vendredi 22 avril 2016

Sous le soleil... l'effondrement



Soleil et touffeur. Avant-goût de l’été grec enfin dans sa version 2016. Pays cependant grillé... en surbrillance mémorandaire avancée. La... gouvernance SYRIZA, prétendument débordée par... l’ingéniosité des maîtres troïkans communique non sans maladresse pratiquement jour après jour sur ses mesures d’austérité, plus authentiques que jamais. Officieusement, les politiciens finissent par évoquer le “risque... réapparu, d'un recours à un nouveau vote prochainement” (élections législatives), d’ici juillet prochain, avant de démentir le lendemain, il faut dire dans l’indifférence bien éloquente des Grecs.

jeudi 14 avril 2016

Temps de survol



L’été grec approche. Athènes grouille de touristes souvent sous sa grande lumière, et parfois même, sous une poussière transportée comme on sait depuis l’Afrique. On y découvre ces derniers jours comme un avant-goût estival. Sauf que depuis 2015, l’été des Grecs a laissé dans les mémoires un goût bien amer. Alors, les supposées récentes péripéties du gouvernement, entre le “blocage” des négociations avec la Troïka élargie, et le voyage éclair d’Alexis Tsipras à Paris du 13 avril, alimentent de nouveau toute sorte de rumeurs.

dimanche 10 avril 2016

Pantomime tragique



La poésie aurait pu être cette première réaction des êtres doués de conscience face à ce qui advenait en eux et autour d’eux. Sauf que trop souvent tout peut se dérouler autrement. Actuellement, les consciences sont travaillées jusqu’aux extrêmes limites, en Grèce comme bien souvent ailleurs. Le temps nous file entre les doigts, temps... chronique mais également ce temps opportun et ainsi propice des Anciens: “Kairós”. Propice certes, mais sinon vraiment au profit de qui ?

dimanche 3 avril 2016

Fauvisme... grec



Mois d’avril, déjà. Les Grecs ont comme l’impression que leur temps tourne rapidement et surtout... en rond. De manière fatalement sporadique, nos manifestants apparaissent dans le centre-ville parfois la nuit tombée, pour crier toute leur colère... accommodée par les syndicats. Comme l’autre soir durant le rituel... offert par les troupes du syndicat PAME, proche du PC grec. Expressions largement désabusées, visages fatigués, le tout, dans l’indifférence des badauds. Le temps de la simplicité n’est plus, et cela visiblement pour tous.