vendredi 26 août 2016

Collision en mer



L’été grec pratique se termine comme prévu avant l’heure. L’ultime pleine lune du mois d’août à peine disparue, que les orages de premier passage viennent de marquer le pays de tout leur symbole, à l’exception évidente des îles. Le pire, est toujours devant nous, cela dure déjà six ans. Les touristes admirent Nauplie même sous un ciel chargé ; ailleurs, nous avons respectueusement salué les seuls vrais maîtres des saints lieux, en remerciant toutefois ciel et mer de notre maigre prise... ayant aujourd'hui assuré notre... protéine de ce jour, “l'insouciance de ses vents et le foc de son espoir” en plus, comme le dirait peut-être également notre poète (Elýtis). Été grec... théorique
L’ultime pleine lune du mois d’août 2016. Golfe Saronique

Le “gouvernement” ayant définitivement perdu aux yeux des Grecs son imperméable... supposé de gauche, il patauge comme prévu au beau milieu de son abîme, désormais sans retour. D’ailleurs, l’économie réelle ressemble de plus en plus à une coquille fermée pour un nombre sans cesse grandissant... d’indigènes, coquille à vrai dire plutôt vide. Rien qu’en juillet dernier, les chèques en bois massif... entre entrepreneurs ont atteint un montant record, près de 200 millions d’euros d’après les données de la Banque de Grèce.


Rien d’étonnant, si par exemple les Grecs préfèrent garder leurs économies restantes sous les matelas (massivement retirées des banques peu avant la mise en place des contrôles des capitaux en juin 2015), comme le précise la presse grecque à travers ses gros titres... à répétition. “Les Grecs n'ont aucune confiance aux banques, ni à l'État”, bonne blague.

Le “gouvernement” SYRIZA troïkanisé, croit certes inventer chaque jour dans l’art de collecter taxes et impôts largement impayés, il vient de ce fait d’appliquer une mesure issue du mémorandum... précédant, à savoir, la “saisie préventive des biens” de certains contribuables avant même que ces derniers ne deviennent insolvables envers l’État, une première tout de même, et toute la pesse en parle !



Les touristes admirent Nauplie même sous un ciel chargé. Août 2016

Les seuls vrais maîtres des lieux. Nauplie, août 2016

Remerciant ciel et mer... Golfe Saronique, août 2016

Nauplie, août 2016

L'argent reste sous les matelas. “Kathimeriní”, du 20 août

Les Grecs ont versé un milliard d’euros supplémentaire en impôts en juin dernier, en comparaison de la même période en 2015, cependant, depuis 2010, le cercle vicieux imposé à l’économie et à la société grecque à travers la multiplication des taxes et des impôts a eu comme effet la... baisse globale et sensible des recettes fiscales.

Les données publiées par la presse et cela depuis 2015, sont fort éloquentes à ce sujet. “En dépit de la tempête fiscale - écrit le quotidien ‘Kathimeriní’ - qui a éclaté en 2010 pour ce qui est de l’ensemble des impôts et des taxes (TVA, taxe immobilière, vignette automobile, impôt sur le revenu des personnes physiques et des sociétés), les recettes fiscales de 2015 sont inférieures de... 8,1 milliards d’euros par rapport à celles de 2010.

Alors, quel est-il donc l'instantané de l'exercice de la politique fiscale durant ces cinq dernières années ? Les données récoltées s'avèrent ainsi fort impressionnantes:

En raison de la récession et de l'évasion fiscale, la ‘matière imposable’ a considérablement diminué. En 2009, le revenu déclaré de l’ensemble des personnes physiques s’élevait à 100,3 milliards d’euros. En 2014, ce même ensemble est tombé à 73 milliards d’euros. Et pour ce qui est des entreprises grecques, en 2009 elles ont déclaré des profits imposables à hauteur de 15,07 milliards... mais seulement de 10 milliards en 2014. Voilà que durant les 5 années des mémoranda, l’État a perdu près de 32 milliards de ‘sa’ matière fiscale imposable, rien qu’en ce qui concerne les revenus...

Fond de commerce à louer. Nauplie, août 2016

Les grands jours... du passé. Rétrospective, région de Némée. Nauplie, août 2016

Désindustrialisation (déjà) au 20ème Siècle. Lávrion en Attique, août 2016

En 2009, le total des recettes fiscales du pays s’élevaient à 49,724 milliards d’euros. Après les mesures (d’austérité) du premier mémorandum, l’État a récolté 51,266 milliards d'euros en 2010 (les Grecs n’avaient pas encore eu le temps de s’adapter à la nouvelle situation). Cependant ensuite, l'effondrement a effectivement commencé. Le déclin a débuté en 2010 et il s’accélère depuis, par conséquent, les recettes fiscales de l’année 2015 ont péniblement atteint un global de 43,162 milliards d’euros.

Ce qui est autant indicatif de la surimposition, tient en effet du ratio des recettes fiscales totales et des revenus déclarés: En 2010, le revenu déclaré de l’ensemble des personnes physiques et morales s’élevait à 115 milliards d'euros. Les impôts perçus se sont élevés à 51,26 milliards d’euros, ce qui représente 44,5% des revenus concernés. En 2014, ce même revenu déclaré s’élevait à 83 milliards d’euros et les recettes fiscales correspondantes se sont élevées à 44,24 milliards d’euros. Le ratio atteint déjà 53,3%. Voilà, que pour 100 euros de revenu déclaré dans ce pays, les 53,3 euros reviennent d'une manière ou d'une autre (TVA, Taxe Foncière, impôt sur le revenu, autres taxes, etc.) à l'État” (et cela hors cotisations), (“Kathimeriní” du 1er Novembre 2015).

De son côté, le journal “Rizospástis” (quotidien du PC grec), en citant les données récentes issues du rapport du Secrétariat Général des recettes publiques au sujet des recettes fiscales de juin 2016, il dénonce l’augmentation sans cesse croissante de la part que représentent les impôts indirects dans l’assiette globale perçue par l’État. “La principale charge fiscale en juin 2016 provient des impôts indirects, à hauteur de 61% des recettes globales, le taux correspondant en juin 2015 était de 56,1%, c’est un hold-up fiscal visant essentiellement les classes populaires” (“Rizospástis” du 26 août 2016).

Inutile... d’en rajouter en précisant que le pays a perdu plus d’un demi million d’habitants (essentiellement jeunes et économiquement actifs) depuis la dite crise, 30% de son PIB ainsi que 40% de son industrie et de son commerce, au-delà donc du non consentement à l’impôt qui se... globalise, c’est surtout et d’abord la mise à mort de l’activité économique réelle qui affecte la perception des recettes fiscales en Grèce.

Commerce à louer. Lávrion en Attique, août 2016

Café à Nauplie. Août 2016

Le PIB Italien en... récession. Août 2016

Fermeture du café légendaire 'Floral' du quartier Exárchia. Athènes, août 2016

Dans les bistrots les Grecs commentent cette actualité fiscale... au consentement quasi-nul: “Nous n'irons pas payer pour la bande à Tsipras au pouvoir, nos hôpitaux sont tellement dégarnis et voilà qu'avec les migrants... c'est le retour du paludisme en Grèce après plus de soixante ans, un comble”. C’est vrai qu’une douzaine de villes en Grèce sont placées depuis ce mois d’août “sous une quarantaine souple”, près d’une centaine de cas de malaria ont été détectés, les porteurs sont essentiellement des migrants venus d’Asie et d’Afrique (“Kathimeriní” du 20 août).

Étant donné que les habitants des localités concernées (et par extension des unités régionales, ex-départements) sont de ce fait exclus de toute procédure de collecte du sang, la pénurie (aussi) de sang se fait déjà sentir dans certains hôpitaux, notons que le système de Santé a déjà “perdu” des milliers de postes, et rien qu’en Allemagne, les médecins grecs fraîchement installés se comptent alors par milliers.

L'été grec... pratique. Golfe Saronique, août 2016

L’été grec... pratique se termine effectivement comme prévu avant l’heure et surtout dans un pourrissement politique et moral sans précédent depuis je dirais le trauma de la Guerre Civile (1944-1949).

La presse grecque croit savoir - via DCLeaks - que Matthéos Tsimitakis, journaliste au quotidien “Avgí” (SYRIZA) nommé par la suite... conseiller d’Alexis Tsipras (il a démissionnée en 2016), avait bénéficié des largesses du financier mondialisateur Georges Soros via la Fondation... Sorosienne “Open Society”, dans le but entre autres, de faire admettre à l’opinion grecque, l’essentiel de la propagande quant à la pseudo-Révolution toujours en cours en Ukraine, un “changement” (d’ailleurs ouvertement pro-nazi) initié par la diplomatie américaine, allemande, européiste et... déjà Sorosienne, bien vaste combat !

Chevaliers du Temple et... banquiers. “Quotidien des Réacteurs”, août 2016

La France... et la Grèce sous l'autre dictature en 1968. Photo publiée en 2014

Les précisions apportées (et avancées) par le site ‘Iskra’ (de l’Unité Populaire) sont aussi fort éloquentes: “Mars 2015: le journaliste au quotidien ‘Avgí’ Matthéos Tsimitakis, ensuite membre du groupe de communication auprès d’Alexis Tsipras reçoit un mail de Yannis Carras, un professeur d'université et collaborateur à l'Open Society Institute appartenant à George Soros. Objet: la rédaction d'un rapport sur les développements en Ukraine. Le courrier est le suivant: ‘Nous allons le réaliser ensemble et répartir ainsi la rémunération entre-nous 50-50, mais tu dois me dire comment gérer le volet fiscal. Si je comprends bien, tu veux que le contrat soit seulement signé en mon nom, non ? Mais veux-tu tout de même que ton nom apparaisse sur le rapport ou non ? J’attends ta réponse. Dans l'ensemble il ne faut pas dire que tu le fais au nom de l'Open Society. Cela peut même te fermer certaines portes. Il y a une grande méfiance vis-à-vis de cette Institution en Grèce, principalement en raison de son action en ex-Yougoslavie’ (...) Tsimitakis de son côté ne nie pas, et il justifie même son acte”.

Au même moment presque, Aphrodite Stambouli, députée SYRIZA du Nord de la Grèce vient de... dénoncer (encore) via la presse, l’exclusivité d’un marché public destiné... à nourrir les migrants et refugiés hébergés sur place (à hauteur de 750.000€), attribué en... privilège à la fille du membre du comité régional du parti de l’ex-gauche, ex-radicale Dimítris Tapas (“To Pontíki” du 23 août). Avenir prometteur et forcement court. En tout cas, Dimítris Tapas a démissionné de son poste politique (quotidien “Avgí” du même jour, rien... à signaler apparemment en ce qui concerne le marché conclu !

Débris de l'embarcation transportant les... baigneurs. Égine, le 16 août, (presse grecque)

Dans une embarcation pour touristes et visiteurs. Publication - août 2016, (presse grecque)

En Golfe Saronique, août 2016

Au-delà des... Tapas et autres Tsimitakis, la grande affaire en ce mois d’août en Grèce c’est incontestablement la collision (dans la journée du 16 août) au large de l’île d’Égine (Golfe Saronique), entre un yacht et une embarcation (navette) motorisée transportant des vacanciers vers l’îlot de Moni pour la... baignade d’un jour. Le yacht a percuté et littéralement brisé cette embarcation, causant quatre morts sur le coup, le commandant et propriétaire de la navette, une fillette âgée de cinq ans ainsi que son père, et aussi un autre vacancier de nationalité ukrainienne.

Les medias grecs (et parfois étrangers) ont largement évoqué cet accident, devenu à très juste titre aussi, une affaire politique. D’abord, Trasyboulos Lykourézos le commandant (présumé) du yacht n’est autre que le cousin d’Aléxandros Lykourézos, grand avocat et homme politique issu d’une “grande lignée” de la bourgeoisie athénienne (il représente entre autres les intérêts de la société SIEMENS en Grèce).

Pêcheur, presqu'île de Methana, août 2016

Ensuite, durant trois heures après la collision, les garde-côtes auraient “tardé” d’interpeller Trasyboulos Lykourézos ainsi que les autres passagers de son yacht, ces derniers ont été... secourus à l’aie de leur propre réseau, leur bateau a été remorqué de la sorte jusqu’au port Égine, tandis que son commandant s’est présenté... presque de son propre initiative à la capitainerie de l’île plus de plus de trois heures après les faits.

Le yacht en question... avait été prêté par un ami de manière permanente à Trasyboulos Lykourézos... le tout, dans le cadre d’une activité commune, liée à une ONG domiciliée quelque part entre la Suisse et l’Amérique Latine d’après le reportage du moment. Lykourézos, passionné certes du yachting mais âgé de 77 ans souffre de plusieurs soucis de santé. D’ailleurs son permis bateau vient d’être suspendu, tandis que la Région d’Attique (et sa Présidente Rena Doúrou vient de l’annoncer en personne), a également suspendu le contrat entre la Région et le médecin qui a signé... à distance, pour ainsi permettre le renouvèlement du permis bateau de Lykourézos en 2014, sans l’examiner.

Fin de saison. Presqu'île de Methana, Golfe Saronique, août 2016

Taverne. Presqu’île de Méthana, août 2016

Presqu'île de Méthana, le volcan. Août 2016

Finalement, Trasyboulos Lykourézos a été écroué pour non assistance aux naufragés, pour tentative de fuite et parce qu’il n’a pas contacté aussitôt après l’accident les garde-côtes, “préférant ainsi organiser son évacuation via son propre réseau d'amis”. “Je n'ai rien vu et lorsque j'ai aperçu l’autre bateau c'était trop tard... D'ailleurs venant de droite j’avais la priorité”, a déclaré entre autres dans sa première disposition.

Dans les bistrots et dans les tavernes d’Égine comme des environs, et dans presque toute la Grèce, les débats enflammés et les scenarii invraisemblables se succèdent et se percutent. Dans le climat délétère que connaît la Grèce en ce moment, cet accident inclut tous les ingrédients du temps perdu... historique qui est le nôtre. Embarcations... appartenant aux professionnels-travailleurs de la mer, contre celles des parvenus, ces dernies forcement liés aux politiciens, aux ONG obscures, sans parler des connivences, voire, de la supposée complicité... enrobée de laxisme sélectif des agents de l’État. Tel est en tout cas le très... délicat esprit du peuple à ce sujet.

L’été se termine ainsi, certaines de ses tempêtes laisseront plus de traces que d’autres, comme nous avons pu le constater... en circulant en voiture près des côtes ; comme celle du 14 août près du Cap Sounion et du Temple de Poséidon, connu particulièrement comme le dieu des mers et des océans en furie depuis l’Antiquité.

Certaines de ses tempêtes laisseront plus de traces que d’autres. Près du Cap Sounion, août 2016

Le Cap Sounion, août 2016

Jadis dans les îles. Presse grecque, août 2016

Le semblant d’été grec s’éclipse, et le “gouvernement” ayant définitivement perdu aux yeux des Grecs son imperméable... supposé de gauche, tente de faire diversion comme il ne le peut plus ; entre les déclarations d’Alexis Tsipras “sur la nécessaire reforme de l'Europe” à l’insignifiante réunion des chefs socio-démocrates de Paris, et la mise (enfin) en examen de Georgíou, responsable de l’Office des Statistiques ayant délibérément falsifié ses données, pour transmettre une image plus dégradée qu’en réalité de la dette et du déficit grecs, comme on sait cette piètre image a officiellement motivé le déclenchement du processus mémorandaire ainsi que la... Parousie de la Troïka en Grèce en 2010.

L’histoire de ce piège programmé est déjà connue, cependant (et pour cause), la Commission Européenne vient de protester officiellement contre cette décision (“étrangement” si tardive de la Justice grecque), ce n’est pas une première certes, et d’ailleurs, le mémorandum Tsipras (2015-2016) prévoit la “neutralisation des obstacles” potentiels que poseraient ces lois (encore) nationales (Constitution comprise), au processus de colonisation mémorandaire en cours.

Nikítas Kaklamánis, député Nouvelle Démocratie et ancien Maire d’Athènes, a ouvertement fustigé cette ingérence de la Commission jugée scandaleuse, et il a invité les... intéressés (si possible) à démentir certaines sources au sujet d’une éventuelle collecte de fonds de la part des lobbies (à Athènes comme à Bruxelles), cela dans le but de permettre... à Georgíou la meilleure défense possible (“To Pontíki”, 25 août).

Mur à Athènes. Août 2016

Comme le dirait encore Georges Soros ou bien le président de la Commission: “Les frontières, pire invention de l'histoire”. “Il y a, dans le discours de Jean-Claude Juncker, une part de provocation délibérée. Mais il y a, aussi, une part d'inconscient qui 'parle'”, comme le remarque à juste titre (aussi) Jacques Sapir.

L’été grec... ses collisions en mer comme sur cette terre Européenne trop ferme finalement, s’éternise. Les touristes admirent certes Nauplie même sous un ciel chargé. Partout ailleurs, nous avons respectueusement salué les seuls vrais maîtres des saints lieux. Guerre et Paix.

Les seuls vrais maîtres des saints lieux. Nauplie, août 2016




* Photo de couverture: Les seuls vrais maîtres des saints lieux. Golfe Saronique, août 2016

2 commentaires

Hubert Viallet a dit…

Merci Panagiotis pour tes reportages assidus, bien informés et qui me font toujours rêver dans mon désespoir de voir sombrer ainsi nos beaux pays!
Malgré mes 80 années fêtées avant hier je continue à espérer en m'informant dialoguant...
Hubert Viallet

Michel Dilo a dit…

Un autre grec qui est sous la coupe de Soros :
http://reseauinternational.net/varoufakis-le-cheval-de-troie-anti-russe-demasque/

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...