mercredi 21 décembre 2011

Exégèses



Notre petit monde est meublé de bric et de broc. Quotidien défilant, réel en filature. Années de lumière l'avant-crise derrière nous, moments mouvants et menus existentiels devenus trop déroulants. Le futur nous hante. Lundi, sous une pluie battante j'ai poussé par curiosité la porte d'un établissement de type “votre retraite after-sales”. Un ancien commerce ou peut-être bien une épicerie qui a fait faillite dans les quartiers ouest de la ville.

1 commentaire

Aire Libre a dit…

j'espère que vous aurez accès à cet article
http://actualutte.com/societe/idees/item/296-contre-le-discours-dominant-sur-la-dette-publique

Enregistrer un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...