vendredi 30 décembre 2011

Mille-pattes



La ville d'Athènes fête l'achèvement de l'année 2011 comme elle peut. Les habitants sortent ces derniers jours. Les plus nombreux ne sont pas partis comme les autres années. Comme Costas, mon cousin, qui a trouvé des cadeaux gadgétisés rue d'Athéna, entre un et deux euros pièce.

mardi 27 décembre 2011

La houle



Sur les îles grecques, la crise se fait sentir par vagues successives. A Cythère, où le boucher du village Potamos vient de réaliser un chiffre d'affaires réduit de moitié cette année, tantôt il y a les Albanais qui finalement quittent les lieux car il n'y a plus vraiment de travail dans le bâtiment, tantôt les propriétaires des résidences secondaires qui n'ont plus les moyens d'y venir depuis Athènes ou le Péloponnèse, essayent de les mettre en location, mais en vain.

samedi 24 décembre 2011

Sur la corde raide



C'est notre grand moment des tempêtes pélagiques. Vents tournants, sirocco et blizzard à volonté. Ailleurs la neige, du mont Olympe et jusqu'aux montagnes de Sparte. Il faut quitter la ville pour en prendre vraiment toute la mesure. Tenir tête au général hiver et combattre le régime des colonels banquiers. Est-ce encore possible ?

mercredi 21 décembre 2011

Exégèses



Notre petit monde est meublé de bric et de broc. Quotidien défilant, réel en filature. Années de lumière l'avant-crise derrière nous, moments mouvants et menus existentiels devenus trop déroulants. Le futur nous hante. Lundi, sous une pluie battante j'ai poussé par curiosité la porte d'un établissement de type “votre retraite after-sales”. Un ancien commerce ou peut-être bien une épicerie qui a fait faillite dans les quartiers ouest de la ville.

dimanche 18 décembre 2011

Vents de Noël



Visiblement ces derniers jours tous les éléments se déchainent. Rapacité des marchés, vents violents du sud en mer Égée et dégradation de la note de la Belgique. Pauvre Royaume, en effet “Moody's a annoncé vendredi l'abaissement de deux crans de la note de crédit de la Belgique, de Aa1 à Aa3, jugeant que le "sentiment fragile" autour de la dette souveraine en zone euro accroît les risques pour le financement des pays les plus endettés

jeudi 15 décembre 2011

Réservistes et anarchistes



Ce matin à la radio on découvre les vœux de la nouvelle ère: “Bonnes fêtes, et la liberté pour 2012”. Les publicités s'y adaptent également: “La crise amène la tristesse. Si vous voulez retrouver un visage joyeux, venez découvrir nos boutiques...”.
Tristesse, maître mot de la matrice culturelle ambiante, mais aussi réalité psychologique. C'est cette tristesse qui m'a frappé en revenant ici, après la parenthèse parisienne.

lundi 12 décembre 2011

Ritorno al reale



Survoler les nuages européens à 12.000 pieds d'altitude donne des ailes. Je me laisse même croire, que la sagesse finira par planer un jour sur notre continent. Laissant Paris de nuit comme un voleur, lui souhaitant sincèrement bonnes fêtes, drang nach süden. Il fait déjà jour, mais l'Italie demeure invisible. Cette Europe est décidément une nébuleuse.

mercredi 7 décembre 2011

Le 52% et le dollar de Thésée



Tard dans la nuit d'hier, la majorité Papadémique a adopté le budget 2012. Sans mélodrames et encore en euros. Sur 299 députés présents, la feuille de route du banquier a obtenu 258 voix, un vrai conseil d'administration, bravo. Une simple formalité stalinienne pour les coalisés Mémorandiens, comme on surnomme souvent ce gouvernement d'opérette, orchestré par la Troïka et dirigé par le duo Merkozien avec une cacophonie, désormais si audible. Décidément, la partition du “triple A” perd ses notes.

lundi 5 décembre 2011

Carrefour et les labyrinthes



Durant les années 1990, il n'y avait que de la promotion dans l'air. Marché, monnaie, services, immobilier et Europe, un continent à sens unique. Je résidais alors en France, me rendant souvent en Grèce pour me ressourcer, comme on se le répétait naïvement. A part les exiles culturels, les rares ethnologues et les nombreux touristes, certaines entreprises françaises venaient en Grèce, également pour... se ressourcer.

vendredi 2 décembre 2011

Vieux popes et extrême droite … sans modération



Ce vendredi à Athènes il y a foule devant la Haute Cour. On juge l'affaire de la dernière taxe frappant l'immobilier en passant par la facture EDG (notre fournisseur historique de courant). Ambiance électrique, palpable même en lisant les reportages. Mes amis ici à Paris (où je me trouve pour quelques jours), posent souvent la question de l'extrême droite au gouvernement en Grèce, ainsi que celle de l'église.

jeudi 1 décembre 2011

Air Paris



Mercredi matin à Athènes on se demandait s’il y a grève. “Non, c'est pour demain”. Elle sera générale. Ou presque. La première... Papadémique. Les journalistes par contre, étaient déjà en grève. Pas d'infos au réveil. Après tout... ce n'est pas si mal. Une épouse fatiguée reprend vite son mari, l'air blasée: “C'est mieux sans nouvelles, je ne veux plus rien savoir, que des catastrophes...”

lundi 28 novembre 2011

Licenciements d'occasion...



Catherine a invité beaucoup de monde chez elle samedi soir. C'était pour fêter la Sainte-Catherine du 25 Novembre. Par tradition, on se retrouve ainsi, entre parents et amis. Jadis, et du temps de l'après guerre, de 1940, on faisait dans la frugalité. Une sucrerie, un verre de liqueur et des vœux sincères.

samedi 26 novembre 2011

Bande-annonce... de l'après-monde



Chaque jour qui se range derrière nous, participe à la nouvelle séquence du monde. Nous nous sentons vraiment comme plongés dans un grand film, mais en comparses. C'est pour cette raison sans doute que le grand nombre d'entre nous, reste tétanisé, comme le disent certains. D'autres, font déjà état de la bulle spéculative de Papadémos.

jeudi 24 novembre 2011

Covoiturage à la grecque



On circule déjà moins. Les voitures restent assez souvent au garage ou plutôt garées sur les voies publiques. Le covoiturage se développe mais encore timidement. C'est ainsi que nous nous retrouvons entassés dans le métro et le Proastiakos, notre RER à une ligne et demie. Les dernières nouvelles y sont commentées, parfois vivement.

mercredi 23 novembre 2011

Toxicité et contagions



Notre semaine commence sous le signe de la contagion. Dès hier, radios et journaux évoquent les derniers chiffres du sida en Grèce, une augmentation de 54% si on compare avec l'année dernière. Les médecins responsables au Centre de Prévention et de contrôle des maladies Infectieuses (www.keelpno.gr), tirent le signal d'alarme.

dimanche 20 novembre 2011

Les 417 coups



Il était une fois une génération. Jeune, inquiète, vivant un peu à l'étroit dans un pays timidement touristique, sous un soleil radieux mais mordant. Georges, le dictateur au pouvoir, ridiculisait jour après jour, les apparences même de sa junte, successeur “digne” d'une démocratie déjà boiteuse et autodestructrice, par les agissements et autres putsch parlementaires des partis, et ceci dès 1965.

jeudi 17 novembre 2011

Viens, Sainte-Marine-des eaux, et sauve-nous !



Nous naviguons dans des eaux troubles et agitées. Nos habitudes se décomposent, nos rêves se déconstruisent, tout comme nos petits calculs sur l'avenir, arrêtés en 2010. Prochaines vacances, achats probables, ventes incertaines, accouchements programmés, mariages en vue et divorces en route. Tout recule.

lundi 14 novembre 2011

Papadémocratie



Vivons heureux mais mourons solidaires. Notre sociabilité se “postdémocratise”, c'est le moins que l'on puisse dire ! Ce lundi après-midi, journée fracassante des déclarations politiques du “nouveau” gouvernement, nous nous sommes retrouvés entre amis pour... fêter ce deuxième gouvernement d'occupation.

Radio P.S. ment... sur la Trilatérale et sur l'argent...



Ce dimanche, nous avons vécu la deuxième vraie offensive de l'hiver sur Athènes et sur la Grèce, après celle de Papadémos, évidemment. Il tombe du crachin par un vent du nord très froid et la neige apparaît sur nos montagnes, une autre vraie misère. Nos bateaux et autres ferries, c'est à dire ceux de nos armateurs, sont restés amarrés au Pirée, navigation interdite jusqu'à ce soir minuit, au moins.

jeudi 10 novembre 2011

Papadémos... a casa d’Irene !



Entre deux Premiers Ministres ici, nous avons eu droit, à notre petite recrée, à de vrais moments de détente. Trop courts, hélas ! Cinq jours pratiquement, sans gouvernement, cela se fête ! Papandréou, démissionnaire, a été même vu derrière le Parlement, buvant apparemment son café, du cote du jardin botanique, le jardin dit “National”, ou “Royal” avant 1968.

mercredi 9 novembre 2011

Un astéroïde gros comme Papandréou frôlera la Terre ce soir



Dans notre quotidien, toutes les alarmes du social sonnent, depuis plusieurs mois elles deviennent folles. Sur nos autoroutes également, nos “diodes” sonnent l'alarme, moins que l'année dernière. Au sens propre. Sale temps donc pour les sociétés d'autoroutes helléno-françaises ou helléno-autres, entre Thèbes et les Thermopyles.

Impôts... cassés



Les médias sont bien alarmistes ce matin et en même temps moqueurs. Et alors? Le Premier Ministre nouveau est en retard. Sur l'Acropole une nouvelle banderole géante accrochée, appelle à en finir avec la gouvernance des banques. Il y a du monde sur les trottoirs, on flâne, on ne travaille pas, on déguste en quelque sorte le chômage sous un été indien remarquable, avant l'hiver qui s'annonce déjà assez allemand.

lundi 7 novembre 2011

Papadimos Über Alles



À bas l'occupation, la lutte continue, pour nous, sujets du Protectorat allemand au sud de l'Europe, chers auditeurs, les masques sont tombés, Papadimos l'élu de Merkel et de Sarkozy, ce banquier qui a contribué au maquillage des statistiques grecques lors de l'entrée dans l'euro, cet homme de la BCE et des rapaces internationaux des marchés, ce conseiller de Papandreou sera probablement notre prochain Crime Minister...

Mildiou de coalition, le coup d'État nouveau est arrivé...



Sur la rocade du bord de mer. Il y a du monde. Entre temps, les tractations politiques se poursuivent pour former un gouvernement; de la dite coalition du... oui. Du matin au soir sans arrêt, ce dimanche. Papandreou, P.S. et droite, s'arrachent encore le luxe de la politique politicienne sous le nez de nos occupants: “Vous formerez un gouvernement jusqu'à lundi inclus, vous avalerez la pilule abortive, la RU 486 de votre souveraineté et ensuite... au-revoir les petits”, tel fut, l'ultimatum de Cannes.

samedi 5 novembre 2011

À nos splendides marionnettes !



Vendredi soir. Athènes se fait encore belle, comme elle peut. Aux alentours du quartier de l'Agora les touristes, assez nombreux, se mélangent à nos flâneurs. Les trottoirs se remplissent, dans les rues marchandes, il y en a même qui font du shopping. Avant la tombée de la nuit, près du vieux marché, de la marchandise “récupérée”, circule dans une course de caddies; dérobés des hypermarchés.

vendredi 4 novembre 2011

Un référendum qui se nomme mémorandum



Nous attendons avec méfiance les résultats du vote de... confiance au gouvernement Papandreou, au Parlement ce vendredi. Les syndicats appellent à manifester, le parti communiste (KKE) et les autres partis de la gauche également. Hier, encore une journée folle. Tout le monde suivait les événements partout.

mercredi 2 novembre 2011

Voulez-vous la dette totale ?



En direct du chaos originel, notre journée fut assez ensoleillée, ici sur Athènes. Mais quelle nuit la précédente ? Celle des Longs Couteaux politiques, chez les députés et ministres du Pasok (le P.S. grec), défections, engueulades quasi publiques, mises au point, revirements et dès ce matin voilà le soutien supposé unanime du gouvernement grec au référendum, pour paraphraser le titre du journal Le Monde. Vendredi, Georges Papandreou, notre... Prince du Chaos demandera la confiance de ses députés restants, et là encore rien n'est acquis.

mardi 1 novembre 2011

Thermopyles et Pandore



Matinale du NON aujourd'hui. La radio privée Real-FM ici à Athènes démarre son magazine politique de 8h par les spots de la dictature. Les moins jeunes s'en souviennent encore. Référendum bidon de 1968 organisé par les colonels, (91,87% "Oui"). Puis, on entend des extraits des déclarations de l'autre Georges, Papadopoulos, chef de la junte.

lundi 31 octobre 2011

Du PS… au PSG !



Après l'orage, la boue. Au lendemain de la fête nationale (28 Octobre), la ville est en ébullition. Le député P.S. agressé par un jeune homme, a déclaré aussitôt aux médias qu'il a été “victime des partis de la gauche - plus précisément, celui de la gauche radicale (SYRIZA), qui chauffent les esprits, permettant ces actes odieux”.

samedi 29 octobre 2011

Président conspué, défilé annulé, Salonique révoltée…



Quelle parade ? Tonnerre de Zeus... Imaginez un 14 juillet où le Président de la République se fait conspuer par la foule qui envahit les Champs-Élysées, annulant la parade militaire et transformant la commémoration officielle en manifestation en faveur de la libération du pays, tandis que les manifestants brulent le drapeau allemand, obligeant le Président au départ précipité.

jeudi 27 octobre 2011

Para todos todo... Classés Z.O.P. pour 20 ans ?



A la gare vers midi. Attente du train en provenance d'Athènes. Il sera bondé. Trente-cinq euros A/R, et sans péages, pour l'instant. En plus, deux rames par jour, au lieu de quatre avant. Un ami a décidé de célébrer ici le 28 octobre. Demain (28) c'est la fête nationale. Nous étions ensemble il y a deux semaines, pas loin de la banderole nocturne, devant le supposé Parlement de notre Zone Occupée: Para todos todo - para nosotros nada... etc.

mercredi 26 octobre 2011

Langue de bois



Nos températures baissent. Cette région est entourée de montagnes (à 350 km au nord d'Athènes). Six degrés Celsius au matin, c'est presque la Corrèze, ses illustres élus prometteurs en moins. Je me suis rendu récemment à l'ex-préfecture. Ex, car depuis les élections locales de 2010 et la nouvelle reforme, les gouvernants ont supprimé les départements. Ainsi les ex-préfectures deviennent les succursales des Régions.

mardi 25 octobre 2011

Pertes collatérales



Il vivait bien entouré. Un chat qui pratiquait le semi-pantouflage dans les quartiers chic des faubourgs au Nord d'Athènes à deux pas du Lycée français. Comme tant d'autres chats ici. Je l'ai connu en 2009, fier et propre, acceptant rarement la nourriture par les inconnus dans la rue, portant une petite cloche rouge autour du coup. Le premier mémorandum de 2010, entre le gouvernement Papandreou et la Troïka, n'a eu aucune incidence sur le destin du petit matou.

Météores et pendaisons. Patrimoine mondial du FMI



Ce village cache mal ses douleurs. Les paysans m'ont incité à faire un tour au cimetière pour voir les effets de la crise. "Tu ne crains rien car les morts n'ont plus le droit de vote..." a dit un jeune agriculteur. En effet. Le village est situé près des Météores. Amis touristes, rappelez-vous de vos voyages en Grèce, il n'y a pas que Mykonos !

lundi 24 octobre 2011

La tondeuse et les poulets grecs



Ce soir les médias sont bien agités. Il y a de cheveux à tondre. On s'y prépare à Bruxelles à tondre une partie de la dette grecque. Une partie seulement. Sur 300 milliards les 200 milliards en seront exclus. Le toilettage forcé concerne les banques et les caisses d'assurance maladie et des retraite du pays. Pas les actifs de la Banque Centrale Européenne par exemple. Ayant quitté Athènes pour quelques jours, je note ce silence accablant de la Grèce rurale. Les rues sont vides et les cafés ont perdu leur fréquentation.