mardi 29 décembre 2015

2015 - Bilans et dépôts



Sur la place de la Constitution à Athènes, on prépare les colis alimentaires des pauvres. Le Père Noël du moment et de circonstance en est déjà bien usé. Triste bilan en somme d’une année 2015 grecque terrible, laissant derrière elle un sillage de débris... c'est-à-dire nous-mêmes et l’espoir, et c’est déjà énorme comme de l’hybris. Et cette exemplification de l’hybris porte (aussi) le nom de SYRIZA, et par extension, celui de la gauche que l’on veuille ou non ; mais c’est ainsi et non pas autrement.

jeudi 17 décembre 2015

Chauffage radiant



Vent du nord. Premiers flocons sur les hauteurs qui entourent Athènes. Influences continentales sans doute... en raison des montagnes qui bordent le tour de la ville, diraient les géographes. S'il ne devrait tomber que quelques centimètres autour de la capitale, le froid, ou plus exactement, le manque de chauffage dans nos appartements redevient le grand sujet de conversation. Sujet alors passe-partout pour passer l’hiver coûte que coûte.

vendredi 11 décembre 2015

Moments de poésie



Nous finirons peut-être un jour par élucider le monde où nous sommes, exception faite à l’hiver de la météo du moment car pour une fois, il n’y a plus rien à expliquer. Notre si drôle d’atmosphère hibernale en Grèce s’annonce autant brumeuse que d’habitude. Autour d’Athènes, les premières neiges sont tombées et c’est ainsi que le retour obligé à l’âge du bois... de chauffage, se fait déjà sentir dans le ciel de la Grèce nocturne.

mercredi 9 décembre 2015

Gauche grecque et victoire du Front national



Il y a des moments historiques en Europe où il est important d’interpréter les évidences avec justesse. Le moment SYRIZA en Grèce, et notamment le referendum du ‘NON’ trahi en est un, ensuite, bien que prévisible, c’est évidemment la victoire du Front National en France qui constitue un autre événement d’une telle portée. Il y a alors des moments historiques en Europe où le problème crucial est celui de la souveraineté populaire et nationale, surtout dans les conditions d'oppression et de déni de démocratie, comme sous l'Occupation européiste actuelle que nous connaissons.

mardi 8 décembre 2015

Vente... légitime



Devant les kiosques athéniens, les promeneurs scrutent les nouvelles prétendues d’un monde supposé. Il fait encore beau sauf que les températures, celles de la météo sont en baisse. Dans certains cafés, on peut même feuilleter et dévorer même les journaux gratuits, cette formule évite au client appauvri, d'avoir à financer à la fois son café et son quotidien. Pour l’un d’entre eux en tout cas, le titre est comme souvent, accrocheur: “C'est le café amer des mesures du mémorandum, imposées par Tsipras”, rien... d’inédit pourtant et à vrai dire.

vendredi 4 décembre 2015

Lucidités et consciences



Crise, mensonge et parodie. Jeudi 3 décembre à Athènes comme partout en Grèce, quelques milliers de manifestants ont participé à la journée dite de grève générale contre l’abolition du système des retraites. Noble cause... triplement trahie, sale temps social. Les slogans pourtant justes, ont sonné un peu faux, car l’indifférence domine. Ou bien peut-être, c’est un sens alors aigu et amer quant à une certaine prise de conscience qui inspirerait les conduites. “Ces manifestations ne servent plus à rien, il faut trouver autre chose”, entend-on un peu partout. Transitions ?

mercredi 2 décembre 2015

Économie réelle



Le pays s’efforce de prévoir les fêtes. Fruits, légumes et sucreries sont de saison. Et autant... les amertumes, aussi diverses et tellement variées. L’économie réelle s’effondre... comme elle s’y adapte de jour en jour (à sa mort). Des dizaines de milliers d’entreprises, ou de micro-entrepreneurs, ont quitté le territoire national... devenu si hostile pour l’économie concrète, ou s’apprêtent alors à le faire, si possible avant la nouvelle année fiscale. Ils fêteront ainsi le nouvel an... bulgare ou chypriote. Agrumes de saison.