vendredi 18 mai 2012

Temps de chien



Aujourd'hui, le temps à Athènes est maussade. La voiture de Martin Schulz est sortie du Palais présidentiel ce matin sous une pluie fine. Cet homme politique et Président du Parlement européen, passionné de livres et de social-démocratie a sans doute transmis un message à notre Président de la République usé, mais alors lequel ?



* Photo de couverture: Martin Schulz, sortant du Palais présidentiel. Athènes, le 18 mai 2012

27 commentaires

Anonyme a dit…

Cher Panagiotis, et chers amis Grecs et amis des Grecs !
Merci encore une fois pour cet article éclairant. Quelque chose change, c'est sûr, même si les urnes du 17 juin ne laisseront peut-être pas déjà éclater le changement... Espérons quand-même...
Ce soir, France Culture a diffusé un long (3/4 d'h) reportage sur la Grèce : j'avais très peur, et franchement le contenu est tout à fait honnête. Anecdotique parfois bien sûr, mais par rapport à ce qu'on entend ou voit... La journaliste a donné la parole à des gens qui remettent en cause les "sauveurs", sans présenter ces personnes comme irresponsables. Et Thomaïs Papaïoannou, qui était en studio pour commenter, a été honnête aussi et l'émission s'est même achevée sur une note d'espoir au sujet d'une victoire possible de Syriza, considérée non comme une catastrophe mais comme une "opportunité" (sic) et un "changement" (re-sic) !
Allez, courage à vous Panagiotis, votre parole est capitale, nous attendons chacun de vos articles avec impatience et les diffusons.
Merci encore,
Jean-Baptiste Billé

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonsoir et merci,

Nous poursuivons notre chemin dans un contexte qui change aussi ailleurs, dans un an nous nous trouverons déjà loin mais où ?

Cordialement

Panagiotis

Cyril Iordanidis a dit…

Il faut que Mme Merkel autorise les Grecs a s'auto determiner sur le sort de leur nation dans ou hors de l'euro, est-ce normal? non! mais cela n'est pas la faute de mme Merkel, que je suis loin de porter dans mon coeur par ailleurs.
Quel sera le résultat d'une hypothétique élection-sondage couplée? je l'imagine trop bien, un vote renforcé pour une Syriza hors du temps et des enjeux, et un vote pour le maintien dans la zone euro...le voilà le vrai paradoxe de ce peuple qui ne veut pas voir ou se situe l'abcès qui l'infecte plus encore jour après jour.
Hors sujet (quoique), vous avez du entendre parler de ce "facheux" incident d'hier soir sur le paralia, ou le bus de l'équipe de basket du pana a été attaqué a coup de pierre par des "ultras" d'olympiakos, si vous suivez un temps soit peu l'actu du sport grec (même de très très loin) vous savez que ce genre de chose est monnaie courante en Grèce plus qu'ailleurs, et que plus qu'ailleurs on ne prend aucune mesure digne de ce nom pour remédier à ce type d'événement, pourquoi? par manque de "cojones", et que la sentence ne pourrait venir que de l'europe, c'est valable pour le sport comme pour le reste, je pourrais vous rendre quinze pages à ce propos.
Les dirigeants grecs (quel qu'ils soient) n'ont rien dans le fûte, et on a les dirigeants que l'on mérite, De Samaras à Tsipras, tous les technocrates allemands du monde ne valent pas un drachme de nos joyeux "karagiozi".
"Ou que je sois , la grèce me blesse", vous connaissez...J'aime ce pays autant qu'il me désespère.
Merci quand même pour votre point de vue francophone.

Magne a dit…

je ne partage pas ses opinions , loin de la ....mais seul le KKE à une position logique sur l'Europe et sur l'Euro , une négociation cela se fait à deux et Syriza seul contre l'Eurozone
cela ne marchera pas ....je note d'ailleurs qu'a ma connaissance Syriza ne parle plus de proportionnelle intégrale pour les prochaines élections du 17 juin .

Nicolas VDR a dit…

J'aurais une question concernant la flamme Olympique : je suppose que, comme de coutume, celle-ci a été allumée à Olympie. Or, en France, sauf erreur de ma part, on ne nous en a pas parlé.
Connaissant l'état de corruption de la plupart des médias français, je suppose qu'à Olympie, tout ne s'est pas fait dans le calme ?

El Sinsé a dit…

En passant :

La Grèce ne peut plus différer sa sortie de la zone euro (Der Spiegel)

http://www.legrandsoir.info/la-grece-ne-peut-plus-differer-sa-sortie-de-la-zone-euro-der-spiegel.html

" ...Il n’existe aucune disposition dans les règlements de l’union monétaire pour le retrait d’un Etat membre, et les partenaires de l’euro ne peuvent pas forcer un membre à se retirer..."

Mais pendant ce temps là, blablabla ... :-)

NdT : Tout le monde aura compris que le Spiegel n’est pas un organe d’expression marxiste, et qu’un décodage corrélatif s’impose.

Source :
http://www.spiegel.de/international/europe/why-greece-needs-to-leave-the-euro-zone-a-832968.html

Cré-@ctivement votre

Dedi a dit…

à ce lien, une intéressante analyse d Alfredo Jalife-Rahme, professeur de Sciences politiques et sociales à l' Université nationale autonome du Mexique (UNAM), à propos d´un éventuel changement politique en zone euro:
"Après Sarkosy : La révolte contre l’Euro et l’alliance avec les BRICS ? "
http://www.voltairenet.org/Apres-Sarkosy-La-revolte-contre-l

fincaparaiso a dit…

bjr,
le cynisme des dirigeants n'a pas de limite:leur volonté soudaine de maintenir la GRECE au sein de la zone euro ne veut dire en aucun cas que ce pays ne devra pas abandonner l'euro, la confusion est savamment entretenue pour berner les populations de la zone euro et pas seulement les citoyens Grecs.
la réduction des déficits par l'austerité à "l'allemande"et donc la misère des populations continue de plus belle,regardez ce qui se passe en ce moment même en Espagne !!

Magne a dit…

la théorie du complot à encore de beaux jours devant elle , tu crois franchement que les grecs sont interessés par la flamme .... en plus Olympie c'est la rase campagne

MUSH a dit…

Bonjour Panagiotis,
Merci pour ces billets, instantanés pris sur le vif, souvent tragiques, parfois cocasses, reflets de la vraie vie. Et merci de me donner régulièrement des nouvelles de Loukanikos qui, malgré ces temps agités, vit tranquillement sa vie de CDR (chien de rue) athénien. ;-)

Nicolas VDR a dit…

Pourquoi théorie du complot ? Où avez-vous vu cela dans mes propos ? Vous trouvez que les médias français sont objectifs, que leur comportement lors de la dernière campagne présidentielle a été impartial ? Si cela vous satisfait de vivre dans un pays corrompu, ma foi...

Quant à votre théorie du complot, vous ne trouvez pas que ce qui est en train de se passer depuis quelques années, faire payer "la crise" aux peuples en leur supprimant des acquis sociaux gagnés difficilement ne se rapproche pas d'un complot ?

Quant à la flamme, ce que je voulais dire, c'est que les jeux olympiques sont un symbole de gabegie, de gaspillage d'argent et que cela aurait pût être l'occasion pour les grecs de faire parler d'eux puisque chez-nous, en France, ) part nous dire que ce peuple à magouiller le fisc, on ne sait rien d'autre...
Alors, c'est pas la peine de s'emballer comme ça !

Magne a dit…

Un média impartial cela n'existe pas vous devez le savoir , quand à la Grèce sa classe politique et sa population elle est loin d'être à l'abri de la corruption et du clientélisme cela marche depuis 180 ans la Grèce à déjà fait faillite dans la seconde partie du XIX siècle .... le système tu vote pour moi et en échange tu a un retour d'ascenseur on vois ce que cela donne sur le long terme la ND gagne les élections on embauche des fonctionnaires
" bleus ", le PASOK gagne on embauche des fonctionnaires " verts " les perdants passant au placard .....moralité la fonction publique sert de soupape sociale et l'état emprunte à l'extérieur pour boucler son budget puisqu'il est incapable de se gérer correctement

catitalia a dit…

Bonjour, Magne.

Tous pecheurs dont tous chatiés en somme, si je comprends bien votre propos. Subissez les tourments quotidiens oh peuple de voleurs maudits qui avez éhontément sucé le sang, pardon les euros (mais c'est pareil) de autres peuples d'Europe ! Mais vous voilà démasqués et l'heure d'assumer vos fautes a sonné ! (taratatata sonnement des trompettes du Jugement et prosternation pleine de componction satisfaite des autres tribus du continent)

C'est ça ?

Magne a dit…

Bonjour Catitalia oui il est un jour ou un peuple doit se remettre en question sur l'ensemble de ses pratiques trouve tu normal de donner une enveloppe à un médecin à l'hôpital pour être soigné normalement , trouve tu normal que l'on construise sans permis de construire trouve tu normal que la grande majorité des artisans et professions libérales fraudent sur la TVA et les impôts pas les salariés eux ils sont les plus mal lotis en Grèce puisqu'ils sont imposés à la source , trouve tu normal que les députés de droite ou du Pasok récompensent les "biens votants " par un travail de fonctionnaire pour leurs fils ou filles ou par une subvention quelconque , trouvent tu normal que les rares personnes qui dénoncent cela ne fassent pas une voix en Grèce , trouve tu normal que de tous les scandales de corruption des dernières années en Grèce un seul député soit en prison actuellement et que la plupart s'en sont toujours sorti , trouve tu normal que l'on ait incité à la consommation à outrance par l'intermédiaire du crédit depuis une vingtaine d'année , que l'on ai fait croire aux gens que puisqu'ils étaient européens tout allait descendre du ciel

Catitalia a dit…

Et allez... la litanie des péchés grecs que l'on nous sert jusqu'à la nausée dans nos médias pour justifier le sort qui est fait aux Grecs...

Vous me/nous dites quelle latitude, quelle marge de liberté les Grecs du peuple, les quidam hellènes ont à l'heure actuelle de "remettre en question l'ensemble de leurs pratiques" ? Il semble que quand ils ne votent pas pour les (ir-)"responsables" politiques qui les ont menés là où ils en sont (ND ou Pasok), les (ir-)"responsables" européens se fachent tout rouge.

Magne a dit…

je ne parlerai pas de péchés ici on n'est pas à l'église ......mais les faits sont les faits et vous n'y pouvez rien ...quand à la ND et au Pasok ils ont représentés jusqu'à 80 % des votes c'est bien que la majorité des électeurs y trouvaient plus ou moins leurs comptes ...maintenant il reste 2 solutions passer sous le joug Européen ou se mettre en faillite quitter l'euro et l'Europe cela c'est la voie de Chrissi Avgi et du KKE sans commentaires et bonjour la misére

Catitalia a dit…

On n'est peut etre pas à l'église mais on est dans une civilisation chrétienne. Et je pose l'hypothèse que si le reste de l'Europe (j'entends des peuples européens, pas de ses oligarques dont le cerveau est remplacé par une calculette) est aussi anesthésié, aussi atone, devant la violence, l'incroyable violence, actuellement infligée aux Grecs, c'est parce qu'on leur en fait une présentation typiquement chrétienne (qu'évidemment ils gobent vu que ça fait deux mille ans qu'ils marinent dans ce bouillon moral et intellectuel) : ils ont péchés collectivement, ils sont collectivement chatiés. Avec MerksansOzy dans le role du Pantocrator séparant les justes des damnés. Amen.

Ce ne sont pas deux solutions que vous évoquez. S'en est une seule : la misère.

Stéphane S. a dit…

Je suis fort peiné par le sort actuel du peuple grec, et par l'évolution de son sort qui est catastrophique.
Il me semble que l'Etat grec devrait aller attraper par l'oreille les évadés fiscaux et les mauvais payeurs d'impôts sur le revenu. C'est ce que fait l'Italie : 8000 arrestations et 20 G€ récupérés.
Aussi, le clergé et les armateurs devraient être mis à contribution.
Aussi, on (qui ?) devrait engager une mise à plat du système clientéliste du PASOK et de Nea Demokratia, et juger ceux qui n'ont pas respecté la loi.
Aussi, il serait bon de procéder à un audit de la dette grecque, et répudier ses parties odieuses, illégales et illégitimes (est-ce que SYRIZA en parle ?).
Aussi, il serait opportun d'engager des explorations et des exploitations de ressources naturelles de la Grèce (pétrole en abondance au sud de la Crète ?), le temps de se remettre à flot.
En parallèle, il faut que Hollande soit l'inspirateur d'un mouvement keynésien moderne en Europe, et fasse plier Mme Merkel.

Magne a dit…

Malheureusement il n'y a pas que les dirigeants qui sont obnubiliés par l'argent et par la société de consommation à outrance va faire un tour à Lamia le royaume de la porche cayenne l'homme est un loup pour l'homme cela reste malheureusement toujours d'actualité , la Grèce n'a pas et n'a peut etre jamais eu d'économie viable ou au moins équilibrée depuis 1830 , le secteur primaire est non autosufisant ,le secteur secondaire très faible , le tertiaire hypertrophié et en forte concurrence avec les autres pays du bassin méditerranéen pour l'activité touristique ,de plus le budget militaire est très important du à des facteurs historiques que tout le monde connait

Catitalia a dit…

Quel est le pourcentage de Porsche Cayenne sur le nombre total de véhicules immatriculés en Grèce ?

Que l'homme soit réduit à l'état de consommateur abruti n'est pas une spécificité grecque.

Et la dictature troikane va améliorer le secteur primaire et secondaire ? Comment ? Vous nous présentez les pistes proposées ? Quant au tertiaire, il est en voie d'hypotrophisation rapide : démantèlement de la santé, démantèlement de l'éducation ... il ne reste qu'à applaudir devant tant d'efficacité.

"les facteurs historiques" du budget militaire ? Je peux m'esclaffer ? Une larme d'historique peut-etre et beaucoup beaucoup d'économique : les armes sont vendues par les Américains, les Français, les Allemands. D'ailleurs il me semble que la réduction du budget militaire est l'une des rares à ne pas avoir été exigée : la menace turque imminente sans aucun doute...

Magne a dit…

Permettez de moi de sourire aussi , personne à priori ne force les Grecs à avoir un budget militaire important si ce n'est la menace pas si iréelle que cela de l'état Turc ...regarder l'évolution en 50 ans du nombre de citoyens turcs de " religion Orthodoxe " ..... les incursions régulières de bateaux ou d'avions Turcs dans l'espace Grec

Catitalia a dit…

Et les "incursions régulières de bateaux ou d'avions turcs dans l'espace grec", incursions hostiles et potentiellement meurtrières bien sur (je vois bien les destroyer turcs canarder Samos ou Chios tiens), justifie le maintien et l'extension d'un tel arsenal ?

A n'en pas douter la très perspicace Troika va donc suggérer, pour développer le secteur secondaire si faible en Grèce, proposer le développement d'une industrie militaire made in greece, qui aura là des débouchés tout trouvés. Non ?

Vous ne supportez pas qu'on vous contredise ou vous vous etes créé de la Grèce au fil du temps une image qui vous sert de répulsif ? Parce que là ça devient vraiment n'importe quoi : il n'y a pas de menace turque, et quand bien meme il y en aurait une, le reste de l'Europe peut parfaitement assurer la défense du pays pour lui permettre de mieux employer les fonds actuellement destinés aux dépenses militaires. Je suis prete à parier que ça n'a pas été proposé.

Magne a dit…

je suis d'accord avec vous l'Europe aurait du donné des garanties fortes à la Grèce vis à vis de la Turquie tant au niveau des eaux territoriales que de l'espace aérien ce qui aurait permis d'alléger notablement le budget militaire , cela à déjà été proposé par Daniel Cohn bendit .....quand à la perception Grecque du danger Turc je te renvoie aux multiples incidents des dernières années il y a déjà eu mort d'hommes aviateur Grec par ailleurs , d'autres part les incident d'Imia / kardak 1996 ne sont pas aussi éloignés que cela et on se demande pourquoi l'armée Turque de l'Egée à 130 bateaux de débarquements alors suesles iles Grecques de la mer Egée doivent démimilitarisez ...je sais que les militaires de tous les pays aiment les jouets rien n'est exclu

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonsoir Merci pour vos contributions et le débat ! Patience un peu ou peut-être bien davantage. Tout bouge en ce moment en Grèce mais nous ignorons pour l'instant les suites c'est évident. Ce WE j'ai été encore le témoin direct et indirect d'événements constituants de cette fabrication de l'avenir en cours. Événements heureux mais aussi tristes. Au prochain billet du blog alors.

Kay a dit…

Ce blog est passionnant ! Merci de nous rapprocher ainsi de ce qui se passe chez vous.

Bibi a dit…

Bonsoir, j'ai du retard dans la lecture de vos articles! Dur dur ce contexte, même si l'espoir semble là. Quelle idée saugrenue que celle d'un référendum sur le maintien ou non de la Grèce dans la zone euro! N'est-ce pas un comble telle question posée à des citoyens, alors que d'autres les concernant plus directement ne l'ont pas été?

Christos a dit…

Tout à fait d'accord avec le contenu de ce message.
P.S.:
J'aimerais être prévenu lorsqu'un nouvel article paraît, comment faire?

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...