Greek Crisis

samedi 18 septembre 2021

Écran à plasma



Retour sur un commentaire. Commenter, c’est aussi exister. Car “l’événementiel” se déchaîne désormais sans que les gens s’en aperçoivent. Sommet par exemple entre dirigeants marionnettes des pays des Balkans comme d’une certaine Méditerranée européiste, tenu à Athènes. Circulez, tout est dit. Il s’agit de l’Agenda 2030, “de l’ajustement des activités humaines” aux impératifs climato funèbres. Après tout, le soleil brille ; ainsi, Athènes et ses Cyclades accueillent en ce moment un tourisme comme on dit important. C’est bien connu, les stéréotypes meurent souvent les derniers, et encore.

Donation - Appel mensuel


Merci de votre soutien !


samedi 11 septembre 2021

Le Bataillon des va-nu-pieds



Nuages devant. Le blog tourne au ralenti, mais seulement en apparence. C’est alors fatal; tout laisse croire que la vie palpable et son alter ego la mort auront même sous peu, la peau d’un certain numérique. Mise à mort creusée des sociétés, des idées, des cultures, comme des peuples. Supposons bien entendu que la procédure des initiés ira jusqu’au bout. Une fois le téléchargement terminé... il ne restera que le vide de la glaciation, pour ne pas dire celui de l’extermination, encore possiblement lente. Courage ainsi aux Résistants et futurs rescapés du dernier monde rural. Nous n’avons pourtant pas dit notre dernier mot.

mercredi 1 septembre 2021

Métastasis



Le début de la fin ? Dimanche soir, près de trente mille manifestants se sont réunis place Sýntagma à Athènes sous le Parlement pour dire non à la junte prétendument sanitaire. Le Régime entend imposer la vaccination obligatoire, surtout maintenant que la programmation ne suit plus tout à fait, et que les vaccinodromes sont désertés. Ce fut le dernier dimanche du mois d’août et c’est officiel, l'été grec déjà, c'est fini.

dimanche 22 août 2021

Pendant le carnage...



Août finissant. On brûle ses dernières cartouches de l’été, les vaccins en stock périront sous peu, et toujours ce beau et triste pays qui part en fumée. Nos touristes qui s’amusent encore non loin des terres brûlées, font également leurs comptes. Tant de journées passées au soleil, puis le retour. L’aéroport d’Athènes prend même les allures du beau vieux temps de l’avant 2020. Un décollage toutes les cinq minutes, au revoir et... disons à bientôt. Sauf que c’est déjà le temps de l’après... pour la classe moyenne occidentale. Départ imminent.

samedi 7 août 2021

Le souffle et le soufre



Le feu brûle toujours et le torchon avec. Pratiquement, toute la partie nord de l’île de l’Eubée est sous les flammes, soixante mille personnes attendent leur évacuation quand le feu multiple et multitâche ne s’arrête enfin qu’à la mer. Cendres et noirceur tombent sur Athènes depuis déjà cinq jours et nuits, notre capitale ayant d’ailleurs capitulé depuis longtemps et dont les quartiers nord partent désormais littéralement en fumée. Les Grecs réalisent un peu tardivement combien “leurs” gouvernements leur font la guerre plutôt totale, quand encore ils le réalisent.

vendredi 6 août 2021

Chaud devant



Le pays brûle encore et toujours. Dans une large zone au nord d’Athènes, le feu demeure hors contrôle. Près du grand péage à la sortie de la capitale, les flammes ont traversé l’autoroute, déjà coupée dans les deux sens. Incendies aussi à Olympie, à l’ouest de Delphes dans la région de Phocide, en Thessalie, dans le Magne au sud du Péloponnèse et enfin, dans la partie nord de l’île d’Eubée. Chaud devant.

mercredi 4 août 2021

À feu et à sang



À feu et bientôt à sang. Le pays brûle. En cette matinée du 4 août le plateau rocheux de l’Acropole s’est réveillé sous la fumée, depuis la veille un énorme incendie dévore la forêt d’une partie des quartiers nord, d’ailleurs aisés de la capitale. C’est alors un plan, près de 120 incendies se sont déclenchés simultanément en Grèce en 48 heures, la scénarisation est pour tout dire pratiquement la même ailleurs. France, Portugal, Italie, Turquie. Chaud devant.

dimanche 1 août 2021

Athlètes du cirque



Août, c’est bien connu, est ce mois habituel du trop-plein. Les îles grecques sont en ce moment envahies par une foule énorme, plutôt digne de l’époque de l’avant l’expérimentation COVIDiste. Le Régime sous “Moïse”, autrement-dit sous Mitsotákis le psychopathe, s’emballe au sujet de la mutation dite Delta et délire comme jamais au sujet des vaccinations. Les vaccinés circulant sans test, le brassage est garanti, et sous... ce cosmopolitisme si ardent, ces derniers finissent par être contaminés autant que les sceptiques ; voire, ils finissent par subir parfois la maladie, en plus des effets dits “secondaires”, suite à leur vaccination. Entre les Cyclades et la Crète, c’est alors tout le récit du Régime qui prend de l’eau.

dimanche 25 juillet 2021

Bonbons et vaccins



La semaine qui se terminer a été marquée... par l’annonce de la préparation en cours du... troupeau humain. Attention, gare de triage. Le Régime est pressé car les... décollages depuis les pistes des vaccinodromes n’atteignent pas l’altitude décidée. Les rapaces aux manettes, légifèreront-ils alors jusqu’au bout de la nuit. Puis, c’est mercredi 21 juillet et samedi 24 juillet, que dans près de quarante villes grecques, les derniers sceptiques du pays jadis celui d’Aristote et d’Hippocrate, ont manifesté... contre l’embolie politique généralisée.