mardi 15 avril 2014

Asimmetrie



La Grèce se prépare pour Pâques dimanche prochain 20 avril. Notre radio culturelle et musicale du Troisième programme enfin... de retour depuis quelques semaines après huit longs mois d’un si terrible silence, (ce dernier) passé toutefois inaperçu par le plus grand nombre ainsi écrasant et écrasé, diffuse de nouveau les hymnes de la “Grande semaine” ou “semaine Peineuse”, désignée de la sorte dès le 4ème siècle de notre calendrier.

Donation


Merci de votre soutien !


jeudi 10 avril 2014

Expressions fatales



Jeudi matin 10 avril, et la Grèce... tente sa sortie des marchés comme on dit ici. Le pays emprunte auprès du grand et si libre marché des capitaux en émettant des titres et des vœux pieux, d’un taux d’environ 5%. Une prouesse ! Sauf que cette liturgie copieusement préparée par le “gouvernement”, éclate sous l’effet de la déflagration, car une voiture piégée a explosé ce même matin rue du Stade, près du siège de la Banque Centrale, dite “de Grèce”. Le tout d’ailleurs, dans une presque indifférence.

lundi 7 avril 2014

Nouvelle saison



La pluie est de retour sur Athènes et plus au nord c’est de la grêle qui tombe. Période de pluie aussi pour le “gouvernement” dans un sens. Le voisin Christos est parti travaillé lundi matin assez tôt, comme vendredi dernier, une... première depuis bien longtemps. “Je serai payé dans quatre mois et encore, sauf que c'est maintenant que je pose le sol chez le client, mais je n’ai guère le choix. Je travaille pour la survie, tout se fait et... se déboucle au jour le jour”.

samedi 5 avril 2014

Samaras le lugubre



Notre régime présumé démocratique s’est effondré. Ce que nous observons fait partie d’un futur européen alors très proche. L’amiral Cosmas Christidis, chef (d’honneur) d'état-major de la Marine vient de déclarer sur onalert.gr que par trois reprises déjà depuis deux ans, une partie de l’armée avait été mobilisée, “positionnée sur le terrain” et mise en état d’alerte dans le but... d’affronter les manifestants, notamment durant la fête nationale du 28 octobre 2012, “puisque les unités MAT (CRS) seraient débordés” (quotidien “Avgi” du 5 avril).

jeudi 3 avril 2014

Le festin des Baltakos



Les affaires courantes passent décidément mal. Le para-régime d’Antonis Samaras s’est séparé du secrétaire général du “gouvernement” Takis Baltakos, suite à une vidéo rendue publique (via rutube !) par le député de l’Aube dorée Ilias Kassidiaris mercredi 3 avril dans la journée.

mardi 1 avril 2014

ECOFIN et les maisons closes



Au matin du 1er avril, le centre-ville d’Athènes redevient une vaste zone dite “sécurisée” durant les prochaines 48h, conseil d’ECOFIN oblige. Les manifestations sont interdites, et néanmoins maintenues par les syndicats et les partis de notre opposition ou supposée comme telle. Déjà dimanche 30 mars bien tard dans la nuit, la nouvelle “boite à outils” de l’OCDE et de la Troïka, une variante alors du mémorandum-III ou IV, car on s’y perd, fut adoptée par le... para-Parlement grec.

samedi 29 mars 2014

Néo-Europe et la mutation grecque



Nos regards changent, le lien social s’essouffle, et les nombreuses petites histoires de la souffrance ordinaire se banalisent. Comme celle de l’entrepreneur endetté qui s’est suicidé cette semaine au sud d’Athènes, se jetant du balcon de son immeuble devant ses enfants. Au préalable... il avait sectionné ses veines, “mais pas suffisamment” d’après le reportage.

jeudi 27 mars 2014

Visite guidée de la nouvelle Athènes



Le président de la Commission José Manuel Barroso estime que les “sacrifices” du peuple grec lui “ouvrent les portes d’un meilleur avenir”. Un avenir apparemment très lointain... (Aperçu - Texte intégral publié par “Le Monde Diplomatique”, avril 2014).

mardi 25 mars 2014

Patrie d'échecs



Par ce temps de grande transformation, nos univers se croisent sans pour autant se rencontrer réellement. La fragmentation sociale règne en maîtresse des lieux et des habitudes, certaines stratégies de l’évitement se généraliseraient, ou sinon, elles deviennent alors... fatales par la faiblesse des faits et surtout des destinées ainsi croisées. Christos, le voisin sort de moins en moins. Rencontré rarement devant l’entée de l’immeuble, il s’empresse d’en finir avec le bonjour jadis si prolongé, “à la grecque”.