lundi 1 octobre 2012

Noms d'oiseaux...



Dans ce pays, jour après jour, nous nous éloignons (aussi) du silence. Ce silence dont le poète Elytis n'a cessé d'affirmer la nécessité: “ce n'est pas uniquement un phénomène acoustique, car par-dessus tout, le silence instaure de la distance”. Elytis n'était et n'est pas le seul à stigmatiser, à combattre, ou à fuir, cette lente mais inexorable destitution du silence fondateur.

4 commentaires

Cretan Cat a dit…

Et pendant ce temps.......
http://www.lemonde.fr/international/article/2012/09/28/en-grece-la-banalisation-d-aube-doree_1767494_3210.html

Bon courage à toi et à tous(tes) mes ami(e)s grec(que)s.....

Un partageux a dit…

Tout est à reconstruire. Avec de meilleures fondations et avec un urbaniste au service des humains et non plus pour faire de l'argent...

Toutatis a dit…

Quelque chose de concret (si ça marche) qui pourrait rapporter beaucoup d'argent à la Grèce

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/afp-00468320-petition-en-suisse-pour-le-transfert-d-une-liste-des-evades-fiscaux-grecs-368194.php

Pétition en Suisse pour le transfert d'une liste des évadés fiscaux grecs

zozefine a dit…

beau papier panagiotis, merci ! et, ah dis donc, l'édito de Aristidis Baltas... il "envoie la purée" comme on dit paraît-il vulgairement ! très, tout à fait convainquant. ça me fait rire quand on parle de la grèce comme berceau de la démocratie : entre-temps sont passés, pour l'en vider de sa substance, les troupes romaines, jésus, les ottomans, la guerre civile et les colonels, le squelette avait bel aspect, faisait illusion, soleil, mer, moustaches et souvlakia, mais le dépeçage laisse le roi nu, et son squelette n'est rien d'autre qu'osses à ronger pour les hyènes qui rôdent. de la grèce ne restera qu'un club med aux touristes servis par des escalves typiques et autochtones, auto-chtones, nés de cette terre qui, plutôt, semble les vomir.
et l'hiver ne sera peut-être même pas chaud, n'est-ce pas ?

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...