jeudi 27 octobre 2011

Para todos todo... Classés Z.O.P. pour 20 ans ?



A la gare vers midi. Attente du train en provenance d'Athènes. Il sera bondé. Trente-cinq euros A/R, et sans péages, pour l'instant. En plus, deux rames par jour, au lieu de quatre avant. Un ami a décidé de célébrer ici le 28 octobre. Demain (28) c'est la fête nationale. Nous étions ensemble il y a deux semaines, pas loin de la banderole nocturne, devant le supposé Parlement de notre Zone Occupée: Para todos todo - para nosotros nada... etc.

Aucun commentaire

Publier un commentaire

L'équipe de "greek crisis" respecte toutes les opinions, mais se
réserve le droit de ne pas publier des commentaires offensifs...

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.