Greek Crisis

lundi 14 janvier 2013

Ne tirez pas sur le… lampiste



Le pays est visiblement immergé sous les eaux glaciales du mémorandum profond. Il n’y a plus de travail, ni de conventions collectives, et c’est la fin officielle de notre (petite) souveraineté depuis le décret du décembre 2012, alors ratifié il y a quelques heures par le “Parlement”. Simultanément, vendredi dernier et ce week-end, des “explosifs artisanaux” (et leurs initiateurs qui le sont sans doute moins), ont visé les demeures d’un certain nombre de journalistes “jugés systémiques”, ainsi que l’appartement habité par le frère du porte-parole du gouvernement et par sa famille.