. Imagerie d'époque, 1912-1913