jeudi 12 janvier 2012

Lettres mortes



Nous vivons en prime time le premier vrai renversement en Europe occidentale, parmi les pays de cette Union Européenne, relevant de sa vieille numismatique. Car cette fameuse construction, jamais adoptée réellement par les peuples, se résume et finira par l'euro.

9 commentaires

Jacoti a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
râleuse a dit…

bonjour

ce que dit jacoti,est malheureusement vrai, les français ne veulent pas croire a tout cela, il ne voit pas le danger arriver!,j'ai fait pareil, sur mon blog j'ai mis votre lien, de plus je l'ai envoyé par mail a beaucoup de gens qui eux aussi maintenant vous lisent et le diffusent,espérons que les grondements de révolte finissent par devenir orage,et envahissent le rues ;jusqu'aux élections ,la médiocratie va essayer de cacher tout ça,comment cela va-t-il finir? ce soir j'écoutais Mélenchon ce qu'il dit est clair, mais il faudrait que d'autres pays réagissent.et c'est pas gagné, combien faudra -t-il de misère pour que la rue bouge ??

Bolo a dit…

Bonjour,

J'ai découvert ces écrits depuis quelques semaines et j'observe le décalage qui existe entre la réalité (si bien décrite dans ce blog)et ce qui nous est dit par les médias français.Dur, dur...
Je diffuse le lien de ce blog également....

râleuse a dit…

je vois que le bouche a oreille fonctionne et c'est tant mieux

RED a dit…

Bonsoir,

Votre lien m' est apparu sur ce site
http://www.pauljorion.com/blog/?p=32677

Vu que vous parlez très bien français, vous pourriez y donner votre témoignage en direct ; on y parle d' anthropologie, mais surtout de finance et de politique. Les gens ont besoin de savoir ; peut-être qu' ensuite ils réfléchiront et qui sait un mouvement de solidarité verra le jour.

L' Europe des peuples n' existe pas, c' est un fait ; en France très peu de gens s' intéressent à l' international.
Je vous écris de Belgique ; le pays qui après être resté cinq cents jours sans gouvernement en a mis un en trois jours sous la menace des agences de notation et en même temps instauré des politiques de rigueur. Politiques dont moi fait déjà les frais en tout cas.
Aussi je sais de quoi vous parlez, même si ce n' est pas comparable, pas à ce point (me concernant, ça pourrait l' être néanmoins).

Je ne vous dirai pas courage, ce mot à mes yeux est absurde pour celui qui est dans les difficultés.
Je ne vous dirai rien d' autre, sinon de continuer à écrire, que nous n' ayons plus l' excuse de ne pas savoir.

Merci

Joséphine a dit…

Cher Monsieur, mon coeur se serre pour votre peuple si courageux et votre pays si beau. J'espère que vous allez trouver un leader humble et visionnaire qui va vous sortir du cauchemar de l'euro et de la dette, puis comme Cincinatus retourner labourer son champ. Pourquoi pas vous? Votre présent est notre futur. Je vous embrasse.

La Grèce Gourmande a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
La Grèce Gourmande a dit…

Bonjour
Est ce que je pourrai publier votre article dans mon blog (sous votre nom évidement)?
merci de votre réponse au mail: grecegourmande@gmail.com
blog : grecegourmande.blogspot.com
merci

Christian a dit…

Vos témoignages sont essentiels !
Ici, en France, les seules infos dans les médias concernent les négociations et les négociateurs. Le vécu de votre peuple (qui sera le nôtre bientôt ?) est complètement ignoré....
Racontez-nous le quotidien. Les achats alimentaires, le chauffage, le loyer, les déplacements, le comportement des personnes... pour que nous puissions nous représenter ce qui vient, et peut-être réagir s'il est encore temps.
MERCI.

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...