mardi 6 novembre 2012

Lyophilisation générale



On se souviendra sans doute du temps très doux de cette semaine lors du passage en force du mémorandum III. Sans transport en commun et sans taxis les trottoirs retrouvent leurs heures de gloire de jadis, de même que les axes routiers, car les embouteillages sont de retour. La grève générale est décrétée depuis hier, sauf qu’elle n’est pas vraiment générale.

11 commentaires

Anonyme a dit…

Le problème n'est pas de sortir de l'Euro, c'est plutôt d'avoir en même temps la Drachme. L'Euro est pratique pour la Grèce qui a une économie touristique, forme d'exportation.

Dans le même temps, la Grèce doit faire défaut sur sa dette. Il me parait qu'il n'y a aucune possibilité qu'elle soit en mesure de la rembourser. Tsipras devrait surtout parler du non remboursement de la dette et de la Drachme plus que de l'Euro qui peut rester comme une monnaie d'échange en parallèle.

baratribord a dit…

Pour sortir de l'euro, vous avez l'article 50 du tfue. Voir les analyses d'Asselineau et son combat à ce sujet.

Philippe a dit…

Si vous faites défaut sur la dette sans sortir de l'euro, la dette va se reconstituer automatiquement. L'endettement est en effet la seule voie pour ajuster le niveau de compétitivité en l'absence de politique monétaire.

D'ailleurs, la Grèce a déjà fait un défaut partiel sur sa dette. *

C'est quand même incroyable de lire jusqu'ici des types venir défendre l'indéfendable euro, l'escroquerie du siècle au bénéfice des rentiers qui a détruit la moitié du tissu industriel européen, provisoirement au bénéfice de l'Allemagne.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Merci pour vos commentaires et remarques. Quoi qu'il arrive, le problème de l'indéfendable euro se pose et se posera davantage bien au-delà de la Grèce. Ce débat doit être au centre de l'espace démocratique (restant) des pays de l'U.E., il y a urgence.

Anonyme a dit…

C'est tout de même curieux qu'il y en a qui ne comprennent pas la différence entre avoir une monnaie unique et une monnaie commune.

Toutatis a dit…

Séance nostalgie (trouvée sur le blog d'Olivier Berruyer) : voici ce qu'un brillant économiste, omni-présent sur la télévision, disait de l'euro et de la Grèce en 2005

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=EOGGHctrpIA

Le dit économiste est toujours omni-présent sur les chaines de télévision, sans doute à cause de sa clairvoyance.


Anonyme a dit…

@ Toutatis

Je suis loin d'être toujours d'accord avec vous (parfois même vous m'énervez grave) mais là merci pour ce petit bijou (la vidéo sur youtube). Et oui il sévit encore et toujours. Et s'il était le seul...
Pour en revenir à la Grèce, oui refuser de payer la dette, faire un audit et déclarer "odieuse" la part qui l'est. Et puis réquisitionner les banques (la nationalisation oblige de les payer et je crois que les Grecs ont bien assez payé jusqu'ici !).

Quant aux européens, je ne sais s'ils sont aussi stupides que nous, les Français, mais malgré la marche vers l'austérité pas un de nos syndicats qui n'ait appelé à la grève générale en solidarité avec les Espagnols, les Portugais et les Grecs (c'est aussi une grève "préventive" vu ce qui nous attend aussi). Il sont lamentables et les gens trop égoïstes et repliés sur leurs petites personnes, alors être solidaires avec les autres... J'arrête la moutarde me monte au nez ...

Anonyme a dit…

Expropriation et autogestion!

"Prenons enfin les armes…"

Venceremos compagneros!

Philippe a dit…

De quoi parlez vous Olaf ? Quelle monnaie commune ? La monnaie commun de l'UE c'était l'écu.

Lilika a dit…

bonjour !

Et vous Panagiotis que pensez-vous des dires de votre ami qui pense : "il ne faut pas s’y rendre. Leurs vaccins comportent aussi bien d’autres substances. Déjà que depuis hier, nous sommes tous très fatigués, ils propagent de leur chimie dans l’air ou sinon ils utilisent des ultrasons afin de nous rendre amorphes maintenant que le moment de manifester se précise de nouveau. Je n’ai plus aucune confiance vis à vis des autorités".

Dites-moi que ce n'est pas possible !!!

Merci.





UBU 53 a dit…

L'asphyxie est certainement le meilleur et le plus performant des traitements pour un malade qui est déjà en hypoxie ..............
Continuez l'asphyxie lente de la Grèce et ne vous étonnez pas si elle en meurt ... les banques et les actionnaires se partageront la dépouille et feront encore des bénéfices ... C'est beau, généreux et magnifique l'hyper libéralisme. C.Q.F.D.

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...