dimanche 15 juillet 2018

Vêpres de Santorin



En pleine saison dite touristique les imaginaires dominent. Entre cartes postales numériques et selfies neuroplégiques, l’hyper tourisme ainsi que la déferlante Airbnb ont déjà fini par achever de bien nombreuses îles du pays, après tout terminé. “Le désir de voyager a toujours été fort naturel aux hommes, il me semble que jamais cette passion ne les a pressés avec autant de force qu'en nos jours”, écrivait déjà Jean Thévenot en son temps, dans son “Voyage du Levant”. Certes, mais c’était vers l’an 1627 de notre si glorieuse chronologie.

samedi 14 juillet 2018

Donation - Appel mensuel


Merci de votre soutien !


vendredi 6 juillet 2018

Migrants et migraines



Juillet et ses températures déjà entières. En mer, on peut parfois croiser imprudemment un de ces géants du grand large transportant l’ultime pacotille de notre si bas monde, tandis que sur terre, c’est carrément le cloaque. Sous l’Acropole, à part nos animaux adespotes attitrés bien en leur place, seuls les orages de la météo sont passés, les idiots utiles qui “gouvernent” alors demeurent.

mercredi 27 juin 2018

Macédoine de Soros



Au petit pays de l’été et des îles les visiteurs peuvent être ravis. Seulement, les orages de la semaine ont fini par même bouleverser les usages touristiques. L’image n’est certainement plus, derrière la carte-postale mouillée. Mais il y a bien pire. Au-delà des apparences de vitrine comme de la météo, les Grecs enragent depuis que “leur gouvernement” a trahi l’esprit, le cœur, l’histoire, ainsi que les intérêts grecs, en accordant une reconnaissance bancale et pour tout dire hasardeuse, à l’Ancienne République Yougoslave de Macédoine (ARYM), sous le nom de “Macédoine du nord”. Au même moment, et à travers une mascarade de trop, Alexis Tsípras s’est publiquement montré en cravate, pour faire croire que le récent “accord” sur la dette entre ministres de la zone euro a réglé le problème. Nuages, pluie et surtout boue.

samedi 16 juin 2018

Casinos vs Santé



Ciel gris, admirables orages ce week-end sur la Grèce. À Athènes, la lourdeur est autant politique, entre le mémorandum 4bis adopté cette semaine, et en prime, cette parodie d’accord présumé sur l’affaire dite macédonienne, imposée par les États-Unis, l’Otan, Bruxelles et Berlin à la marionnette Tsípras, et voila que toute la Grèce se rebiffe. Nous y reviendrons. Cependant, un autre événement a eu lieu cette semaine et il a été malheureusement ignoré des... grands médias. Une conférence de presse exceptionnelle avait été tenue par les responsables du Centre Médical Solidaire et Métropolitain d’Ellinikón jeudi 14 juin, émotion alors et aussi espoir, le blog “Greek Crisis” y était invité.

vendredi 8 juin 2018

Mort subite



La Terre finira par incarner sa seule histoire des minerais et des roches, à défaut de celle de l’humanité. Énième été grec sous le nouveau régime troïkanisé depuis 2010, essor paraît-il en ce moment du tourisme, exactement sous le soleil, mais surtout en ce juin 2018... la mort subite programmée pour la Clinique Sociale et Métropolitaine d’Ellinikón. Mort autant subite que programmée après celle de la gauche, le tout, sous le cynisme intéressé du bouffon Alexis Tsípras et de sa bande. Les masques sont tombées depuis déjà longtemps.

mardi 29 mai 2018

L’Italie d’abord !



Joli monde. Aux législatives du 4 mars dernier, les Italiens ont massivement voté en faveur de deux formations lesquelles sont porteuses d’un difficile message, espérons-le constructif en dépit des hésitations: Briser le carcan européiste, si cher à Jean-Claude Juncker lequel déclarait en 2015: “il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens déjà ratifiés”. Ce n’est pour l’instant certes qu’un message, cependant, ce qui frappe déjà les esprits tient du refus du président Mattarella de nommer Paolo Savona, 81 ans, eurosceptique déclaré, à la tête du ministère des Finances. Une fois de plus (et de trop ?) les masques tombent.