vendredi 26 août 2016

Collision en mer



L’été grec pratique se termine comme prévu avant l’heure. L’ultime pleine lune du mois d’août à peine disparue, que les orages de premier passage viennent de marquer le pays de tout leur symbole, à l’exception évidente des îles. Le pire, est toujours devant nous, cela dure déjà six ans. Les touristes admirent Nauplie même sous un ciel chargé ; ailleurs, nous avons respectueusement salué les seuls vrais maîtres des saints lieux, en remerciant toutefois ciel et mer de notre maigre prise... ayant aujourd'hui assuré notre... protéine de ce jour, “l'insouciance de ses vents et le foc de son espoir” en plus, comme le dirait peut-être également notre poète (Elýtis). Été grec... théorique

vendredi 12 août 2016

Seul le Soleil sait



Été 2016, pour l’instant profond. Seul le soleil sait peut-être... et d’abord ses poètes. “Loués soient la lumière et le premier - vœu de l’homme gravé sur la pierre - la vigueur dans la bête qui guide le soleil - la plante qui a chanté pour que le jour se lève”, écrivait Odysséas Elýtis, devenu depuis indépassable. Les rues d’Athènes se vident devant la Grande fête, et la presse quant à elle, elle aime publier ces photographies de la Grèce des îles d’il y a plus d’un demi siècle, à l’instar de l’œuvre du photographe Américain Robert A. McCabe.