mardi 11 décembre 2018

Gros temps



Gros temps en mer annoncé pour bientôt. Les chalutiers rentrent au port pour s'amarrer le long du quai, dimanche matin à l’heure du marché. Un marché à proximité des bateaux bien concis et pourtant salutaire, y compris pour les animaux adespotes des lieux. Comme nous, ils doivent passer l’hiver. Vente directe. En face, la plage, forcément celle de l’été est déserte. En cette saison, même les ruelles sous l’Acropole redeviennent calmes, en tout cas jusqu’à Noël. Hiver, et l’actualité grecque de la semaine a été rythmée en quelque sorte, par les gilets-jaunes français. L’Europe... comme pour évoquer l’hiver des peuples.

lundi 10 décembre 2018

Donation - Appel mensuel


Merci de votre soutien !


mardi 4 décembre 2018

Gilets-jeunes



Temps des alarmes. Début décembre et à travers les medias grecs, les Gilets-jaunes occupent une bonne place dans l’actualité. Analyses certes parfois approximatives, voire désemparées devant les faits et surtout les gestes depuis les ultimes... Lumières de Paris. Parfois, avant de conclure d’ailleurs par une tournure d’avertissement: “Ne l’oublions pas, la France indique parfois la cadence à suivre, aux autres pays d’Europe, ce mouvement peut alors s’étendre ailleurs”, radio 90.1 cette semaine. Dire alors sans quoi que le peuple “fait sécession”.

samedi 24 novembre 2018

Black Mayday



Athènes entre soleil et pluie. Températures très naturellement en baisse, bois qui brûle, nuits grecques de plus en plus chargées et enfumées. Pays alors des asthmatiques qui ne sortent plus de chez eux. En Épire, en Grèce du Nord, ou en Thessalie, c’est autant la période des premières neiges. Nos derniers touristes de l’été même prolongé, quittent alors la Grèce, tandis que... ceux de l’arrière-saison déambulent déjà dans les rues de la capitale, photographiant, tantôt les monuments, tantôt nos chiens et chats, animaux adespotes et fières de l’être.

samedi 17 novembre 2018

Jugement dernier



Ruines, vestiges anciens et premier coup de froid de l’automne au pays de Zeus. Il était temps. Sous le Mont Olympe tout comme à Athènes, on se chauffe souvent au bois ; les asthmatiques actuels et futurs évitent comme ils le peuvent les balades nocturnes. L’atmosphère est déjà chargée, cheminées, particules et ainsi brouillard. Ruines et alors vestiges nouveaux sous les feuilles de l’arrière-saison, beautés de la Macédoine grecque redécouverte à l’occasion d’un voyage scolaire auquel j’ai participé en tant qu’accompagnateur historien. Antiquité, disons tardive !

dimanche 11 novembre 2018

Voie sacrée



Les événements se succèdent et se ressemblent trop. Le rythme de la dite actualité est plus qu’effréné. Le sens commun, celui des mortels en tout cas, n’arrive plus à suivre tous ces faits et gestes des marionnettes du système, et encore moins à réagir. Les gouvernements privatisés et globalisés, et qui tentent de détruire un par un les pays, les nations et leur culture ; ils accélèrent alors ce processus pour lequel très exactement ils ont été programmés. Et déjà, sept années d’existence plutôt amère pour ce blog, inauguré en octobre 2011. Tenir coûte que coûte durant toute... cette brève éternité. Pérennité pourtant et si possible lucidité. Vue autant imprenable sur l’histoire, comme depuis les Météores et leurs monastères en terre de Thessalie.

samedi 27 octobre 2018

Délitement



Vendredi 26 octobre. Dès le matin les cloches des églises ont sonné la Saint Dimitri. C’est vrai que les marionnettes des mondialisateurs à la Tsípras, ne les ont pas encore interdites, comme c’est aussi dans l’air du temps. En attendant, au pays si secoué les séismes ne manquent pas. Une secousse de magnitude 6,4 a été enregistrée ce même vendredi sur l’île de Zákynthos, d’après les médias les dégâts ne sont que matériels. Mer belle aux îles secoués, souvenirs et incarnations, pour à peine paraphraser Claude Debussy. Oui, comme il est bien loin le siècle dernier, et en quelque sorte ultime.