vendredi 13 avril 2012

“Cloud souverain“



J'étais dans l'avion du retour vers Athènes depuis Paris hier, lorsque j'ai remarqué un dossier paru dans le journal “Le Monde”, daté du 12 avril 2012, consacré au “cloud computing”. Dans un article intitulé: “La souveraineté des données en voie de devenir un enjeu commercial”, il est évoqué justement, ce casse-tête, que constitue la souveraineté sur les données sensibles, d'un pays comme la France...



* Photo de couverture: Dans l'espace aérien français, 12 avril 2012

4 commentaires

Toutatis a dit…

Austérité oui, mais en même temps opérations de sauvetage des riches...

http://www.bloomberg.com/news/2012-04-12/europe-s-capital-flight-betrays-currency-s-fragility.html

(cliquer sur le graphique)

Bibi a dit…

Bonjour, à propos du Cloud que vous abordez, je suis heureuse de ne pas être un Octet! Pourvu que cela dure...

Bon, c'est de l'ironie, quoique...

maurizio costantino a dit…

J'ai trouvé par hazard ce poem, écrit par DIMITRIS TSALOUMAS, il parait, en 1983.
http://corfublues.blogspot.it/2012/01/dimitris-tsaloumas-australian-poet.html
Malhereux le peuple qui n'ecoute pas ses poetes
(j'ai essaié une version en italien, à paretir de l'anglais, bien sur). En français?!

ΑΣΩΤΟΣ

Χρειάζεται νοικοκυριό και μάτια τέσσερα.

Σου το ʼπα κι άλλοτε. Περνάμε

απάνθρωπους καιρούς, ακόμα και οι τράπεζες

θα ζοριστούν, κι έχει πολλούς

που ψάχνουν κιόλας στα παλιά τους τεφτέρια.

Δεν είναι ώρα για δάνεια.

Βολέψου όπως μπορείς. Στα περιθώρια

της αγρυπνίας και του ύπνου τα σύνορα

περιφέρονται ύποπτα σχήματα και σκιές,

κι αν βάνεις τʼ αφτί σου κι αφουγκραστείς

στης νύχτας τις ρωγμές θʼ ακούσεις ψιθύρους

θανάσιμους. Άκου που σου μιλώ.

Πάρʼ τα παιδιά σου και πήγαινε στην εξοχή.

Περάσανε τα χρόνια της σπατάλης

Panagiotis Grigoriou a dit…

Merci et voilà sa traduction en français :

Dissolu

On a besoin d'un ménage et de quatre yeux
Je te l'ai déjà dit aussi il y a longtemps. Nous entrons dans du mauvais temps,
ce temps est inhumain, même les banques en souffriront, et il y en a certains, qui fouillent déjà dans leur vieux calepins.
Ce n'est plus le moment pour des emprunts.
Tu t'en sortiras comme tu pourras. À travers les marges de l'insomnie et les frontières du sommeil, des ombres et des figures suspectes se baladent,
et si tu poses ton oreille sur les fissures de la nuit pour mieux entendre,
tu t'apercevras alors des chuchotements mortels.
Il faut écouter ce que je te dis.
Prends tes enfants pour les emmener à la campagne.
Les années du gaspillage sont bien derrière.

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...