vendredi 2 décembre 2011

Vieux popes et extrême droite … sans modération



Ce vendredi à Athènes il y a foule devant la Haute Cour. On juge l'affaire de la dernière taxe frappant l'immobilier en passant par la facture EDG (notre fournisseur historique de courant). Ambiance électrique, palpable même en lisant les reportages. Mes amis ici à Paris (où je me trouve pour quelques jours), posent souvent la question de l'extrême droite au gouvernement en Grèce, ainsi que celle de l'église.



* Photo de couverture: Le chef du parti LAOS

3 commentaires

Amartia a dit…

Je lis avec beaucoup d'intérêt tes chroniques et partage largement ton point de vue sur la situation que nous vivons actuellement en Grèce.

georges a dit…

j’apprécie également beaucoup votre travail, malgré l’actualité il est encore rare de pouvoir trouver des articles de qualité en français sur la vie quotidienne en Grèce. Merci.

râleuse a dit…

il faut continuer a nous éclairer, en plus c'est le rôle de la grèce pays d"où vient la démocratie

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...