dimanche 24 juin 2012

“Tsiprologies”



Les apparences et les humeurs du temps ont changé. Les médias, les “analystes”, les “catastrophologues”, les dignitaires de Bruxelles, le personnel politique des grands pays de l'U.E. ainsi que mon ami S.P. l'instituteur, ont mis la pédale douce. Les dépêches en temps réel et différé redeviennent “positives”, les perspectives économiques...



* Photo de couverture: Elefterotypia, du 23 juin 2012

16 commentaires

Anonyme a dit…

Bonjour!

il y a des endroits ou les SEL (système d'échange local) permettent aux individus de se réapproprier leurs vies, hors "marchés financiers" et politiques mortifères, comme en Argentine il y a quelques années et comme en Grèce actuellement, (http://www.athensnews.gr/issue/13500/56321)sans crier victoire pour autant, c'est une partie de la solution!
je pense que le capitalisme n'est pas soluble dans le temps... reste à nous autres, de rassurer tout ces individus apeurés qui n'osent pas croire que ce libéralisme et son matérialisme individualisant ne sont pas de leur côté. Comme le dit John Berger "c'est une utopie qui l'emporte sur les autres", c'est un peu à nous, quelque part, qui acceptons bon an mal an de nous confronter au néant et immense contradiction de nos vies, d'être à la hauteur de l'amour social pour les enfants et la planète (et nous tous avec!)! amour social qui génère des solutions concrètes viables et positives, pour le bien commun!

merci encore pour ton blog Grigoriou...

à bientôt de te lire ^^

nj

madam☆gaspar a dit…

Bonsoir Panagiotis, encore merci pour vos billets et ce travail si nécessaire que vous réalisez.
Effectivement il est grand temps de "réinventer la société, ses symbolismes, son imaginaire, et ses équilibres", le tourisme ne pourra être d'aucun secours par contre j'ai espoir, comme beaucoup, d'un autre visage pour la Grèce.
Voici d'ailleurs un article très intéressant "Dans la Grèce rurale, la révolution des jardins" du Monde Diplo : http://blog.mondediplo.net/2012-06-01-Dans-la-Grece-rurale-la-revolution-des-jardins
Σας ευχαριστώ πάρα πολύ και καλή τύχη

Bourguignon a dit…

http://www.voltairenet.org/Tensions-croissantes-pour-l


"Dans le cas de la Grèce, alors que l’exploitation des réserves découvertes permettraient de résorber la dette,..."

C'est quoi cette histoire de gaz en Grèce?
Bon courage

http://www.youtube.com/watch?v=js3YnoQy7gQ

sacha a dit…

Bonjour,
dans vos textes, je ressens toute la détresse d'un peuple abandonné et désespéré...l'espoir usé par les mensonges
En France, souvent, j'ai l'impression de mettre mal à l'aise mon entourage quand j'aborde le sujet de la crise...etc. J'ai compris que la volonté d'ignorer permettait de continuer de vivre pour certains hors de l'angoisse de l'avenir, pour d'autres de profiter "pleinement" de leur vie sociale aisée sans s'occuper des autres. Le réveil sera douloureux....

Anonyme a dit…

Assez bien observé, le tourisme risque bien de souffrir du coût des importations, de l'énergie et de l'abaissement général du "pouvoir" d'achat en Europe et ailleurs. Cultiver son jardin et des patates semble l'option d'avenir...

Jean-François a dit…

A propos du tourisme qui ne doit en aucun cas être considéré comme une activité fondamentale.
1) Cette définition de Philippe Meyer : "Le tourisme consiste à déplacer des gens qui seraient mieux chez eux vers des endroits qui seraient mieux sans eux.
2) Une définition qui s'accorde à ma propre perception du tourisme qui selon moi est une activité dont l'existence dépend essentiellement de la richesse des autres.

Dans le cas Grec actuel, il serait bon de reconsidérer les choses à la lumière du développement durable tel qu'il était conçu il y a 20 ans, en termes de d'autonomie locale tant pour la faisabilité que pour la gestion et l'entretien.
Encore une notion efficace qui aura été détournée par le tourbillon écologique trop souvent délirant

Jerome a dit…

Merci pour vos articles,
en lisant celui-ci, notamment sur la phrase"on s'organisera pour rétablir l'électricité" je me suis souvenu de ce lien vers un collector des modes de partage économique.

http://service-en-plus.com/partage-citoyens/economie-partage

solidairement

ici et ailleurs

Anonyme a dit…

Merci pour ce blog qui nous donne déjà un aperçu de ce que nous aurons en France dans quelques années. Le capitalisme est très bon à produire massivement une grande quantité de biens inutiles ou nuisibles. On se plait à imaginer un monde qui ne produirait que le nécessaire pour se loger décemment, manger sainement et se soigner correctement. Le tourisme, l'avion, la voiture individuelle et la montagne de gadgets électroniques n'en font pas partie. C'est bien ce que la Grèce nous apprend.

Toutatis a dit…

Je ne pense pas que le tourisme soit une mauvaise chose en soi. On pourrait imaginer que des gens (du nord de l'Europe) louent par exemple des logements à des Grecs et passent quelques semaines sur place, faisant marcher le commerce et les producteurs locaux. C'est une forme de tourisme qui fonctionne en France et aussi en Espagne, qui a l'avantage de disséminer les revenus du tourisme sur une grande partie du territoire et d'établir des vrais contacts avec les populations. Cela n'a rien à voir évidemment avec ce qui est décrit dans l'article.

Agan a dit…

"Il paraît que depuis Bruxelles, Berlin, Paris, ou depuis les salles des marchés, on se montre désormais compréhensif vis à vis de nous". Mon pauvre Panagiotis il semble que votre presse vous renseigne très mal. Les "marchés" vous prêteraient à 27% sur 10 ans, ce matin, si vous pouviez y avoir accès.
Schauble, de triste mémoire, dit aujourd'hui même, qu’au "lieu de pleurnicher et de demander de l’aide et des délais, les Grecs devraient se dépècher de rattrapper le temps perdu." Selon lui les Grecs ont trahi la confiance que l’Europe avait placé en eux.
"Dans un entretien à la chaîne de télévision ZDF, Schauble a ajouté que la Grèce n’avait pas fait assez pour respecter ses engagements en échange du plan de sauvetage, tout en critiquant les récentes interventions du président Barack Obama. ”Monsieur Obama devrait se focaliser sur la réduction du déficit américain, qui est plus élevé que dans la zone euro”, a-t-il dit."

Je ne sais pas où vous voyez de la compréhension mais moi j'y vois de plus en plus d'impatience et cela n'augure rien de bon pour la Grèce.

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonsoir et merci pour vos commentaires. Lorsque je dis "qu'on se montre désormais compréhensif vis à vis de nous" c'est ironique et c'est pour faire comprendre combien la fausse "ambiance", entretenue par la presse inféodée bien de chez nous est en train de s'accomplir dans la collaboration. Je suis d'accord avec vous, les "citoyens" qui ont voté sous la peur et par une certaine irresponsabilité comprendront rapidement. Donc le chemin de la liberté devient plus long et plus difficile.

Merci à vous et à tous les autres amis et lecteurs du blog

Anonyme a dit…

@Bourguignon:

La question du gaz et du petrole en mer Egée est peut-etre une des clefs de la crise grecque.Malheureusement cette question reste passé sous silence.

http://europegrece.wordpress.com/2012/01/13/grece-lespoir-de-lor-noir/

http://europegrece.wordpress.com/2012/04/29/mainmise-de-la-turquie-sur-le-petrole-grec-lheure-de-verite/

Lionel a dit…

Le dessous des cartes : l'île de Chypre
Les gisements de gaz sont évoqués et les tensions qui en résultent.

http://ddc.arte.tv/

Gavroche a dit…

Juste pour dire, sur le dessin, Venizelos est encore trop beau. Pour moi, le vrai ressemble plus à un cochon. Et c'est pas gentil, je sais, pour les cochons.

Anonyme a dit…

Le dessous des cartes "ARTE" est une émission formidable dommage qu'elle ne soit jamais reprise et vous avez raison d'en parler. De plus elle ne dure que dix minutes.

Anonyme a dit…

@L'auteur

pourquoi mettez vous des "meta" à toutes les sauces. C'est très agaçant d'autant plus que ça ne veut rien dire.

Par exemple, dernier opus "meta-politique" ça veut dire quoi?

Merci

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...