jeudi 23 février 2012

Sightseeing Athens



Athènes sous Mémorandum II et sous la pluie. Les passants s'arrêtaient un instant devant les écrans, c'était lundi, en direct de l'Eurogroupe et du nouvel accord nous concernant. En face, les boutiques vendaient du carnaval pour quatre sous. Comme nos parlementaires automates avec la démocratie.

6 commentaires

Simon a dit…

Plus je vous lis et plus j'ai du mal à garder mon calme face à ceux qui chez nous, et sont la majorité, sont pour le Mécanisme Européen de Stabilité. Le PS joue un jeu dangereux, mais j'ai peur que le dégoût de la politique général, et la désinformation, fassent que les gens ne se rendent pas compte à temps de ce qui se joue dans notre prochaine élection présidentielle. Il se passe indéniablement quelque chose de nouveau et de grand à gauche mais l'inertie des convictions populaires est grande, la peur est grande aussi et mauvaise conseillère.

franck marsal a dit…

Bravo pour votre blog et vos témoignages, que je lis depuis la France.

C'est très très important de faire circuler une autre information que les mensonges pervers délivrés par les médias.

Je ne comprends pas vos remarques sur la gauche grecque que je connaît très peu.

Je vois le PASOK comme un équivalent du PS français, ce qui au passage n'est pas très rassurant pour nous.

Je connais très peu les autres partis.

J'ai eu l'occasion de dialoguer avec un communiste grec en septembre dernier. J'étais un peu surpris. Il paraissait gêné de s'opposer à l'europe, d'avoir peur d'être taxé de nationalisme, et n'osait pas vraiment revendiquer la sortie de l'euro et le défaut de paiement, qui, pour moi, vu d'ici, paraît depuis longtemps la seule solution raisonnable.

Du coup, je ne comprend pas vraiment la remarque de Manolis Glezos.

merci de vos complements éventuels.

gregosgregos a dit…

Quand le plus fort tirage de la presse quotidienne ment effrontément dans sa une à propos de la Grèce et de ses manifestants :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article125625

Amicalement votre.

Toutatis a dit…

Nous sommes appelés à voter pour un parti (le PS) qui ne se prononce pas clairement sur les affaires européennes. Il y a toujours le vieux clivage entre les partisans du non et ceux du oui lors du référendum de 2005. Mais quand on voit ce qui se passe en Grèce, on se rend compte que cette question européenne est plus importante que toutes les autres, et ne peut donc pas être passée sous silence.
Autrement dit : pas de chèque en blanc lors des élections !!

Voir :
http://www.marianne2.fr/Avec-le-MES-l-Europe-s-approche-de-l-ere-post-democratique_a215805.html

Lise Médini a dit…

J'ai mal en vous lisant, le tort fait à la Grèce est insupportable. Merci de continuer à nous informer. J'ai recommandé la lecture de votre blog sur mon journal facebook en appelant à la solidarité avec le peuple Grec , c'est bien peu, que faire d'autre? Votre sort est celui qui nous menace tous à court terme, la solidarité entre les peuples est tout ce qui nous reste; j'espère que les consciences vont s'éclairer et réaliser que NOUS SOMMES LE MONDE et qu'il est temps de se serrer les coudes.
C'est toute la Grèce que je serre dans mes bras en vous embrassant. Courage.
Affectueusement
Lise Medini

Agan a dit…

Ce n'est pas accolades que ça prend, c'est de l'action. Révoltez-vous.

Schäuble est en train de dire que le plan d'aide ne sera pas suffisant, dixit, de nouveaux prêts seront nécessaire avec de nouvelles mesures d'austérité. C'est une blague tragique.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201917284818-plan-d-aide-a-la-grece-le-ministre-des-finances-allemand-emet-des-doutes-294275.php

Pendant ce temps Draghi (l'ancien de Goldman Sachs) enterre le modèle social européen: il estime que le filet social et la sécurité d'emploi sont affaires du passé. http://www.lecho.be/actualite/economie_politique_europe/Draghi_enterre_le_modele_social_europeen.9163753-3323.art

Wake up tous.

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...