mardi 27 décembre 2011

La houle



Sur les îles grecques, la crise se fait sentir par vagues successives. A Cythère, où le boucher du village Potamos vient de réaliser un chiffre d'affaires réduit de moitié cette année, tantôt il y a les Albanais qui finalement quittent les lieux car il n'y a plus vraiment de travail dans le bâtiment, tantôt les propriétaires des résidences secondaires qui n'ont plus les moyens d'y venir depuis Athènes ou le Péloponnèse, essayent de les mettre en location, mais en vain.



* Photo de couverture: Cythère, le 25 décembre 2011

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...