vendredi 30 novembre 2012

A quoi rêvent les grecs ?



Un intrus apparaît au milieu d'une série de rêves amenés par un analysant: Une bombe atomique explose, des visages sont couverts de pustules. “Que les hommes aient créés la manière de détruire leur espèce, pose problème” dira-t-il comme seule association. Et la parole, qui file, d'évoquer les autres rêves, clairement liés à sa problématique.

3 commentaires

Anonyme a dit…

"de nombreux citoyens des pays dits centraux (France, Belgique…), n’ont sans doute pas réalisé qu’ils traversent pour l’instant leur 1938 (et ses illusions), .." La "drôle de crise", en quelque sorte.

Anonyme a dit…

Le monde du rêve est étonnant, ce qu'il permet de produire comme scenarii, dialogues, mises en scènes, une sorte de spectacle que produit le cerveau. Je serais incapable de produire de telles histoires à l'état réveillé, alors que pendant le sommeil c'est comme si un autre cerveau fonctionnait. Ce qui m'étonne, c'est que certains se souviennent assez bien de leurs rêves. Une demi heure après le réveil j'ai presque tout oublié, il n'en reste qu'une vague trame. Je rêverais presque de brancher une clé USB sur le cerveau pour enregistrer ce genre de film qu'il produit.

Je me souviens bien d'un rêve il y a plus de 10 ans, j'étais en haut d'une sorte de tour de contrôle d'aéroport, un ouragan s'était levé faisant pencher cette tour et cassant les vitres, les personnes et les objets glissaient sur le sol, j'arrivais à agripper un objet fixé au sol et j'observais la scène. Ce n'était pourtant pas encore la crise actuelle à cette époque. Probablement une forme de scénarisation de ce que j'observais à l'état diurne.

Anonyme a dit…

"...Je rêverais presque de brancher une clé USB sur le cerveau pour enregistrer ce genre de film qu'il produit."
Wim Wenders a fait un long film qui traite du sujet intitutlé "Jusqu'au bout du monde" si mes souvenirs sont bons.

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...