dimanche 7 octobre 2012

Athènes Bunker



Mardi prochain, Athènes se transformera paraît-il en bunker. Circulation interdite, des milliers de policiers postés aux points névralgiques de la ville, des interpellations préventives déjà annoncées par le ministre de l'Intérieur, et le Parlement “protégé” derrière les triples barricades du régime, voilà c'est ce qu'a annoncé en substance le ministre Dendias.



* Photo de couverture: “Sur la scène centrale, Goran Bregović”, Athènes, le 6 octobre

7 commentaires

Anonyme a dit…

http://www.les-crises.fr/noire-finance/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29

fincaparaiso a dit…

BJR,
j'ai déjà écrit plusieurs fois que les manifestations MONSTRES contre les mesures d'austérité qui se déroulent dans les pays d'Europe comme l'Espagne, le Portugal, l'Italie ne modifient en rien les décisions des Troikans: pire, les dirigeants des pays où se multiplient ces manifestations, gouvernements et parlements continuent à voter et faire appliquer les pires restrictions avec le concours d'une police de plus en plus violente.
il faut vraiment se poser la question de savoir pourquoi les dirigeants de chacun de ces pays ignorent au même moment le poids politique et social de ces millions de protestataires .
de quelle informations, de quels sentiments de puissance sont ils animés pour ne pas se sentir obligés de modifier leurs feuilles de route sous cette pression?

arsene a dit…

Joli! Espérons que Dieu se bouche les oreilles.

Deplions nous a dit…

Que les fidèles et dévots de dieu dégagent du gouvernement Grec, que les riches cupides au pouvoir dégage aussi une fois pour toute, Que le peuple Grec s'insurge dans les urnes et prenne le pouvoir à l'aide de Syriza ! Révolution citoyenne ça urge !

Anonyme a dit…

Parce qu'aux élections les grecs ont voté pour les partis au pouvoir, et en France, la majorité des français a voté pour Hollande qui a dit qu'il renégocierait le traité et qui vient juste de le faire passer à l'Assemblée..."c'est pas la rue qui gouverne", ce sont les urnes...

Anonyme a dit…

Notez toutefois que les américains ont par ailleurs tiré des bénéfices énormes de leur victoire: Décennies d'influence (politique, commerciale et militaire) sur les pays européens de l'ouest, avec l'Allemagne en 1er plan... N'oublions pas non plus ce qui a résulté de l'import des savants allemands et le pillage des centres de recherche après guerre: Conquête spatiale, industrie aéronautique (réacteur) et de défense (missilerie)... Les retombées ont été énormes... et ce cadeau une broutille en comparaison.

Il y a sans doute dans cet effacement aussi de la tractation sur des demandes de compensations allemandes qui auraient pu résulter de cette appropriation.

Les exemples d'annulation totale de dette sans trop de contreparties concernent en réalité surtout des pays africains, dont on était certain qu'ils ne pourraient jamais l'honorer... et pour des montants assez faible en regard des centaines de milliards d'€ de caution encore récemment apportées par les autres états européens et qui commencent à inquiéter même les plus optimistes.

Les autres exemples: C'est du défaut pur et simple et la coupure immédiate des marchés mondiaux, comme l'Argentine. Ce fut pour eux une décennie très dure... et encore: Contrairement à nous ils avaient des ressources naturelles sans être largement dépendants d'importations (alimentaire, énergie), ce qui leur a à minima permis de passer le cap sans massivement crever de faim et en pouvant faire un peu de troc/débrouille pour les indispensables.

Anonyme a dit…

D'accord avec la première réponse.
parce que, aussi, tant que ce ne sont "que" les grecs, les espagnols, les Portugais qui se bougent, les autres les français, les Allemands s'en foutent royalement tant ils sont aveugles et sourds et se contentent d'écouter les chiens de garde qui font le jeu des gouvernants actuels dont le cœur est à gauche (à ce qu'ils disent) mais le vote est à droite. Tant que les Français ou les Allemands ou d'autres peuples du "nord" de l'Europe, en opposition à ces fainéants-dépensiers de pays du "sud" de l'Europe, n'en auront pas pris autant plein la tête, tant qu'ils n'auront pas pris conscience que cette saloperie de TSCG c'est l'application de ce que la Troïka a testé en Grèce, effectivement les manifestations des Grecs, des espagnols, des Portugais ne suffiront pas.
Ceux du nord sont en train de manger leur pain blanc tout en se disant que le pain noir des autres est encore bien bon pour eux !

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...