mardi 9 octobre 2012

Cité interdite



La crise, c'est d'abord un temps fragmenté. Elle devient la trame des ruptures, des perturbations et des mutations multiples, lorsqu'elle ne débouche pas ouvertement à la conjoncture du chaos. Et en Grèce, tout indique que ces mutations, les nôtres, concrétisent déjà, l'union de la rupture et de l'incertitude.



* Photo de couverture: Athènes, le 8 octobre