samedi 21 juillet 2012

“Aube Matée”



Vendredi vers 5h du matin à l'aube, les MAT, c'est à dire les CRS de notre pays à la sociologie décapsulée, ont attaqué les grévistes de l'aciérie Chalyvourgiki, à l'Ouest du Pirée. Le Procureur de la “République” sans Res publica, avait évidemment donné l'ordre de faire “lever” les piquets de grève et ainsi “dégager la voie pour...



* Photo de couverture: Aciérie d'Aspropyrgos, le 20 juillet (source: ethnos.gr)

18 commentaires

fincaparaiso a dit…

vous soulignez une réalité:les grèves et les manifestations ne sont plus adaptées aux pouvoirs coercitifs et répressifs exercés par les dirigeants européens actuels: ces formes de revendication relèvent définitivement des sociétés de la fin du 19é siècle et d'une bonne partie du 20é siècle et les pouvoirs en place jubilent de cette impuissance des masses à trouver les voies nouvelles de la protestation, de l'indignation contre les poliations dont ils sont victimes car que se passe t'il d'autre à l'heure actuelle que la spoliation organisée et formatée des populations européennes tant au travers de la vente du patrimoine national réspectif qu' à celui des droits des particuliers à vivre dignement, en baissant leurs salaires , leurs retraites, leurs allocations et parallèlement à une augmentation des impôts et taxes.les parades à ce crime organisé et impuni pour le moment, se trouveront dans la douleur et au forceps , mais entre temps nous préssentons tous que cela demandera beaucoup de temps et de souffrance.

Anonyme a dit…

Des heurts d'une rare violence ont éclaté entre des ouvriers et leur personnel d'encadrement dans une usine indienne du constructeur automobile Maruti Suzuki, près de New Delhi, blessant près d'une centaine de manageurs et provoquant la mort du responsable des ressources humaines. (...)
(article du journal "Le Monde"http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/07/20/flambee-de-violence-dans-une-usine-maruti-suzuki-de-new-delhi_1736287_3234.html)

nemo a dit…

Cher Panagiotis,

À propos de ce passage :

"l'humanisme (qui d'ailleurs n'aurait rien de naturel)"

Je ne suis pas plus optimiste ou pessimiste que vous par rapport à la situation de nos pays (je suis espagnol) Cependant, je me refuse d'accepter cette croyance dans l'"homo homini lupus", religion qui, encore une, ne fait que le bonheur de capitalistes ou bancocrates, comme vous les appelez.

C'est bien de prévenir contre la cécité et le manque d'esprit critique qui peuvent accompagner et souvent accompagnent une vision d'un monde meilleur. Mais supprimez l'utopie et vous trouverez les gens les plus conscients de ce qu'il se passe, donc les plus aptes à agir, au bord du suicide. Et nous ne pouvons pas nous passer d'eux car, par l'instant, il faut se défendre et puis un jour, dès que la majorité des gens sera capable de voir au-delà de leurs postes télé, il faudra aussi prendre le futur dans nos mains.

Merci de votre blog. J'y apprécie votre vue personnelle, sans la langue de bois qu'étouffe les neurones qui nous restent. Et vos photos qui pourraient aussi être celles de mon quotidien. Mais gardez un peu d'espoir! Au moins dans l'abstrait ne vous condamnez pas à la misère du darwinisme social. C'est bien un biologiste qui vous le suggère.

Catitalia a dit…

Bonsoir,
« C'est une dépense de trop mais nous en sommes disons dépendants »
De cette dépendance-là Dino Risi avait tiré un magnifique sketch :
http://www.youtube.com/watch?v=JZ4uQQLBUhc, pour le plaisir.
Cet engin, et la dépendance qu'il engendre, a certainement une part de responsabilité dans l'abrutissement des individus contemporains, dans leur castration intellectuelle et opérationelle. Je serais très curieuse d'assister à l'expérience suivante : suppression de toutes les télé pendant un mois sur l'ensemble du continent européen.
Panagiotis, j'ai cherché en vain le nom de l'hopital auquel le courant a été coupé. Vous pouvez le donner SVP ?

FERRISI a dit…

Merci pour votre témoignage en temps réel à la veille de la "descente" de la troïka... Il ne peut s'agir que d'une volonté de mettre à genoux les peuples en laissant volontairement le pouvoir aux Marchés !
Je me permets de publier un paragraphe avec le lien de votre blog sur Mediapart, journal indépendant français.
http://blogs.mediapart.fr/blog/marie-therese-ferrisi/230712/grece-aube-matee

Panagiotis Grigoriou a dit…

Merci pour votre commentaire, c'est ainsi et il en sera davantage au fur et à mesure où "la théorie des miettes, selon laquelle elles tombent de la table des plus aisés et finissent par profiter à tous, a clairement cessé de fonctionner. Là où elle n’existait pas ou plus, la pauvreté est réapparue, depuis devenue structurelle et s’étendant" - billet de François Leclerc sur le site de Paul Jorion www.pauljorion.com/blog/?p=39741#more-39741. Les travailleurs de jadis faisaient grève pour plus de miettes, essentielles certes mais le temps des miettes est révolu. Je suis d'accord avec vous sur le temps et la souffrance.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Merci pour cette nouvelle, ignorée des médias grecs, j'avais aussi lu ce papier du Monde. Chez les pays dits émergents la croissance "passe et casse" et ceci depuis toujours.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonjour et merci pour votre commentaire ainsi que pour votre suggestion de bon sens ! C'est vrai qu'à défaut d'utopie la prise en main du futur nous sera impossible. Et l'espoir demeure contre vents et mauvaises marées, je vous le souhaite aussi de tout cœur. Nous devrions échanger sur nos expériences et sur nos luttes, déjà entre Espagnols, Italiens, Portugais, Irlandais et Grecs, les médias ont réussi à déconnecter notre vécu sous la bancocratie.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonjour et merci pour votre témoignage et le lien. Il s'agit de L'établissement pour patients souffrant de maladies incurables de Kypseli (un quartier d'Athènes). On trouve l'information mais malheureusement pour les non hellénophones, qu'en grec, voilà par exemple sur le site du quotidien économique www.naftemporiki.gr/news/cstory.asp?id=2211916

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonjour je vous remercie, et aussi pour le paragraphe sur Mediapart.

D.M. a dit…

Bonjour Panayiotis,

J'avais entendu dire que SYRIZA avait empêché le déroulement d'une grève de solidarité avec Xalivouryia dans une autre entreprise sidérurgique ? Qu'en est-il ?
On vous sent en colère devant ces actes, et je ne peux m'empêcher d epenser à tout ce que mon pays d'origine a déjà subi... Les députés molestés... Un vent (très) mauvais souffle.

Ici en France nous tentons d'organiser la solidarité avec les camarades.
Enfin, bravo pour cette phrase qui à mon avis fera son chemin : "La nouvelle Europe c'est la bancocratie plus la répression et l'électricité en moins."

Toutatis a dit…

La sortie de la Grèce de l'euro serait pour septembre
http://globaleconomicanalysis.blogspot.fr/2012/07/imf-seeks-to-halt-aid-to-greece.html
A partir de là, ce sera plus dur, et plus clair je pense, puisqu'il ne sera plus question de discuter avec des "bancocrates" éloignés. Le dialogue sera entre riches grecs et pauvres grecs.

Anonyme a dit…

L’Espagne aurait plus intérêt à une sortie de l'Euro :

L'Espagne peut avoir deux stratégies : poursuivre l'ajustement débuté en 2009 pour réduire le déficit public et le déficit extérieur en recevant certaines formes d'aides des autres pays de la zone euro : recapitalisation des banques ; périodiquement, achats de dette par la BCE et peut-être dans le futur par l'EFSF-ESM ; ou bien sortir de l'euro, faire défaut sur sa dette extérieure brute et dévaluer fortement sa devise.

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=65086

C'est peut être aussi ce type d'étude que devraient lire les manifestants.

rototo a dit…

le coup de l'hopital, c'est quand même énorme, une pure logique de "rationalisation" terminale/neonazie (pas la peine de me sortir le point Godwin, c'est très précisement de ce dont il s'agit)

Ceux qui n'ont jamais eu l'occasion de regarder la serie Torchwood seraient bien avisés d'y jeter un oeil au fait, les saisons 3 et 4 (pouvant etre regardées en "standalone" sans se taper toute la serie : une seule histoire par saison) etant non seulement ouvertement politiques, mais ayant anticipé pas mal des saloperies à venir. Ainsi dans la saison 4, le point de depart etant l'immortalité subite de tous les habitants, se transformera tres vite en cauchemar "rationnel" quand il s'agira de classer/hierarchiser/redefinir la valeur de la vie des populations...
Ce qui etait un scenario de SF qu'on avait du mal à imaginer se realiser un jour (ou disons pas avant quelques siecles...), ça commence déjà à y ressembler un peu en Grèce...

Anonyme a dit…

Pourtant, il y a des sous :

Mettons que cette fortune ne rapporte que 10 % en moyenne, soit 2600 milliards, pour des contribuables qui devraient être taxés au minimum à hauteur de la moitié de leurs revenus, cela ferait 1300 milliards de recettes fiscales en plus dans le monde. Nul doute que chaque pays saurait quoi en faire…

http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2012/07/23/26-000-milliards-de-dollars-dissimules-dans-les-paradis-fiscaux/

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonjour, merci pour votre remarque et commentaire, je n'ai pas pu confirmer votre information sur SYRIZA et l'empêchement du déroulement d'une grève de solidarité avec Xalivouryia dans une autre entreprise sidérurgique. J'y reviens dès que possible.

Merci pour votre solidarité

JFA a dit…

Et dire que tout cela était prévu et organisé de longue date par les vrais dirigeants mondiaux. Je ne cesse de diffuser la déclaration de Rockefeller en juin 1991 lors de son discours devant la Commission trilatérale : « ..Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, au Time Magazine et aux autres grandes publications dont les dirigeants ont assisté à nos réunions et ont respecté leurs promesses de discrétion pendant presque quarante ans. Il nous aurait été impossible de développer notre plan d’action pour le Monde si nous avions été sous la lumière des projecteurs pendant toutes ces années. Mais maintenant, le Monde est plus sophistiqué et mieux préparé à la marche vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est sûrement préférable à l’autodétermination nationale pratiquée au cours des siècles passés… ». Il y a vingt ans, on me renvoyait à la théorie du complot, aujourd’hui les gens s’étonnent que ce soit arrivé, que l’autodétermination nationale soit un vieux souvenir. Et pourtant, rien ne change, on vote, on proteste, on s’indigne... Si je n’étais pas un irréductible optimiste, je désespèrerais de la conscience politique de mes congénères. Depuis trois mois que je parcours l’Epire, je parle aussi de Panayotis et de son blog que peu de Grecs semblent connaître, même quand je croise une jeune et sympathique anthropologue athénienne en vacances sur ma plage. Pourtant, quoi de plus simple que de taper greekcrisisnow sur son ordinateur ou dans le premier cybercafé venu….
Cher Panayotis, je suis encore "grec" pour deux mois et je ferais bien quelques kilomètres de route pour vous rencontrer, à Athènes, Thessalonique, Trikala…, ou pourquoi pas à Igoumenitsa, il y a ici matière à chroniquer ! (je paierai dans ce cas vos frais de route). Comment fait-on pour vous proposer un rendez-vous ?
En attendant, merci pour votre excellent travail de chercheur chômeur.
PS : Lors d’une Paneyiri dans un petit village de montagne, j’ai demandé à un jeune comment il se faisait que les danseurs étaient si gais alors que la musique et les paroles des chansons sont si tristes. Il m’a répondu que les Epirotes sont un peuple familier des drames et de la misère et que leur musique est donc triste. Et s’ils sont gais en tournant au son du clarino, c’est parce qu’ils peuvent encore danser ! J’ai trouvé que c’était une belle philosophie… Jean-François Aupetitgendre, Igoumenitsa.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonjour et merci pour votre commentaire et témoignage. C'est avec plaisir que nous pouvons organiser notre rencontre, pouvez-vous m'envoyer un mail pour échanger les informations pratiques ?

Cordialement

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...