mardi 12 décembre 2017

Fiascos



Nous naviguons au milieu de cette mer semée de fiascos. En ces temps apocalyptiques, nos mots deviennent pesants, en comparaison avec ce que nous avions pu parfois si gentiment formuler par le passé. Le temps même ne compte plus, et nous avec. Oui le temps, car après tout, Balzac avait raison: “Le temps est le seul capital des gens qui n'ont que leur intelligence pour fortune.” D’ailleurs nos attitudes, déjà reformulées et reformatées en témoignent.

lundi 11 décembre 2017

Donation - Appel mensuel - Décembre 2017



Pour vos dons, vous pouvez utiliser “Paypal” (bouton "faire un don"), ou d'effectuer votre virement (avec la mention "Contribution - articles d'analyse sur l'actualité grecque"),

mercredi 6 décembre 2017

Asymétries



Pluies et vents. Dans l’ancien temps nous croyions préparer Noël. La semaine dernière, les administrateurs coloniaux de la Troïka étaient de leur déplacement habituel à Athènes, afin de recevoir les ministrions locaux à l’hôtel Hilton. Histoire surtout de surveiller l’exacte poursuite du programme d’anéantissement de leur proie. 2018, sera l’année où le processus de déshellénisation de l’économie, (et) qui passe autant par la saisie des biens privés et publics des Grecs, s’accélérera. Les para-ministres à Tsipras sourient sans cesse devant les cameras, et les Grecs les haïssent. Oui, la haine, c’est-à-dire, la disparition absolue du geste politique.

samedi 25 novembre 2017

Question de prix



Modernité accrue. Ateliers dits du monde. Les marchands du temple inventent, et ils inventeront jusqu’au clash final. Les enjolivures de Noël sont de retour, tandis que “nous introduisons Black Friday pour la première fois en Grèce”, ce sont les marketistes qui s’expriment de la sorte. Question de prix, comme autant pour Alexis Tsipras... pour son énorme “Prix du courage politique”. Il lui a été discerné cette semaine à Paris, couplé de celui de l’engagement au prétendu “idéal Européen”. Marchands du temple comme du “Template”, outrage politique... vendredi, effectivement noir.

mardi 21 novembre 2017

Naufrages



Modes d’automne. Hivers qui surgissent, nuages qui se déplacent... comme les truismes. Épris... d’exotisme par oisiveté obligée, nous observons nos touristes, parfois venus de l’hémisphère austral, s’extasier devant l’immuable beauté des paysages et des temples de jadis. Dieu(x) merci, nous les distinguons aussi.

jeudi 16 novembre 2017

Catastrophes... mutationnelles



De la pluie et du beau temps. Histoires... à finir mouillé. Depuis déjà trois jours, les médias annoncent le “passage sur la Grèce, d'une tempête anormale, porteuse de phénomènes extrêmes, tel un ouragan méditerranéen”. Jargon catastrophe, comme pour en rajouter sur la peur dans l’âme. Puis, vint l’orage, et dans la matinée du 15 novembre sur l’Attique, toute une bande côtière non loin d’Éleusis, dans le grand Ouest athénien qui se transforme en déversoir de la boue et des eaux... fuyant la montagne proche et balayant tout sur leur passage. Bilan: 16 morts et 4 disparus. Catastrophe dite “naturelle”.

mardi 14 novembre 2017

Place aux jeunes



Pluies et orages. L’air athénien sent déjà le bois brûlé à la tombée de la nuit. Nous implorons... le général Hiver: Clémence et indulgence. Cela dit, cette situation crisique grecque... est vieille de huit ans. “Une génération en termes de temps”, comme me le dit l’ami Dimitri. Donc temps d’hiver: “Les plus jeunes, ils n'auront pas connu autre chose, et d'ailleurs, c'est la précarisation ou rien, strictement rien, ils le savent”. C’est autant par cette réadaptation forcée de la société, rien que par la saignée, que le discours politique devient caduque, voire ridicule. Le quotidien... et son esprit de suite.

dimanche 12 novembre 2017

Kostas Vergopoulos (1942-2017)



Je ne connaissais pas personnellement l’économiste et penseur Kostas Vergopoulos. Nous avons eu deux occasions seulement d'échanger par téléphone entre 2012 et 2015, échanger nos points de vue sur la situation grecque, et ainsi d'aggraver nos craintes et inquiétudes quant aux suites possibles et... notamment impossibles. Sur “notre nouvelle tragédie grecque aux dimensions cauchemardesques, et qu’elle perdure”, comme il disait. Partagé (également) entre la France et la Grèce, il s’est éteint, en ce 9 novembre (2017) à Paris, et il aimait retrouvait l’apaisement et l’inspiration chaque été à Skopelos, cette île des Sporades qu’il adorait.

vendredi 10 novembre 2017

Sérénité



Temps béni des olives, moment de récolte. Nous sommes enfin prêts, entre véraison et maturité pleine, des olives bien entendu. “Qui se souvient-il des discours que nous faisions autour de la table dans ce café, au sujet des... perspectives politiques ?”, me dit notre amie K., elle a démissionnée de ses fonctions pour créer si possible du sens, au moyen de la création artistique. Ce qui complique encore le choix dans ce vieux pays, c'est que toutes les olives ne mûrissent pas en même temps... cependant, la beauté des paysages en plus.