samedi 4 février 2012

Sophie et Sagesse



Nous voilà prisonniers du futur, encore ce week-end. Ils négocient, leur va-et-vient nous énerve, émissaires de la Troïka, détenteurs de titres et autres escrocs... nécrophiles. Au gouvernement, ils paniquent semble-t-il, on ne fréquente pas impunément les loups... au pays de Loukanikos.

11 commentaires

RED a dit…

Bonsoir,

Je vois en réponse à vos interventions, 0 commentaires, 0 commentaires, ..
Ou bien on vous lis pas, ce dont je doute, ou bien on est incrédule,ou je ne sais quoi encore.
Des mesures d' "austérité" qui s' apparentent plutôt à un crime contre l' humanité ont étés décidées contre votre peuple.
Comme contre d' autres avant.
Soit ça reste abstrait, parce qu' ailleurs pour beaucoup de gens, soit ça ne les intéresse pas, soit ils ne veulent pas savoir.
Ceci n' empêche que ça existe.
L' Europe s' est attaquée à la Grèce et maintenant aux plus plus fragiles ailleurs ; ceux-ci disposeront de peu de moyens pour se défendre.
Comment cela va-t-il tourner, et finir, on ne sait, combien de temps ça va durer pas plus ; c' est une guerre, contre des gens, des peuples, comme dans toutes guerre, il y a des résistants, des collaborateurs, des traîtres, des lâches, des courageux, des qui ..
A chacun de se situer face à sa conscience ici.

Merci pour vos témoignages, ils sont précieux.
Faites attention à vous et continuez de dire.

S' il vous plaît.

De Belgique.

donosson a dit…

bonjour,
lentement les regards (je n'ose dire les consciences) se tournent vers la Grèce... même si certains préfèrent encore ignorer la réalité terrible qui frappe votre peuple. Autour de moi, j'en parle (info provenant souvent de votre blog), et de plus en plus souvent, mes interlocuteurs semblent informés eux aussi.
Pourtant je m'interroge, comment une telle réalité peut-elle être étouffée? ça parait si... énorme !
C'est assez terrifiant.

Prenez soin de vous et merci pour vos témoignages.
Nicolas.
de France

Vincent Wallon a dit…

Bonjour, merci pour ces témoignages.

Juste une remarque :
"de telle sorte qu’il livre sa communauté au chaos et à l’anarchie"

L'anarchie ne signifie pas du tout ce à quoi vous l'associez, utiliser le terme anomie serait plus approprié.

Fraternellement, Vincent.

whisky a dit…

Le front de gauche est avec vois depuis au moins deux ans et votre blog y revient sans cesse comme démonstration de la folie de cette finance qui ne se préoccupe plus que d'elle même.

Est-ce que le scandale des CDS et le fait que la Grèce fasse officiellement défaut qui et leur plus grande peur, est une chose connue en Grèce ?

C'est votre plus grande force, celle de réaliser que la peur est dans leur camp!

Résistez, ne cédez plus, ne reculez plus!

La botte est d'autant plus dure qu'ils ont peurs, ils tremblent de peur à l'idée que quand ils vont d'avoir en découdre entre eux, votre dette sera bien le cadet de leur soucis. Parcequ'a jouer avec des sommes qui représentent plusieurs centaines de fois l'économie réelle du monde entier, il faudra bin qu'ils effacent notre eux, leur montagne d'argent virtuel planqués entre les paradis fiscaux, l'infâme city et les autres places-coffres-forts.

Anonyme a dit…

je pense que l'on ne peut plus se contenter de lire jour après jour compatissants mais immobiles les conséquences désastreuses de la politique néo libérale sur un tout petit pays ( nombre d'habitants en gros correspondant à l'agglomération de l'île de France ) Alors au lieu de rester bien au chaud dans notre coin je pose la question: comment peut on concrètement apporter une aide même modeste, même peut être symbolique à ceux qui souffrent tant dans ce malheureux pays qui nous est si cher : aide aux chômeurs d’Athènes ( récolte de fonds et envoi, mais où pour qu'il arrive bien à destination ), parrainage d'enfants dans les familles les plus précaires. les pistes ne manquent pas , mais à part passer par l'intermédiaire de l'église orthodoxe( ce qui me
dérange profondément, vu son implication dans ce désastre) je ne vois pas comment procéder. quelqu'un a t il des idées?

jiemo a dit…

D'accord avec vous , faire très attention à la sémantique de nos jours !

jiemo a dit…

Ne sombrons pas dans le concept "Restau du Cœur" ! Il y a certes urgence mais ce n'est pas en institutionnalisant une solidarité que l'on frappe le moteur du problème qui est la "finance" et rien d'autre !
C'est pourquoi il faut chaque jour et à coup de marteau éveiller les consciences dans nos entourages et relayer abondamment l'information , la vraie !
Les réseaux , électroniques ou autres sont un des moyens d'une lutte efficace ...

Aire Libre a dit…

Merci d'avoir attiré l'attention sur cette partie du texte qui semble avoir été écrite par l'Onu et non l'auteure -
L'anarchie est complètement opposée au chaos
Salutations libertaires et fraternellement
depuis la Belgique

Anonyme a dit…

pas d'accord, chacun réagit avec ses moyens et sa personnalité, je vous laisse la lutte finale derrière votre écran ( prose révolutionnaire un peu éculée et facile)et j'essaie d'apporter un petit soutien à ceux qui en ont le plus besoin! Car un enfant que a faim n'a strictement rien à faire de vos ardeurs utopistes!

jiemo a dit…

"je vous laisse la lutte finale" , il ne s'agit d'une lutte finale mais d'une lutte permanente !
Nos amis grecs n'ont pas besoin de dames patronnesses visiteuses d’hôpitaux mais plutôt de démocratie !

Il n'empêche que s'il faut aider ...j'en serai, je suis prêt à soutenir une famille grecque qui me contactera le temps de l'Urgence!

ptico a dit…

J'ai des amis proches en Grèce que j'aimerais aider. Que puis je leur apporter qui est devenu rare ou très cher là-bas? Nous y allons laa semaine prochaine. Merci de votre aide car je leur ai demandé et ils ne m'ont pas répondu!

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...