vendredi 10 février 2012

Police de caractère



Ce midi Place de la Constitution il y a déjà du monde. En face du “Parlement”, la police veille devant le bâtiment maudit. Les manifestants arrivent de partout. Durant toute la journée nous commentons les nouvelles. Toutes les nouvelles, bonnes ou mauvaises. Mais quelles peuvent-elles être enfin ces bonnes nouvelles?

18 commentaires

Toutatis a dit…

Il semblerait que l'Allemagne souhaite la sortie de la Grèce de l'euro, et que d'autres pays dont la France soient contre.
Cela expliquerait les demandes répétées de nouveaux sacrifices par l'Allemagne.

Une "preuve" serait les affirmations répétées de Mme Merkel souhaitant que la Grèce reste dans l'eurozone. Cela en raison d'une maxime concernant les politiciens : "ne croyez jamais qu'une chose est décidée tant qu'elle n'est pas officiellement démentie".

jiemo a dit…

J'ai mal à la Grèce , et ai peur pour l'avenir en "Europe" !

Nafissatou a dit…

C'est scandaleux. Et vous savez quoi? Pas une image, pas un mot du drame qui se déroule à nos portes dans les 2 journaux télévisés de 20h du 10 février... Pas un mot de solidarité ou de compassion de nos candidats aux présidentielles, à l'heureuse exception de JL Mélenchon.
On m'avait présenté une Union Européenne protectrice des peuples; c'est pour ne pas démentir la détestable politique Merkozy que les journalistes obéissants se taisent.
Mais quand allez-vous dégager votre gouvernement et ces fascistes de la troika?

Nicolas VDR a dit…

Le pire qui puisse arriver à merkozy, c'est que la Grèce leur dise "Allez, ça suffit, la plaisanterie a assez durée, votre Europe, vous pouvez vous la mettre là où on pense, votre dette, vous pouvez vous assoir dessus, vous n'aurez RIEN."

Le peuple grec n'a plus grand-chose à perdre et ce serait peut-être salutaire, et également pour les peuples d'Europe puisque le duo infernal franco-allemand serait discrédité ?

Le budget des Hauts-de-Seine (dont sont originaires la plupart des voyous qui dirigent la France actuellement) équivaut au PIB de la Grèce. La population de la Grèce est moindre (en nombre) que la Région Ile de France. Tout cela n'est qu'une mascarade pour faire un exemple avec la Grèce (un autel du sacrifice, en quelque sorte) pour dire aux autres pays d'Europe : "Voyez ce qui vous attend, si vous ne filez pas droit, si vous ne faites pas ce que l'on vous ordonne de faire..."

Rolland a dit…

LA DICTACTURE DE L'UE CONTINUE, bientôt les hommes de l'EUROGENFOR vont intervenir sans que les médias s'en offusquent ou même en parlent.
http://soleilvert1.blogspot.com/2011/10/leurogendfor-est-debarquee-en-grece-le.html
Le seul moyen pour la Géce est l'application de l'article 50 du Traité de Lisbonne, qui permet de sortir du piège de l'UE.

Leelou a dit…

Aujourd'hui, nous sommes tous Grecs.
Car demain, c'est chez nous que cela va arriver...

Les médias sont silencieux sur le vécu au quotidien du peuple grec qu'engendre ces mesures d'austérité.
Comment voulez-vous relancer l'économie en appauvrissant le peuple?

Quand allons-nous nous débarrasser de cette Union Européenne qui devient une véritable dictature au service des banques.Il arrive un moment où il faut savoir dire STOP.

asty a dit…

Mais l'actuel gouvernement grec, imposé par la troïka, aux ordres de la finance anglo-saxonne car directement issu de ces rangs, préferera sacrifier le peuple grec plutôt que d'envisager une sortie de la zone euro! Les textes discutés sont proposés en anglais ( c'est dire si on respecte la souveraineté de ce pays) et une réunion a été retardée car un ministre avait demandé une traduction.Je pense que le peuple se trouve dans une impasse totale sauf à envisager des moyens radicaux et cette optique est effrayante. Pendant ce temps là, l'extrème droite se positionne en défenseur des faibles: pas besoin d'être un politicien chevronné pour comprendre la tactique. Honte à l'Europe!

Denderman a dit…

ou "Demain, vous risquez d'être tous grecs" . C'est ce que nous insinuera la finance du diable, par ses porte-voix politiques italo-luso-ibero-franco-belges, pour nous imposer encore plus de démesure dans la rigueur et l'austérité. La technique du "shock and awe", appliquée actuellement en Grèce et chère aux stratèges pentagonaux.

JFA a dit…

JFA 11.02.2012 :
Cher Panagiotis, merci pour tes chroniques concrètes, claires et vivantes. Je passe plusieurs mois par an en Grèce et les nouvelles que je reçois de mes amis épirotes sont de jour en jour plus alarmantes. Reste malheureusement à trouver une issue possible à cette descente aux enfers. Dans ton texte du 10 février, il est fait allusion à la sortie de l’euro, voire de l’Europe, à la possibilité d’une union balkanique. Cette dernière idée est nouvelle pour moi. Et pourquoi pas en effet, une alliance entre la Grèce, l’Albanie, la Bulgarie…, face à la démolition en règle orchestrée par Berlin et Paris. Qu’en est-il de cette dette inique qui pèse sur la Grèce ? Pourquoi personne n’imagine son annulation pure et simple puisque les plans d’austérités successifs ne suffiront pas à son remboursement ? La Grèce vivrait bien mieux si ses impôts ne servaient qu’à son fonctionnement interne et non à nourrir le minotaure européen et banquier ! J’espère que le peuple grec nous montrera une fois de plus le chemin avant que d’autres états (Italie, Espagne, Portugal, France…) ne soient broyés à leur tour. Courage, Amis grecs et Fraternité. Jean-François.

râleuse a dit…

ce chant je le dédie a tous les policiers grèques qui s'unissent au peuple

http://youtu.be/IjVmy5lzoKA

jiemo a dit…

Une vague nouvelle sur F-rance 2 ce midi au journal , coincée entre neige et rugby , 2 minutes bâclées sans explication audible au peuple , un non évènement dramatique...

JeanJean a dit…

J'ai beau regarder ma télé, je ne vois rien aux infos, serait ce que tout ce que je lis ici ne serait qu'une invention ?

Anonyme a dit…

Bonjour, j'ai repris ta traduction de la déclaration de la police grecques sur mon site :
http://et-pendant-ce-temps-la.eklablog.com/un-mandat-d-arret-contre-les-representants-de-la-troika-en-grece-a39105558

Sinon un petit dossier sur la crise grec :
http://et-pendant-ce-temps-la.eklablog.com/le-feuilleton-grec-suite-et-fin-a5530487

sceptix a dit…

Je regarde les évènements d' Athènes en direct, ça barde, il y a des blessés et la police ne semble pas avoir rejoint la population, c'est une blague ! Nous sommes dimanche il est 17h50
http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-des-blesses-a-athenes-video-en-direct-99170753.html

Panagiotis Grigoriou a dit…

Bonsoir, non ce n'est pas une blague, il ne s'agit pas de toute la police mais d'une partie grandissante des agents et cadres qui ne partagent pas du tout la philosophie de ceux qui donnent les ordres, leur syndicat l'a exprimé sans équivoque. Pour l'instant les ordres sont suivis certes, mais attendons les suites, tout reste possible dans la durée et pas forcement ce soir. Merci pour vos commentaires.
P.G.

titika a dit…

je suis bien d'accord,quelle hypocrisie de la part de nos gouvernements,chacun pour sa tronche,à croire que ça arrange tous ces prétentieux que les "petits" et les classes moyennes se meurent doucement,pourvu qu'eux gardent leurs privilèges!!!!!!écoeurant,ça m'étonne pas que les plus jeunes ne croient pas au futur!!!!!Cristina

titika a dit…

Moi,aussi j'ai mal à la Grèce,j'ai hâte d'y retourner au mois de mai,remonter un peu le moral des amis,mais en même temps j'ai peur de ce que je vais découvrir,et que faire d'ici pour aider nous sommes à l'écart de la réalité!!!!!dur!!

titika a dit…

Bonsoir Panagiotis,merçi pour toutes ces infos,par contre chapeaux bas à ces policiers qui refusent cette dictature des plus hauts,il faut vraiment les encourager,courage à tous cher peuple grec,vous êtes des exemples pour nous car ici ça bouge pas beaucoup,et nous n'en pouvons plus du couple sarko-merkel et l'exemple allemand !!!!!cordialement Christina

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...