jeudi 14 février 2019

Un monde fini



Modèle anthropologique inédit. Les sociétés humaines, balancées comme elles sont, entre guerre hybride et paix abrupte n’ont guère le choix des moyens de leur destinée, si ce n’est qu’en changeant de paradigme. Mieux vaut tard que jamais. En attendant, les apparences se fissurent jour après jour, celles surtout servant à faire admettre l’épiphénomène de la normalité. Sous ces apparences, grecques par exemple, les ferrys attendent les futurs touristes, le Péloponnèse s’annonce comme d’emblée mythique, et déjà, depuis le pont de la vielle nationale, les visiteurs, entre autres chinois, photographient le Canal de Corinthe, ouvrage emblématique du siècle d’avant. Futur en vue.

mercredi 13 février 2019

Donation - Appel mensuel


Merci de votre soutien !


mardi 5 février 2019

Assemblée... "prostituante"



Prémices de printemps sur pays embourbé. Journées illuminées, alternant avec la poussière d’Afrique ou sinon avec les orages. Des enfants qui jouent sur la plage aux premiers rayons du soleil, des touristes fixant les gardes Evzones devant la tombe du Soldat inconnu, truismes encore répétés faute de mieux. Enfin, il y a nos chiens adespotes faisant leur sieste et profitant du jour sous les hôtels de luxe place Sýntagma. Les Grecs, quant à eux, ils scrutant leurs journaux sans les acheter, et c’est également un passe-temps en place et lieu d’un temps de passage. Finalement qui sait ?